Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:27

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Arton252

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Vierge11

Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

Livre des Nombres 6,22-27.
Le Seigneur dit à Moïse :
« Voici comment Aaron et ses descendants béniront les fils
d'Israël : 'Que le Seigneur te bénisse et te garde !
Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu'il se penche vers toi ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu'il t'apporte la paix ! ' C'est ainsi que mon nom sera prononcé sur les fils d'Israël, et moi, je les bénirai. »


Psaume 67/66/
Que son visage s'illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre,
ton salut, parmi toutes les nations.

Que les nations chantent leur joie,
car tu gouvernes le monde avec justice ;
sur la terre, tu conduis les nations.

La terre a donné son fruit ;
Dieu, notre Dieu, nous bénit.
Et que la terre tout entière l'adore !

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 4,4-7.
Frères, lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils ; il est né d’une femme, il a été sous la domination de la Loi de Moïse pour racheter ceux qui étaient sous la domination de la Loi et pour faire de nous des fils. Et voici la preuve que vous êtes des fils : envoyé par Dieu, l'Esprit de son Fils est dans nos cœurs, et il crie vers le Père en l'appelant « Abba ! ». Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils, et comme fils, tu es héritier par la grâce de Dieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,16-21.
Quand les bergers arrivèrent à Bethléem, ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans une mangeoire.
Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tout le monde s'étonnait de ce que racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu selon ce qui leur avait été annoncé. Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l'enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l'ange lui avait donné avant sa conception.


Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Couron11

Commentaire du jour : Homélie prononcée au Concile d'Éphèse en 431 
« Désormais tous les âges me diront bienheureuse »
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:28

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:29

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:30

Férie du temps de Noël (4 janv.)

Première lettre de saint Jean 3,7-10.
Mes petits enfants, ne vous laissez égarer par personne : celui qui vit selon la justice est juste comme lui, Jésus, est juste ;
celui qui commet le péché appartient au diable, car, depuis le commencement, le diable est pécheur. C'est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu est apparu.L'homme qui est né de Dieu ne commet pas le péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu'il est né de Dieu. Voici comment on distingue les enfants de Dieu et les enfants du diable : celui qui ne vit pas selon la justice n'appartient pas à Dieu, et pas davantage celui qui n'aime pas son frère.


Psaume 98(97),1.7-8.9.
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s'est assuré la victoire.

Que résonnent la mer et sa richesse,
le monde et tous ses habitants ;
que les fleuves battent des mains,
que les montagnes chantent leur joie.

A la face du Seigneur, car il vient
pour gouverner la terre,
pour gouverner le monde avec justice
et les peuples avec droiture !


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,35-42.
Jean Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l'Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent cette parole, et ils suivirent Jésus. Celui-ci se retourna, vit qu'ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi (c'est-à-dire : Maître), où demeures-tu ? »


Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils l'accompagnèrent, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C'était vers quatre heures du soir. André, le frère de Simon-Pierre, était l'un des deux disciples qui avaient entendu Jean Baptiste et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d'abord son frère Simon et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie (autrement dit : le Christ). André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t'appelleras Képha » (ce qui veut dire : pierre).


Commentaire du jour : Rupert de Deutz
Retour aux Évangiles en (homélies-mots :2012
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:31

Férie du temps de Noël (5 janv.)

Première lettre de saint Jean 3,11-21.
Mes bien-aimés, voici ce que vous avez entendu annoncer depuis le commencement:il faut nous aimer les uns les autres. Ne soyons pas comme Caïn :il appartenait au Mauvais et il égorgea son frère.Et pourquoi l'a-t-il égorgé ?Parce que ses œuvres étaient mauvaises:au contraire, celles de son frère étaient justes.Ne soyez pas étonnés,frères, si le monde a de la haine contre vous.
Parce que nous aimons nos frères,nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie. Celui qui n'aime pas reste dans la mort. Tout homme qui a de la haine contre son frère est un meurtrier,et vous savez qu'un meurtrier n'a jamais la vie éternelle demeurant en lui.Voici à quoi nous avons reconnu l'amour:lui,Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.Celui qui a de quoi vivre en ce monde,s'il voit son frère dans le besoin sans se laisser attendrir, comment l'amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ? Mes enfants, nous devons aimer, non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. En agissant ainsi, nous reconnaîtrons que nous appartenons à la vérité, et devant Dieu nous aurons le cœur en paix ; notre cœur aurait beau nous accuser, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. bien-aimés, si notre cœur ne nous accuse pas, nous nous tenons avec assurance devant Dieu.

Psaume 100/99/
Acclamez le Seigneur, terre entière,
servez le Seigneur dans l'allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !

Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

Venez dans sa maison lui rendre grâce,
dans sa demeure chanter ses louanges ;
rendez-lui grâce et bénissez son nom !

Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d'âge en âge.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,43-51.
Jésus avait rencontré ses premiers disciples;
(Philippe était de Bethsaïde, comme André et Pierre.)
Philippe rencontre Nathanaël et lui dit : « Celui dont parlent la loi de Moïse et les Prophètes, nous l'avons trouvé : c'est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. » 


Nathanaël répliqua : « De Nazareth ! Peut-il sortir de là quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et tu verras. » Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare : « Voici un véritable fils d'Israël, un homme qui ne sait pas mentir. » 


Nathanaël lui demande : « Comment me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t'ai vu. » 
Nathanaël lui dit : « Rabbi, c'est toi le Fils de Dieu ! C'est toi le roi d'Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t'ai vu sous le figuier, et c'est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l'homme. »


Commentaire du jour : Guillaume de Saint-Thierry Retour aux Évangiles en (homélies-mots :2012
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:32



Citation 1 Épiphanie

En la solennité de l’Epiphanie, l’Eglise continue à contempler et à célébrer le mystère de la naissance de Jésus sauveur. La fête d’aujourd’hui souligne en particulier la destination et la signification universelles de cette naissance. Se faisant homme dans le sein de Marie, le Fils de Dieu est venu non seulement pour le peuple d’Israël, représenté par les pasteurs de Bethléem, mais également pour l’humanité tout entière, représentée par les Mages. Et c’est précisément sur les Mages et sur leur chemin à la recherche du Messie (cf. Mt 2, 1-12) que l’Eglise nous invite aujourd’hui à méditer et à prier. Dans l’Evangile, nous avons entendu que ces derniers, arrivés de l’Orient à Jérusalem, demandent: «Où est le roi des juifs qui vient de naître? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui» (v. 2). Quel genre de personnes étaient-ils et de quelle sorte d’étoile s’agissait-il? C’était probablement des sages qui scrutaient le ciel, mais non pour chercher à «lire» l’avenir dans les astres, ou éventuellement pour en tirer un profit; c’était plutôt des hommes «à la recherche» de quelque chose de plus, à la recherche de la véritable lumière, qui soit en mesure d’indiquer la voie à parcourir dans la vie. C’était des personnes assurées que dans la création, il existe ce que nous pourrions définir la «signature» de Dieu, une signature que l’homme peut et doit tenter de découvrir et déchiffrer. La manière de mieux connaître ces Mages et de comprendre leur désir de se laisser guider par les signes de Dieu est peut-être de s’arrêter pour analyser ce qu’ils trouvent, sur leur chemin, dans la grande ville de Jérusalem.

Ils rencontrèrent tout d’abord le roi Hérode. Il était certainement intéressé par l’enfant dont parlaient les Mages; mais pas dans le but de l’adorer, comme il veut le laisser croire en mentant, mais pour le supprimer. Hérode était un homme de pouvoir, qui ne voyait dans l’autre qu’un rival à combattre. Au fond, si nous réfléchissons bien, Dieu aussi lui apparaît comme un rival, et même un rival particulièrement dangereux, qui voudrait priver les hommes de leur espace vital, de leur autonomie, de leur pouvoir; un rival qui indique la route à parcourir dans la vie et qui empêche ainsi de faire tout ce que l’on veut. Hérode entend de ses experts en Ecritures Saintes les paroles du prophète Michée (5, 1), mais son unique pensée est le trône. Alors, Dieu lui-même doit être voilé et les personnes doivent se réduire à être de simples pions à déplacer sur le grand échiquier du pouvoir. Hérode est un personnage qui ne nous est pas sympathique et que nous jugeons instinctivement de façon négative en raison de sa brutalité. Mais nous devrions nous demander: peut-être existe-t-il quelque chose d’Hérode en nous? Peut-être nous aussi, parfois, voyons-nous Dieu comme une sorte de rival? Peut-être nous aussi sommes-nous aveugles devant ses signes, sourds à ses paroles, parce que nous pensons qu’il pose des limites à notre vie et ne nous permet pas de disposer de notre existence à notre gré? Chers frères et soeurs, quand nous voyons Dieu de cette manière, nous finissons par être insatisfaits et mécontents, car nous ne nous laissons pas guider par Celui qui est à la base de toutes les choses. Nous devons ôter de notre esprit et de notre coeur l’idée de la rivalité, l’idée que laisser place à Dieu constitue une limite pour nous-mêmes; nous devons nous ouvrir à la certitude que Dieu est l’amour tout-puissant qui n’ôte rien, qui ne menace pas, et qui est au contraire l’Unique capable de nous offrir la possibilité de vivre en plénitude, d’éprouver la vraie joie.

Les Mages rencontrent ensuite les savants, les théologiens, les experts qui savent tout sur les Saintes Ecritures, qui en connaissent les interprétations possibles, qui sont capables d’en citer par cœur chaque passage et qui sont donc une aide précieuse pour ceux qui veulent parcourir la voie de Dieu. Toutefois, affirme saint Augustin, ils aiment être des guides pour les autres, ils indiquent la voie, mais ils ne marchent pas, ils restent immobiles. Pour eux, les Saintes Ecritures deviennent une sorte d’atlas à lire avec curiosité, un ensemble de paroles et de concepts à examiner et sur lesquels discuter doctement. Mais nous pouvons à nouveau nous demander: n’existe-t-il pas aussi en nous la tentation de considérer les Saintes Ecriture, ce trésor très riche et vital pour la foi de l’Eglise, davantage comme un objet d’étude et de discussion des spécialistes, que comme le Livre qui indique la juste voie pour parvenir à la vie? Je pense que, comme je l’ai exposé dans l’exhortation apostolique Verbum Domini, devrait toujours à nouveau naître en nous la profonde disposition à voir la parole de la Bible, lue dans la Tradition vivante de l’Eglise (n. 18), comme la vérité qui nous dit ce qu’est l’homme et comment il peut se réaliser pleinement, la vérité qui est la voie à parcourir quotidiennement, avec les autres, si nous voulons construire notre existence sur le roc et non sur le sable.

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:33



Citation 2, Épiphanie

L’Épiphanie est une fête de la lumière. « Debout ! [Jérusalem] Rayonne ! Car voici ta lumière et sur toi se lève la gloire du Seigneur » (Is 60,1). Avec ces paroles du prophète Isaïe, l’Église décrit le contenu de la fête. Oui, Il est venu dans le monde Celui qui est la vraie Lumière, Celui qui rend les hommes lumière. Il leur donne le pouvoir de devenir enfants de Dieu (cf. Jn 1,9.12). Le voyage des Mages d’Orient est pour la liturgie le début seulement d’une grande procession qui continue tout au long de l’histoire. Avec ces hommes commence le pèlerinage de l’humanité vers Jésus-Christ – vers ce Dieu qui est né dans une étable ; qui est mort sur la croix et qui depuis sa résurrection demeure avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde (cf. Mt 28,20). L’Église lit le récit de l’Évangile de Matthieu avec celui de la vision du prophète Isaïe, que nous avons écouté dans la première lecture : le voyage de ces hommes est seulement un commencement. D’abord étaient venus les bergers – des âmes simples qui demeuraient au plus près du Dieu fait petit enfant et qui pouvaient aller vers Lui plus facilement (cf. Lc 2,15) et Le reconnaître comme Seigneur. Mais maintenant, viennent aussi les sages de ce monde. Viennent les grands et les petits, les rois et les serviteurs, les hommes de toutes les cultures et de tous les peuples. Les hommes d’Orient sont les premiers, suivis par tant d’autres, tout au long des siècles. Après la grande vision d’Isaïe, la lecture tirée de la lettre aux Éphésiens exprime la même réalité d’une façon sobre et simple : les païens partagent le même héritage (cf. Ep 3,6). Le Psaume 2 l’avait exprimé ainsi : « Je te donne les nations pour héritage et pour domaine les extrémités de la terre » (Ps 2,7.

Les Mages d’Orient précèdent. Ils inaugurent la marche des peuples vers le Christ. Durant cette Messe je confèrerai l’Ordination épiscopale à deux prêtres, je les consacrerai Pasteurs du peuple de Dieu. Selon les paroles de Jésus, précéder le troupeau fait partie de la charge du Pasteur (Jn 10,4). Donc, dans ces personnages qui comme les premiers païens trouvèrent le chemin vers le Christ, nous pouvons peut-être chercher – malgré toutes les différences de vocations ou de fonctions – des indications regardant la charge des Évêques. Quel genre d’hommes étaient-ils ? Les experts nous disent qu’ils appartenaient à la grande tradition de l’astronomie qui à travers les siècles s’était développée en Mésopotamie et y fleurissait encore. Cependant cette information seule ne suffit pas. Il y avait peut-être de nombreux astronomes dans la Babylone antique, mais seul ce petit nombre s’est mis en route et a suivi l’étoile en laquelle il avait reconnu l’étoile de la promesse, celle qui indique la route vers le vrai Roi et Sauveur. Ils étaient, pourrions-nous dire, des hommes de science, mais non seulement dans le sens où ils voulaient connaître beaucoup de choses : ils voulaient davantage. Ils voulaient comprendre ce qui compte dans l’être humain. Probablement avaient-ils entendu parler de la prophétie du prophète païen Balaam : « Un astre issu de Jacob devient chef et un sceptre se lève, issu d’Israël » (Nb 24,17). Ceux-ci approfondirent cette promesse. C’étaient des personnes au cœur inquiet, qui ne se contentaient pas de ce qui paraît et est habituel.


C’étaient des hommes à la recherche de la promesse, à la recherche de Dieu. Et c’étaient des hommes attentifs, capables de percevoir les signes de Dieu, son langage discret et insistant. Mais c’étaient encore des hommes à la fois courageux et humbles : nous pouvons imaginer qu’ils durent supporter quelques moqueries parce qu’ils s’étaient mis en route vers le Roi des Juifs, affrontant pour cela beaucoup de fatigue. Pour eux, ce que pensait d’eux celui-ci ou celui-là ou encore les personnes influentes ou intelligentes, n’était pas déterminant. Pour eux, ce qui comptait était la vérité elle-même, et non l’opinion des hommes. Pour cela ils affrontèrent les renoncements et les fatigues d’un voyage long et incertain. Ce fut leur courage humble qui leur permit de pouvoir s’incliner devant le petit enfant de gens pauvres et de reconnaître en Lui le Roi promis dont la recherche et la reconnaissance avait été le but de leur cheminement extérieur et intérieur.

Chers amis, comment ne pas voir en tout cela quelques-uns des traits essentiels du ministère épiscopal ? L’Évêque lui aussi doit être un homme au cœur inquiet qui ne se contente pas des choses habituelles de ce monde, mais suit l’inquiétude de son cœur qui le pousse à s’approcher intérieurement toujours plus de Dieu, à chercher son Visage, à Le connaître toujours mieux, pour pouvoir l’aimer toujours plus. L’Évêque doit être lui aussi un homme au cœur vigilant qui perçoit le langage discret de Dieu et sait discerner le vrai de l’apparent. L’Évêque encore doit être rempli du courage de l’humilité, qui ne s’interroge pas sur ce que peut dire de lui l’opinion dominante, mais tire son critère de mesure de la vérité de Dieu, et pour elle s’engage « opportune – importune » à temps et à contre-temps. Il doit être capable d’ouvrir et d’indiquer la route. Il doit marcher en avant, suivant Celui qui nous a tous précédés, parce qu’il est le vrai Pasteur, l’étoile véritable de la promesse : Jésus-Christ. Et il doit avoir l’humilité de s’incliner devant ce Dieu qui s’est rendu si concret et si simple qu’il contredit notre stupide orgueil, qui ne veut pas voir Dieu aussi proche et aussi petit. Il doit vivre l’adoration du Fils de Dieu fait homme, adoration qui lui indique toujours à nouveau la route.

La liturgie de l’Ordination épiscopale interprète l’essentiel de ce ministère en huit questions posées aux candidats à l’ordination, qui commencent toujours par la parole : « Vultis ? – Voulez-vous ? ». Les questions orientent la volonté et lui indiquent la route à prendre. Je voudrais ici mentionner brièvement quelques unes des paroles-clés d’une telle orientation, dans lesquelles se concrétise ce sur quoi nous avons réfléchi peu auparavant à partir des Mages de la fête d’aujourd’hui. La charge des Évêques est de « predicare Evangelium Christi », « custodire » et « dirigere », « pauperibus se misericordes praebere », « indesinenter orare ». Annoncer l’Évangile de Jésus-Christ, précéder et conduire, garder le patrimoine sacré de notre foi, la miséricorde et la charité envers les plus nécessiteux et les pauvres en qui se reflète l’amour miséricordieux de Dieu pour nous et, pour finir, la prière continue sont des caractéristiques fondamentales du ministère épiscopal. La prière continue qui signifie ne jamais perdre contact avec Dieu, se laisser toujours toucher par Lui dans l’intime de notre cœur et être ainsi envahis par sa lumière. Seul celui qui connaît Dieu personnellement peut guider les autres vers Dieu. Seul celui qui guide les hommes vers Dieu, les guide sur le chemin de la vie.

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:34

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:35

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:37

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:38

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:39


Dimanche 06 janvier 2013
Epiphanie du Seigneur


Livre d'Isaïe 60,1-6.
Debout, Jérusalem ! Resplendis : elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s'est levée sur toi.
Regarde : l'obscurité recouvre la terre, les ténèbres couvrent les peuples ; mais sur toi se lève le Seigneur, et sa gloire brille sur toi. Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore. Lève les yeux, regarde autour de toi : tous, ils se rassemblent, ils arrivent ; tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur les bras. Alors tu verras, tu seras radieuse, ton cœur frémira et se dilatera. Les trésors d'au-delà des mers afflueront vers toi avec les richesses des nations.
Des foules de chameaux t'envahiront, des dromadaires de Madiane et d'Épha. Tous les gens de Saba viendront, apportant l'or et l'encens et proclamant les louanges du Seigneur.

Psaume 72/71/
Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu'à la fin des lunes !
Qu'il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu'au bout de la terre !

Les rois de Tarsis et des Iles apporteront des présents.
Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.
Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.


Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 3,2-3a.5-6.
Frères, vous avez appris en quoi consiste la grâce que Dieu m’a donnée pour vous :par révélation, il m'a fait connaître le mystère du Christ, dont je vous ai déjà parlé dans ma lettre. Ce mystère, il ne l'avait pas fait connaître aux hommes des générations passées, comme il l'a révélé maintenant par l'Esprit à ses saints Apôtres et à ses prophètes. Ce mystère,c'est que les païens sont associés au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l'annonce de l'Évangile.


Évangiles en (homélies-mots : clique sur un
mot en vert pour obtenir une homélie en
passant ton curseur sur le texte...


Évangile
de Jésus- Christ selon saint Matthieu 2,1-12
Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d'inquiétude, et tout Jérusalem avec lui.
Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d'Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent :


« A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
Et toi, Bethléem en Judée, tu n'es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d'Israël mon peuple. » Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue ;
puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l'enfant. Et quand vous l'aurez trouvé, avertissez-moi pour que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Sur ces paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s'arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l'enfant.

Quand ils virent l'étoile, ils éprouvèrent une très grande joie.
En entrant dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.


Commentaire du jour : Saint Jean Chrysostome
Retour aux Évangiles en (homélies-mots :2012
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 7 Jan - 21:40

lundi 07 janvier 2013
Lundi du temps de Noël après l'Epiphanie


Première lettre de saint Jean 3,22-24.4,1-6.
Mes bien-aimés, tout ce que nous demandons à Dieu, il nous l'accorde, parce que nous sommes fidèles à ses commandements, et que nous faisons ce qui lui plaît. Or, voici son commandement : avoir foi en son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l'acommandé. Et celui qui est fidèle à ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous reconnaissons qu'il demeure en nous, puisqu'il nous a donné son Esprit. Mes bien-aimés, ne croyez pas n'importe quel inspiré, mais examinez les inspirations pour voir si elles viennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes se sont répandus dans le monde. Voici comment vous saurez si l'Esprit de Dieu les inspire : tout inspiré qui proclame que Jésus Christ est venu parmi nous dans la chair, celui-là appartient à Dieu. Tout inspiré qui refuse de proclamer Jésus, celui-là n'appartient pas à Dieu : il a l'esprit de l'Anti-Christ, dont on vous a annoncé la venue et qui est dans le monde dès maintenant.
Vous, mes petits enfants, vous appartenez à Dieu, et vous avez vaincu ces gens-là ; car Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. Eux, ils appartiennent au monde ; voilà pourquoi ils parlent le langage du monde, et le monde les écoute. Nous, nous appartenons à Dieu ; celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n'appartient pas à Dieu ne nous écoute pas. C'est ainsi que nous discernons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur.

Psaume 27/
Je proclame le décret du Seigneur ! 

Il m'a dit : « Tu es mon fils ; moi, aujourd'hui, 
je t'ai engendré. 
moi, aujourd'hui, je t'ai engendré. 
Demande, et je te donne en héritage les nations, 
pour domaine la terre tout entière. 

Maintenant, rois, comprenez, 
reprenez-vous, juges de la terre. 
Servez le Seigneur avec crainte, 
rendez-lui votre hommage en tremblant. 

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5,14-20.
En effet, l'amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu'un seul est mort pour tous, et qu'ainsi tous ont passé par la mort.
Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n'aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux.
Désormais nous ne connaissons plus personne à la manière humaine : si nous avons compris le Christ à la manière humaine, maintenant nous ne le comprenons plus ainsi. Si donc quelqu'un est en Jésus Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s'en est allé, un monde nouveau est déjà né. Tout cela vient de Dieu : il nous a réconciliés avec lui par le Christ, et il nous a donné pour ministère de travailler à cette réconciliation. Car c'est bien Dieu qui, dans le Christ, réconciliait le monde avec lui ; il effaçait pour tous les hommes le compte de leurs péchés, et il mettait dans notre bouche la parole de la réconciliation.
Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ, et par nous c'est Dieu lui-même qui, en fait, vous adresse un appel. Au nom du Christ, nous vous le demandons, laissez-vous réconcilier avec Dieu.


Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 4,12-17.23-25.
Quand Jésus apprit l'arrestation de Jean Baptiste, il se retira en Galilée.
Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord du lac, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali. Ainsi s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Isaïe :Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée, toi le carrefour des païens : le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre et de la mort, une lumière s'est levée.


A partir de ce moment, Jésus se mit à proclamer : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. » Jésus, parcourant toute la Galilée, enseignait dans leurs synagogues, proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple.
Sa renommée se répandit dans toute la Syrie et on lui amena tous ceux qui souffraient, atteints de maladies et de tourments de toutes sortes : possédés, épileptiques, paralysés ; et il les guérit. De grandes foules le suivirent, venues de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée, et de la Transjordanie.


Commentaire du jour : Saint Romanos le Mélode
« Sur ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre et de la mort, une lumière s'est levée »

Messe 7 janvier 2012 (Saint André Bessette)
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeMar 8 Jan - 4:05


Mardi 08 janvier 2013
Mardi du temps de Noël après l'Epiphanie


Mardi après l’Épiphanie

Première lettre de saint Jean 4,7-10.
Mes bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l'amour vient de Dieu. Tous ceux qui aiment sont enfants de Dieu, et ils connaissent Dieu.
Celui qui n'aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour.
Voici comment Dieu a manifesté son amour parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui.
Voici à quoi se reconnaît l'amour : ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, c'est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils qui est la victime offerte pour nos péchés.


Psaume 72(71),2.3-4ab.7-8.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux !
Montagnes, portez au peuple la paix,
collines, portez-lui la justice !

Qu'il fasse droit aux malheureux de son peuple,
qu'il sauve les pauvres gens, qu'il écrase l'oppresseur !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu'à la fin des lunes !

Qu'il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu'au bout de la terre !


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,34-44
Jésus, voyant une grande foule de gens sur le bord du lac, fut saisi de pitié envers eux, parce qu'ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les instruire longuement.
Déjà l'heure était avancée ; ses disciples s'étaient approchés et lui disaient : « L'endroit est désert et il est déjà tard.
Renvoie-les, qu'ils aillent dans les fermes et les villages des environs s'acheter de quoi manger. » Il leur répondit :
« Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Ils répliquent : « Allons-nous dépenser le salaire de deux cents journées pour acheter du pain et leur donner à manger ? »
Jésus leur demande : « Combien avez-vous de pains ? Allez voir. » S'étant informés, ils lui disent : « Cinq, et deux poissons. »
Il leur ordonna de les faire tous asseoir par groupes sur l'herbe verte.
Ils s'assirent en rond par groupes de cent et de cinquante.
Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction, rompit les pains, et il les donnait aux disciples pour qu'ils les distribuent. Il partagea aussi les deux poissons entre eux tous.
Tous mangèrent à leur faim.
Et l'on ramassa douze paniers pleins de morceaux de pain et de poisson.
Ceux qui avaient mangé les pains étaient au nombre de cinq mille hommes.


Commentaire du jour : Saint Jean Chrysostome
La multiplication des pains

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeMer 9 Jan - 5:11

Mercredi 09 janvier 2013
Mercredi du temps de Noël après l'Épiphanie


Mercredi après l'Épiphanie

Première lettre de saint Jean 4,11-18.
Mes bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l'a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour atteint en nous sa perfection. Nous reconnaissons que nous demeurons en lui, et lui en nous, à ce qu'il nous donne part à son Esprit.
Et nous qui avons vu, nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde. Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu et nous avons cru que l'amour de Dieu est parmi nous. Dieu est amour : celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu en lui. Voici comment l'amour, parmi nous, atteint sa perfection : il nous donne de l'assurance pour le jour du jugement. Car ce que nous sommes dans ce monde est à l'image de ce que Jésus est lui-même.
Il n'y a pas de crainte dans l'amour, l'amour parfait chasse la crainte ; car la crainte est liée au châtiment, et celui qui reste dans la crainte n'a pas atteint la perfection de l'amour.


Psaume 72(71),1-2.10-11.12-13.
Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux !

Les rois de Tarsis et des Iles apporteront des présents.
Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.
Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,45-52
Aussitôt après avoir nourri la foule, Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l'autre rive, vers Bethsaïde, pendant que lui-même renvoyait la foule. Quand il les eut congédiés, il s'en alla sur la montagne pour prier. Le soir venu, la barque était au milieu de la mer et lui, tout seul, à terre. Voyant qu'ils se débattaient avec les rames, car le vent leur était contraire, il vient à eux vers la fin de la nuit en marchant sur la mer, et il allait les dépasser. En le voyant marcher sur la mer, les disciples crurent que c'était un fantôme et ils se mirent à pousser des cris, car tous l'avaient vu et ils étaient bouleversés. Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c'est moi ; n'ayez pas peur ! »
Il monta ensuite avec eux dans la barque et le vent tomba ; et en eux-mêmes ils étaient complètement bouleversés de stupeur,
car ils n'avaient pas compris la signification du miracle des pains : leur cœur était aveuglé.


Commentaire du jour : Odes de Salomon
« Confiance, c'est moi, n'ayez pas peur »

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeJeu 10 Jan - 3:00


Jeudi 10 janvier 2013
Jeudi du temps de Noël après l'Épiphanie


Jeudi après l'Épiphanie - Paroisse Vallée de l'Aisne Oise

Première lettre de saint Jean 4,19-21.5,1-4.
Mes bien-aimés, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier. Si quelqu'un dit : « J'aime Dieu », alors qu'il a de la haine contre son frère, c'est un menteur. En effet, celui qui n'aime pas son frère, qu'il voit, est incapable d'aimer Dieu, qu'il ne voit pas.Et voici le commandement que nous avons reçu de lui : celui qui aime Dieu, qu'il aime aussi son frère.Tout homme qui croit que Jésus est le Christ, celui-là est vraiment né de Dieu ;tout homme qui aime le Père aime aussi celui qui est né de lui. Nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu lorsque nous aimons Dieu et que nous accomplissons ses commandements.Car l'amour de Dieu, c'est cela : garder ses commandements. Ses commandements ne sont pas un fardeau,puisque tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde. Et ce qui nous a fait vaincre le monde, c'est notre foi.

Psaume 72(71),1-2.14.15bc.17.
Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux !

Il les rachète à l'oppression, à la violence ;
leur sang est d'un grand prix à ses yeux.
On priera sans relâche pour lui :
tous les jours, on le bénira.

Que son nom dure toujours ;
sous le soleil, que subsiste son nom !
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux !


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 4,14-22.
Lorsque Jésus, avec la puissance de l'Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région.Il enseignait dans les synagogues des Juifs, et tout le monde faisait son éloge.Il vint à Nazareth, où il avait grandi. Comme il en avait l'habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture.On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
L'Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction. Il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu'ils sont libres, et aux aveugles qu'ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération,annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur.Jésus referma le livre, le rendit au servant et s'assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
Alors il se mit à leur dire : « Cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, c'est aujourd'hui qu'elle s'accomplit. »
Tous lui rendaient témoignage ; et ils s'étonnaient du message de grâce qui sortait de sa bouche. Ils se demandaient : « N'est-ce pas là le fils de Joseph ? »


Commentaire du jour : Bienheureuse Teresa de Calcutta
« L'Esprit du Seigneur est sur moi »

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeJeu 10 Jan - 22:32

Vendredi 11 janvier 2013
Vendredi du temps de Noël après l'Epiphanie


Vendredi après l'Épiphanie

Première lettre de saint Jean 5,5-13.
Mes bien-aimés, qui donc est vainqueur du monde ? N'est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?
C'est lui, Jésus Christ, qui est venu par l'eau et par le sang : pas seulement l'eau, mais l'eau et le sang. Et celui qui rend témoignage, c'est l'Esprit, car l'Esprit est la vérité. Ils sont trois qui rendent témoignage, l'Esprit, l'eau et le sang, et tous les trois se rejoignent en un seul témoignage. Nous acceptons bien le témoignage des hommes ; or, le témoignage de Dieu a plus de valeur, et le témoignage de Dieu, c'est celui qu'il rend à son Fils. Celui qui met sa foi dans le Fils de Dieu possède en lui-même ce témoignage. Celui qui ne croit pas Dieu, celui-là fait de Dieu un menteur, puisqu'il ne croit pas au témoignage que Dieu rend à son Fils.
Et ce témoignage, le voici : Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils possède la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu ne possède pas la vie. Je vous ai écrit tout cela pour vous faire savoir que vous avez la vie éternelle, vous qui mettez votre foi dans le nom du Fils de Dieu.


Psaume 147,12-13.14-15.19-20.
Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
Célèbre ton Dieu, ô Sion !
Il a consolidé les barres de tes portes,
dans tes murs il a béni tes enfants ;

il fait régner la paix à tes frontières,
et d'un pain de froment te rassasie.
Il envoie sa parole sur la terre :
rapide, son verbe la parcourt.

Il révèle sa parole à Jacob,
ses volontés et ses lois à Israël.
Pas un peuple qu'il ait ainsi traité ;
nul autre n'a connu ses volontés.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 5,12-16.
Jésus était dans une ville quand survint un homme couvert de lèpre ; celui-ci, en voyant Jésus, tomba la face contre terre et lui demanda : « Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier. » Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » A l'instant même, sa lèpre le quitta. Alors Jésus lui ordonna de ne le dire à personne : « Va plutôt te montrer au prêtre et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit ; ta guérison sera pour les gens un témoignage. »
On parlait de lui de plus en plus. De grandes foules accouraient pour l'entendre et se faire guérir de leurs maladies. Mais lui se retirait dans les endroits déserts, et il priait.


Commentaire du jour : Saint Alphonse-Marie de Liguori
« Jésus étendit la main et la toucha »
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeSam 12 Jan - 3:32


Samedi 12 janvier 2013
Samedi du temps de Noël après l'Épiphanie





Première lettre de saint Jean 5,14-21.
Mes bien-aimés, ce qui nous donne de l'assurance devant Dieu, c'est qu'il nous écoute quand nous faisons une demande conforme à sa volonté. Et, puisque nous savons qu'il écoute toutes nos demandes, nous savons aussi que nous possédons ce que nous lui avons demandé. Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne conduit pas à la mort, il priera, et Dieu rendra la vie au pécheur, puisque son péché ne conduit pas à la mort. Il y a un péché qui conduit à la mort, ce n'est pas pour celui-là que je dis de prier.
Tout ce qui nous oppose à Dieu est péché, mais il y a des péchés qui ne conduisent pas à la mort.
Nous le savons : l'homme qui est né de Dieu ne commet pas le péché ; le Fils qui est né de Dieu le protège et le Mauvais ne peut pas l'atteindre. Nous savons que nous appartenons à Dieu, alors que le monde entier est dominé par le Mauvais.
Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu nous donner l'intelligence pour nous faire connaître Celui qui est vrai, et nous sommes en Celui qui est vrai, dans son Fils Jésus Christ. C'est lui qui est le Dieu vrai, et la vie éternelle.Mes petits enfants, prenez garde de ne pas vous mettre au service du mensonge.


Psaume 149(148),1-2.3-4.5-6a.9b.
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l'assemblée de ses fidèles !
En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !

Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !
Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l'éclat de la victoire.

Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l'heure du triomphe.
Qu'ils proclament les éloges de Dieu,
c'est la fierté de ses fidèles.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,22-30.
Jésus se rendit en Judée, accompagné de ses disciples ; il y séjourna avec eux, et il baptisait. Jean, de son côté, baptisait à Aïnone, près de Salim, où l'eau était abondante. On venait là pour se faire baptiser. En effet, Jean n'avait pas encore été mis en prison. Or, les disciples de Jean s'étaient mis à discuter avec un Juif à propos des bains de purification.Ils allèrent donc trouver Jean et lui dirent : « Rabbi, celui qui était avec toi de l'autre côté du Jourdain, celui à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise, et tous vont à lui ! »Jean répondit : « Un homme ne peut rien s'attribuer, sauf ce qu'il a reçu du Ciel.
Vous-mêmes pouvez témoigner que j'ai dit : Je ne suis pas le Messie, je suis celui qui a été envoyé devant lui. L'époux, c'est celui à qui l'épouse appartient ; quant à l'ami de l'époux, il se tient là, il entend la voix de l'époux, et il en est tout joyeux. C'est ma joie, et j'en suis comblé.Lui, il faut qu'il grandisse ; et moi, que je diminue.


Commentaire du jour : Saint Augustin
« C'est ma joie ; j'en suis comblé. Lui, il faut qu'il grandisse et moi, que je diminue »



Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeDim 13 Jan - 21:29

Dimanche 13 janvier 2013
Fête du Baptême du Seigneur



Livre d'Isaïe 40,1-5.9-11.
Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu.
Parlez au cœur de Jérusalem et proclamez que son service est accompli, que son crime est pardonné, et qu'elle a reçu de la main du Seigneur double punition pour toutes ses fautes. Une voix proclame : « Préparez à travers le désert le chemin du Seigneur. Tracez dans les terres arides une route aplanie pour notre Dieu. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées, les passages tortueux deviendront droits, et les escarpements seront changés en plaine.


Alors la gloire du Seigneur se révélera et tous en même temps verront que la bouche du Seigneur a parlé. » Monte sur une haute montagne, toi qui portes la bonne nouvelle à Sion. Elève la voix avec force, toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem. Elève la voix, ne crains pas. Dis aux villes de Juda : « Voici votre Dieu. » Voici le Seigneur Dieu : il vient avec puissance et son bras est victorieux. Le fruit de sa victoire l'accompagne et ses trophées le précèdent.Comme un berger, il conduit son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, et il prend soin des brebis qui allaitent leurs petits.


Psaume 104(103),1b-2.3-4.24-25.27-28.29-30.
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
tu as pour manteau la lumière !
Comme une tenture, tu déploies les cieux,
tu élèves dans leurs eaux tes demeures ;
des nuées, tu te fais un char,
tu t'avances sur les ailes du vent ;

tu prends les vents pour messagers,
pour serviteurs, les flammes des éclairs.
Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !
Tout cela, ta sagesse l'a fait ;
la terre s'emplit de tes biens.

Voici l'immensité de la mer,
son grouillement innombrable d'animaux grands et petits,
Tous, ils comptent sur toi
pour recevoir leur nourriture au temps voulu.

Tu donnes : eux, ils ramassent ;
tu ouvres la main : ils sont comblés.
Tu caches ton visage : ils s'épouvantent ;
tu reprends leur souffle, ils expirent
et retournent à leur poussière.

Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
tu renouvelles la face de la terre.


Lettre de saint Paul Apôtre à Tite 2,11-14.3,4-7.
La grâce de Dieu s'est manifestée pour le salut de tous les hommes.
C'est elle qui nous apprend à rejeter le péché et les passions d'ici-bas, pour vivre dans le monde présent en hommes raisonnables, justes et religieux, et pour attendre le bonheur que nous espérons avoir quand se manifestera la gloire de Jésus Christ, notre grand Dieu et notre Sauveur.
Car il s'est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien.

Mais lorsque Dieu, notre Sauveur, a manifesté sa bonté et sa tendresse pour les hommes, il nous a sauvés. Il l'a fait dans sa miséricorde, et non pas à cause d'actes méritoires que nous aurions accomplis par nous-mêmes. Par le bain du baptême, il nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l'Esprit Saint. Cet Esprit, Dieu l'a répandu sur nous avec abondance, par Jésus Christ notre Sauveur ; ainsi, par sa grâce, nous sommes devenus des justes, et nous possédons dans l'espérance l'héritage de la vie éternelle.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,15-16.21-22.
Le peuple venu auprès de Jean Baptiste était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n'était pas le Messie.
Jean s'adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l'eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et dans le feu. Comme tout le peuple se faisait baptiser et que Jésus priait, après avoir été baptisé lui aussi, alors le ciel s'ouvrit. L'Esprit Saint descendit sur Jésus, sous une apparence corporelle, comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre : « C'est toi mon Fils : moi, aujourd'hui, je t'ai engendré. »


Commentaire du jour : Saint Jean Chrysostome
« L'Esprit Saint descendit sur Jésus, sous une apparence corporelle, comme une colombe »

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 14 Jan - 2:30

Lundi 14 janvier 2013
Le lundi de la 1re semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 1,1-6.
Souvent, dans le passé, Dieu a parlé à nos pères par les prophètes sous des formes fragmentaires et variées ;mais, dans les derniers temps, dans ces jours où nous sommes, il nous a parlé par ce Fils qu'il a établi héritier de toutes choses et par qui il a créé les mondes. Reflet resplendissant de la gloire du Père, expression parfaite de son être, ce Fils, qui porte toutes choses par sa parole puissante, après avoir accompli la purification des péchés, s'est assis à la droite de la Majesté divine au plus haut des cieux ; et il est placé bien au-dessus des anges, car il possède par héritage un nom bien plus grand que les leurs. En effet, Dieu n'a jamais dit à un ange : Tu es mon Fils, aujourd'hui je t'ai engendré. Ou bien encore : Je serai pour lui un père, il sera pour moi un fils. Au contraire, au moment d'introduire le Premier-né dans le monde à venir, il dit : Que tous les anges de Dieu se prosternent devant lui.

Psaume 97(96),1-2.6-7.8bc-9.
Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuée l'entourent,
justice et droit sont l'appui de son trône.

Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.
Honte aux serviteurs d'idoles
qui se vantent de vanités !
À genoux devant lui, tous les dieux !

Pour Sion qui entend, grande joie ! Les villes de Juda exultent devant tes jugements, Seigneur !

Tu es, Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre :
tu domines de haut tous les dieux.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,14-20.
Après l'arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait :
« Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. »
Passant au bord du lac de Galilée, il vit Simon et son frère André en train de jeter leurs filets : c'étaient des pêcheurs.Jésus leur dit : « Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. »

Aussitôt, laissant là leurs filets, ils le suivirent.
Un peu plus loin, Jésus vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient aussi dans leur barque et préparaient leurs filets. Jésus les appela aussitôt.Alors, laissant dans la barque leur père avec ses ouvriers, ils partirent derrière lui.


Commentaire du jour : Saint Irénée de Lyon
« Tous ceux qui ont été appelés en mon nom »

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeLun 14 Jan - 23:23

Mardi 15 janvier 2013
Le mardi de la 1re semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 2,5-12.
A qui Dieu a-t-il soumis le monde à venir ? Ce n'est pas à des anges,
puisque l'auteur d'un psaume déclare ceci : Ô Dieu, qu'est-ce que l'homme, pour que tu penses à lui, le fils de l'homme, pour t'occuper de lui ? Tu l'as abaissé un peu au-dessous des anges, tu l'as couronné de gloire et d'honneur ; tu as mis sous ses pieds toutes choses. Quand Dieu lui a tout soumis, il n'a rien exclu de cette soumission. Cependant en fait nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis. Mais Jésus avait été abaissé un peu au-dessous des anges, et maintenant nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de sa Passion et de sa mort. Si donc il a fait l'expérience de la mort, c'est, par grâce de Dieu, pour le salut de tous.


En effet, puisque le créateur et maître de tout voulait avoir une multitude de fils à conduire jusqu'à la gloire, il était normal qu'il mène à sa perfection, par la souffrance, celui qui est à l'origine du salut de tous.
Car Jésus qui sanctifie, et les hommes qui sont sanctifiés, sont de la même race ; et, pour cette raison, il n'a pas honte de les appeler ses frères, quand il dit : Je proclamerai ton nom devant mes frères, je te louerai en pleine assemblée.


Psaume 8,4-5.6-7.8-9.
A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
la lune et les étoiles que tu fixas,
qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui,
le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?

Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu,
le couronnant de gloire et d'honneur ;
tu l'établis sur les œuvres de tes mains,
tu mets toute chose à ses pieds.

les troupeaux de bœufs et de brebis,
et même les bêtes sauvages,
les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
tout ce qui va son chemin dans les eaux.


Évangiles en (homélies-mots : clique sur un
mot pour obtenir une homélie en
passant ton curseur sur le texte...


Évangile de Jésus-Christ selon Saint-Marc 1,21-28 

Jésus, accompagné de ses disciples, arrive à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue,et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement,car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit mauvais, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu. » Jésus l'interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme. »
L'esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui en poussant un grand cri. Saisis de frayeur, tous s'interrogeaient : « Qu'est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent. » Dès lors, sa renommée se répandit dans toute la région de la Galilée.

Commentaire du jour : Saint Jérôme
« Silence ! Sors de cet homme »
Voici le témoignage d'une mère de Famille
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeMer 16 Jan - 11:47

Mercredi 16 janvier 2013
Le mercredi de la 1re semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 2,14-18.
Puisque les hommes ont tous une nature de chair et de sang, Jésus a voulu partager cette condition humaine :ainsi,par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le démon,et il a rendu libres ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d'esclaves. Car ceux qu'il vient aider, ce ne sont pas les anges,ce sont les fils d'Abraham. Il lui fallait donc devenir en tout semblable à ses frères, pour être, dans leurs relations avec Dieu, un grand prêtre miséricordieux et digne de confiance, capable d'enlever les péchés du peuple.Ayant souffert jusqu'au bout l'épreuve de sa Passion, il peut porter secours à ceux qui subissent l'épreuve.


Psaume 105(104),1-2.3-4.6-7.8-9.
Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;
chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles ;

glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;

vous, la race d'Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu'il a choisis.
Le Seigneur, c'est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l'univers.

Il s'est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,29-39.
En quittant la synagogue, Jésus, accompagné de Jacques et de Jean, alla chez Simon et André. Or, la belle-mère de Simon était au lit avec de la fièvre. Sans plus attendre, on parle à Jésus de la malade. Jésus s'approcha d'elle, la prit par la main, et il la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous les malades, et ceux qui étaient possédés par des esprits mauvais. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit toutes sortes de malades, il chassa beaucoup d'esprits mauvais et il les empêchait de parler, parce qu'ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, bien avant l'aube, Jésus se leva.Il sortit et alla dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ses compagnons 
se mirent à sa recherche. Quand ils l'ont trouvé, ils lui disent : «Tout le monde te cherche. »Mais Jésus leur répond : « Partons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle;car c'est pour cela que je suis sorti. »Il parcourut donc toute la Galilée, proclamant la Bonne Nouvelle dans leurs synagogues, et chassant les esprits mauvais. 

Commentaire du jour : Saint Jérôme
« Il est présent par la foi »
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeJeu 17 Jan - 20:44

Jeudi 17 janvier 2013
Le jeudi de la 1re semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 3,7-14.
Le Saint-Esprit dit dans un psaume : Aujourd'hui,si vous entendez la voix du Seigneur,n'endurcissez pas votre cœur comme au temps de la révolte, au jour où, dans le désert,vos pères m'ont mis à l'épreuve et défié. Alors,pendant quarante ans, ils m'ont vu à l'œuvre ;c'est ainsi que je me suis emporté contre cette génération-là, et j'ai dit : “Leur cœur s'égare toujours ”,ces gens-là n'ont pas trouvé mes chemins. Alors,dans ma colère,je l'ai juré :On verra bien s'ils entreront dans mon repos ! 

Frères,veillez à ce que personne d'entre vous n'ait un cœur perverti par l'incrédulité au point d'abandonner le Dieu vivant.
Au contraire, aussi longtemps que dure l'“ aujourd'hui ” de ce psaume, encouragez-vous les uns les autres jour après jour, pour que personne parmi vous ne s'endurcisse en se laissant tromper par le péché.Car nous sommes devenus les compagnons du Christ, mais à condition de maintenir fermement, jusqu'à la fin, notre engagement premier.


Psaume 95(94),6-7abc.7d.8-9.10-11.
Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu ;

nous sommes le peuple qu'il conduit.
Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ?
« Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

« Quarante ans leur génération m'a déçu,
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.

Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,40-45.
Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie :«Si tu le veux, tu peux me purifier. » Pris de pitié devant cet homme,Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » 

A l'instant même, sa lèpre le quitta et il fut purifié.
Aussitôt Jésus le renvoya avec cet avertissement sévère :
« Attention,ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre. Et donne pour ta purification ce que Moïse prescrit dans la Loi:ta guérison sera pour les gens un témoignage. »
Une fois parti,cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte qu'il n'était plus possible à Jésus d'entrer ouvertement dans une ville. Il était obligé d'éviter les lieux habités, mais de partout on venait à lui.


Commentaire du jour : Bienheureux Jean-Paul II
« Jésus étendit la main et le toucha »
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeSam 19 Jan - 3:15

Vendredi 18 janvier
Le vendredi de la 1re semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 4,1-5.11.
Frères, Dieu a promis de nous faire entrer dans le lieu de son repos, et cette promesse demeure; mais nous devons redouter que tel ou tel d'entre vous n'y arrive trop tard.
Certes, nous avons reçu la Bonne Nouvelle, tout comme ceux qui étaient sortis d'Égypte ; cependant, la parole qu'ils ont entendue ne leur servit à rien, parce qu'ils l'ont entendue sans la recevoir en eux avec foi.
Mais nous qui sommes croyants, nous entrons dans ce lieu de repos. Dieu dit en effet : Dans ma colère je l'ai juré : On verra bien s'ils entreront dans mon repos ! Certes, son œuvre était terminée depuis la création du monde, comme l'Écriture le dit à propos du septième jour : Et Dieu se reposa le septième jour de toute l'œuvre qu'il avait faite.
Or, dans le psaume, il reprend : On verra bien s'ils entreront dans mon repos ! Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos, afin que plus personne ne tombe en suivant l'exemple de ceux qui ont désobéi.


Psaume 78(77),3.4cd.6ab.7bc.8.
Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté ;les titres de gloire du Seigneur.pour que l'âge suivant les connaisse, et leur descendance à venir.


Qu'ils se lèvent et les racontent à leurs fils pour qu'ils placent en Dieu leur espoir et n'oublient pas les exploits du Seigneur mais observent ses commandements.


Qu'ils ne soient pas, comme leurs pères, une génération indocile et rebelle, génération de cœurs inconstants et d'esprits infidèles à Dieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 2,1-12.
Jésus était de retour à Capharnaüm, et la nouvelle se répandit qu'il était à la maison.Tant de monde s'y rassembla qu'il n'y avait plus de place, même devant la porte. Il leur annonçait la Parole.Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. Comme ils ne peuvent l'approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon fils, tes péchés sont pardonnés. » Or, il y avait dans l'assistance quelques scribes qui raisonnaient en eux-mêmes :

« Pourquoi cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
Saisissant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu'ils faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenir de tels raisonnements ? Qu'est-ce qui est le plus facile ? de dire au paralysé : 'Tes péchés sont pardonnés', ou bien de dire : 'Lève-toi, prends ton brancard et marche' ? Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre, je te l'ordonne, dit-il au paralysé : Lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi. »
L'homme se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient stupéfaits et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n'avons jamais rien vu de pareil. »


Commentaire du jour : Catéchisme de l'Église catholique
« Lève-toi »
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21316
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ Icon_minitimeSam 19 Jan - 3:22

Samedi 19 janvier 2013
Le samedi de la 1re semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 4,12-16.
Elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu'une épée à deux tranchants ; elle pénètre au plus profond de l'âme, jusqu'aux jointures et jusqu'aux moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur. Pas une créature n'échappe à ses yeux, tout est nu devant elle, dominé par son regard ; nous aurons à lui rendre des comptes.
En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a pénétré au-delà des cieux ; tenons donc ferme l'affirmation de notre foi. En effet, le grand prêtre que nous avons n'est pas incapable, lui, de partager nos faiblesses ; en toutes choses, il a connu l'épreuve comme nous, et il n'a pas péché. Avançons-nous donc avec pleine assurance vers le Dieu tout-puissant qui fait grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.


Psaume 19(18),8.9.10.15.
La loi du Seigneur est parfaite,
qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre,
qui rend sages les simples.

Les préceptes du Seigneur sont droits,
ils réjouissent le cœur ;
le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard.

La crainte qu'il inspire est pure,
elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes
et vraiment équitables :

Accueille les paroles de ma bouche,
le murmure de mon cœur ;
qu'ils parviennent devant toi,
Seigneur, mon rocher, mon défenseur !


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 2,13-17.
Jésus sortit de nouveau sur le rivage du lac ; toute la foule venait à lui, et il les instruisait. En passant, il aperçut Lévi, fils d'Alphée, assis à son bureau de publicain (collecteur d'impôts). Il lui dit : « Suis-moi. » L'homme se leva et le suivit. Comme il était à table dans sa maison, beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car il y avait beaucoup de monde. Même les scribes du parti des pharisiens le suivaient aussi, et, voyant qu'il mangeait avec les pécheurs et les publicains, ils disaient à ses disciples : « Il mange avec les publicains et les pécheurs ! » Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs. »

Commentaire du jour : Saint Pierre Chrysologue
« Il mange avec les publicains et les pécheurs ! »
Revenir en haut Aller en bas
 
Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/
Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: