Écoute Partage Parole
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton cœur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
 

 Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeLun 2 Fév - 13:14

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Prysen13

Lundi 02 février 2015
Présentation du Seigneur au Temple, fête


Livre de Malachie 3,1-4.  
Ainsi parle le Seigneur Dieu : voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient, – dit le Seigneur de l’univers. Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs. Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice. Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem sera bien accueillie du Seigneur, comme il en fut aux jours anciens, dans les années d’autrefois.  

Psaume 24(23)
Portes, levez vos frontons,
élevez-vous, portes éternelles :
qu'il entre, le roi de gloire !

Qui est ce roi de gloire ?
C'est le Seigneur, le fort, le vaillant,
le Seigneur, le vaillant des combats.

Portes, levez vos frontons,
levez-les, portes éternelles :
qu'il entre, le roi de gloire !

Qui donc est ce roi de gloire ?
C'est le Seigneur, Dieu de l'univers ;
c'est lui, le roi de gloire.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,22-40.  
Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. » Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.   

Commentaire du jour : Bienheureux Guerric d'Igny
« Lumière pour éclairer les nations »

Messe du 2 février 2015 (Présentation du Seigneur au Temple)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeLun 2 Fév - 13:29

Mardi 03 février 2015

Mardi de la 4e semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 12,1-4.  
Frères, nous aussi, entourés de cette immense nuée de témoins, et débarrassés de tout ce qui nous alourdit – en particulier du péché qui nous entrave si bien –, courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus, qui est à l’origine et au terme de la foi. Renonçant à la joie qui lui était proposée, il a enduré la croix en méprisant la honte de ce supplice, et il siège à la droite du trône de Dieu. Méditez l’exemple de celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle hostilité, et vous ne serez pas accablés par le découragement. Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang dans votre lutte contre le péché.  

Psaume 22(21)
Devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.
Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ;
ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent :
« A vous, toujours, la vie et la joie ! »

La terre entière se souviendra et reviendra vers le Seigneur,
chaque famille de nations se prosternera devant lui :
Tous ceux qui festoyaient s'inclinent ;
promis à la mort, ils plient en sa présence.

Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ;
on annoncera le Seigneur aux générations à venir.
On proclamera sa justice au peuple qui va naître :
Voilà son œuvre !


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 5,21-43.  
En ce temps-là, Jésus regagna en barque l’autre rive, et une grande foule s’assembla autour de lui. Il était au bord de la mer. Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment : « Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. » Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu’elle l’écrasait. Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans… – elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans avoir la moindre amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré –… cette femme donc, ayant appris ce qu’on disait de Jésus, vint par-derrière dans la foule et toucha son vêtement. Elle se disait en effet : « Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. » À l’instant, l’hémorragie s’arrêta, et elle ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal. Aussitôt Jésus se rendit compte qu’une force était sortie de lui. Il se retourna dans la foule, et il demandait : « Qui a touché mes vêtements ? » Ses disciples lui répondirent : « Tu vois bien la foule qui t’écrase, et tu demandes : “Qui m’a touché ?” » Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait cela. Alors la femme, saisie de crainte et toute tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité. Jésus lui dit alors : « Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. » Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre, le chef de synagogue, pour dire à celui-ci : « Ta fille vient de mourir. À quoi bon déranger encore le Maître ? » Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. » Il ne laissa personne l’accompagner, sauf Pierre, Jacques, et Jean, le frère de Jacques. Ils arrivent à la maison du chef de synagogue. Jésus voit l’agitation, et des gens qui pleurent et poussent de grands cris. Il entre et leur dit : « Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui. Alors il met tout le monde dehors, prend avec lui le père et la mère de l’enfant, et ceux qui étaient avec lui ; puis il pénètre là où reposait l’enfant. Il saisit la main de l’enfant, et lui dit : « Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher – elle avait en effet douze ans. Ils furent frappés d’une grande stupeur. Et Jésus leur ordonna fermement de ne le faire savoir à personne ; puis il leur dit de la faire manger.   

Commentaire du jour : Saint Ambroise
« Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée »

Messe du 3 février 2015 (Temps ordinaire n°1)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeMar 3 Fév - 13:00

Mercredi 04 février 2015
Mercredi de la 4e semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 12,4-7.11-15.  
Frères, vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang dans votre lutte contre le péché, et vous avez oublié cette parole de réconfort, qui vous est adressée comme à des fils : Mon fils, ne néglige pas les leçons du Seigneur, ne te décourage pas quand il te fait des reproches. Quand le Seigneur aime quelqu’un, il lui donne de bonnes leçons ; il corrige tous ceux qu’il accueille comme ses fils. Ce que vous endurez est une leçon. Dieu se comporte envers vous comme envers des fils ; et quel est le fils auquel son père ne donne pas des leçons ? Quand on vient de recevoir une leçon, on n’éprouve pas de la joie mais plutôt de la tristesse. Mais plus tard, quand on s’est repris grâce à la leçon, celle-ci produit un fruit de paix et de justice. C’est pourquoi, redressez les mains inertes et les genoux qui fléchissent, et rendez droits pour vos pieds les sentiers tortueux. Ainsi, celui qui boite ne se fera pas d’entorse ; bien plus, il sera guéri. Recherchez activement la paix avec tous, et la sainteté sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Soyez vigilants : que personne ne se dérobe à la grâce de Dieu, qu’il ne pousse chez vous aucune plante aux fruits amers, cela causerait du trouble, et beaucoup en seraient infectés.  

Psaume 103(102)  
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Comme la tendresse du père pour ses fils,
la tendresse du Seigneur pour qui le craint !
Il sait de quoi nous sommes pétris,
il se souvient que nous sommes poussière.

Mais l'amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent,
est de toujours à toujours,
et sa justice pour les enfants de leurs enfants,
pour ceux qui gardent son alliance.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,1-6.
En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent. Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. » Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains. Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.   

Commentaire du jour : Saint Jean-Paul II
« N'est-il pas le charpentier ? »

Messe du 4 février 2015 (Temps ordinaire n°12)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeMer 4 Fév - 12:53

Jeudi 05 février 2015
Jeudi de la 4e semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 12,18-19.21-24.  
Frères, quand vous êtes venus vers Dieu, vous n’êtes pas venus vers une réalité palpable, embrasée par le feu, comme la montagne du Sinaï : pas d’obscurité, de ténèbres ni d’ouragan, pas de son de trompettes ni de paroles prononcées par cette voix que les fils d’Israël demandèrent à ne plus entendre. Le spectacle était si effrayant que Moïse dit : Je suis effrayé et tremblant. Mais vous êtes venus vers la montagne de Sion et vers la ville du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, vers des myriades d’anges en fête et vers l’assemblée des premiers-nés dont les noms sont inscrits dans les cieux. Vous êtes venus vers Dieu, le juge de tous, et vers les esprits des justes amenés à la perfection. Vous êtes venus vers Jésus, le médiateur d’une alliance nouvelle, et vers le sang de l’aspersion, son sang qui parle plus fort que celui d’Abel.  

Psaume 48(47)
Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
dans la ville de notre Dieu,
sa sainte montagne, altière et belle,
joie de toute la terre.

La montagne de Sion, c'est le pôle du monde,
la cité du grand roi ;
Dieu se révèle, en ses palais,
vraie citadelle.

Nous l'avions entendu, nous l'avons vu
dans la ville du Seigneur, Dieu de l'univers,
dans la ville de Dieu, notre Dieu,
qui l'affermira pour toujours.

Dieu, nous revivons ton amour
au milieu de ton temple.
Ta louange, comme ton nom,
couvre l'étendue de la terre.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,7-13.  
En ce temps-là, Jésus appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. Il leur donnait autorité sur les esprits impurs, et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton ; pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie dans leur ceinture. « Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange. » Il leur disait encore : « Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ. Si, dans une localité, on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez et secouez la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. » Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir. Ils expulsaient beaucoup de démons, faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, et les guérissaient.

Commentaire du jour : Thomas de Celano
« Pour la première fois, il les envoie deux par deux »

Messe du 5 février 2015 (Sainte Agathe)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeJeu 5 Fév - 12:30

Vendredi 06 février 2015
Vendredi de la 4e semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 13,1-8.  
Frères, que demeure l’amour fraternel ! N’oubliez pas l’hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges. Souvenez-vous de ceux qui sont en prison, comme si vous étiez prisonniers avec eux. Souvenez-vous de ceux qui sont maltraités, car vous aussi, vous avez un corps. Que le mariage soit honoré de tous, que l’union conjugale ne soit pas profanée, car les débauchés et les adultères seront jugés par Dieu. Que votre conduite ne soit pas inspirée par l’amour de l’argent : contentez-vous de ce que vous avez, car Dieu lui-même a dit : Jamais je ne te lâcherai, jamais je ne t’abandonnerai. C’est pourquoi nous pouvons dire en toute assurance : Le Seigneur est mon secours, je n’ai rien à craindre ! Que pourrait me faire un homme ? Souvenez-vous de ceux qui vous ont dirigés : ils vous ont annoncé la parole de Dieu. Méditez sur l’aboutissement de la vie qu’ils ont menée, et imitez leur foi. Jésus Christ, hier et aujourd’hui, est le même, il l’est pour l’éternité.  

Psaume 27(26)
Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?

Qu'une armée se déploie devant moi,
mon cœur est sans crainte ;
que la bataille s'engage contre moi,
je garde confiance.

Oui, il me réserve un lieu sûr
au jour du malheur ;
il me cache au plus secret de sa tente,
il m'élève sur le roc.

C'est ta face, Seigneur, que je cherche :
ne me cache pas ta face.
N'écarte pas ton serviteur avec colère :
tu restes mon secours.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,14-29.
En ce temps-là,  comme le nom de Jésus devenait célèbre, le roi Hérode en entendit parler. On disait : « C’est Jean, celui qui baptisait : il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. » Certains disaient : « C’est le prophète Élie. » D’autres disaient encore : « C’est un prophète comme ceux de jadis. » Hérode entendait ces propos et disait : « Celui que j’ai fait décapiter, Jean, le voilà ressuscité ! » Car c’était lui, Hérode, qui avait donné l’ordre d’arrêter Jean et de l’enchaîner dans la prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, que lui-même avait prise pour épouse. En effet, Jean lui disait : « Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère. » Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mourir. Mais elle n’y arrivait pas parce que Hérode avait peur de Jean : il savait que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l’avait entendu, il était très embarrassé ; cependant il l’écoutait avec plaisir. Or, une occasion favorable se présenta quand, le jour de son anniversaire, Hérode fit un dîner pour ses dignitaires, pour les chefs de l’armée et pour les notables de la Galilée. La fille d’Hérodiade fit son entrée et dansa. Elle plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. » Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c’est la moitié de mon royaume. » Elle sortit alors pour dire à sa mère : « Qu’est-ce que je vais demander ? » Hérodiade répondit : « La tête de Jean, celui qui baptise. » Aussitôt la jeune fille s’empressa de retourner auprès du roi, et lui fit cette demande : « Je veux que, tout de suite, tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut vivement contrarié ; mais à cause du serment et des convives, il ne voulut pas lui opposer un refus. Aussitôt il envoya un garde avec l’ordre d’apporter la tête de Jean. Le garde s’en alla décapiter Jean dans la prison. Il apporta la tête sur un plat, la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère. Ayant appris cela, les disciples de Jean vinrent prendre son corps et le déposèrent dans un tombeau.

Commentaire du jour : Le Missel romain
Jean Baptiste, témoin du Christ par toute sa vie

Messe du 6 février 2015 (Saint Paul Miki et ses compagnons)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeVen 6 Fév - 13:29

Samedi 07 février 2015
Samedi de la 4e semaine du temps ordinaire


Lettre aux Hébreux 13,15-17.20-21.
Frères, en toute circonstance, offrons à Dieu, par Jésus, un sacrifice de louange, c’est-à-dire les paroles de nos lèvres qui proclament son nom. N’oubliez pas d’être généreux et de partager. C’est par de tels sacrifices que l’on plaît à Dieu. Faites confiance à ceux qui vous dirigent et soyez-leur soumis ; en effet, ils sont là pour veiller sur vos âmes, ce dont ils auront à rendre compte. Ainsi, ils accompliront leur tâche avec joie, sans avoir à se plaindre, ce qui ne vous serait d’aucun profit. Que le Dieu de la paix, lui qui a fait remonter d’entre les morts, grâce au sang de l’Alliance éternelle, le berger des brebis, le Pasteur par excellence, notre Seigneur Jésus, que ce Dieu vous forme en tout ce qui est bon pour accomplir sa volonté, qu’il réalise en nous ce qui est agréable à ses yeux, par Jésus Christ, à qui appartient la gloire pour les siècles des siècles. Amen.  

Psaume 23(22)  
Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l'honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m'accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j'habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,30-34.  
En ce temps- là, les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement.   

Commentaire du jour : Origène
« Il fut saisi de pitié envers eux »

Messe du 7 février 2015 (Temps ordinaire n°7)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeSam 7 Fév - 13:06

Dimanche 08 février 2015
Cinquième dimanche du temps ordinaire


Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 332_big

Livre de Job 7,1-4.6-7.  
Job prit la parole et dit : Vraiment, la vie de l’homme sur la terre est une corvée, il fait des journées de manœuvre. Comme l’esclave qui désire un peu d’ombre, comme le manœuvre qui attend sa paye, depuis des mois je n’ai en partage que le néant, je ne compte que des nuits de souffrance. À peine couché, je me dis : “Quand pourrai-je me lever ?” Le soir n’en finit pas : je suis envahi de cauchemars jusqu’à l’aube. Mes jours sont plus rapides que la navette du tisserand, ils s’achèvent faute de fil. Souviens-toi, Seigneur : ma vie n’est qu’un souffle, mes yeux ne verront plus le bonheur.  

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Ep7d-qq3Bck

Psaume 147(146)
Il est bon de fêter notre Dieu,
il est beau de chanter sa louange !
il guérit les cœurs brisés
et soigne leurs blessures.

Il compte le nombre des étoiles,
il donne à chacune un nom ;
il est grand, il est fort, notre Maître :
nul n'a mesuré son intelligence.

Le Seigneur élève les humbles
et rabaisse jusqu'à terre les impies.
Entonnez pour le Seigneur l'action de grâce,
jouez pour notre Dieu sur la cithare !


Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 1969141_834856843197723_1214541560_n

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 9,16-19.22-23.  
Frères, annoncer l’Évangile, ce n’est pas là pour moi un motif de fierté, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! Certes, si je le fais de moi-même, je mérite une récompense. Mais je ne le fais pas de moi-même, c’est une mission qui m’est confiée. Alors quel est mon mérite ? C'est d'annoncer l'Évangile sans rechercher aucun avantage matériel, et sans faire valoir mes droits de prédicateur de l'Évangile. Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous afin d’en gagner le plus grand nombre possible. Avec les faibles, j’ai été faible, pour gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous pour en sauver à tout prix quelques-uns. Et tout cela, je le fais à cause de l’Évangile, pour y avoir part, moi aussi.  

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 416_big

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,29-39.  
En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André.Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.  

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Gu%C3%A9rison-de-la-belle-m%C3%A8re

Commentaire du jour : Saint Augustin
« Jésus la prit par la main et la fit lever »

***  
Homélies :

« Allons ailleurs ! »
Rejoindre les hommes et les femmes de notre temps dans leur souffrance
La prière, aussi vitale que le souffle
« Dieu qui guérit ceux qui ont le cœur brisé et qui panse leurs blessures »
Guérir ou se convertir?
Souviens-toi, Seigneur ! »
Du non à l'absurde, au oui au mystère
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeDim 8 Fév - 2:37

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeDim 8 Fév - 13:25

Dimanche 08 février 2015
Cinquième dimanche du temps ordinaire
 

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 332_big

Livre de Job 7,1-4.6-7.   
Job prit la parole et dit : Vraiment, la vie de l’homme sur la terre est une corvée, il fait des journées de manœuvre. Comme l’esclave qui désire un peu d’ombre, comme le manœuvre qui attend sa paye, depuis des mois je n’ai en partage que le néant, je ne compte que des nuits de souffrance. À peine couché, je me dis : “Quand pourrai-je me lever ?” Le soir n’en finit pas : je suis envahi de cauchemars jusqu’à l’aube. Mes jours sont plus rapides que la navette du tisserand, ils s’achèvent faute de fil. Souviens-toi, Seigneur : ma vie n’est qu’un souffle, mes yeux ne verront plus le bonheur.  

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Ep7d-qq3Bck

Psaume 147(146)
Il est bon de fêter notre Dieu, 
il est beau de chanter sa louange ! 
il guérit les cœurs brisés 
et soigne leurs blessures. 

Il compte le nombre des étoiles
il donne à chacune un nom ; 
il est grand, il est fort, notre Maître : 
nul n'a mesuré son intelligence. 

Le Seigneur élève les humbles 
et rabaisse jusqu'à terre les impies. 
Entonnez pour le Seigneur l'action de grâce, 
jouez pour notre Dieu sur la cithare ! 


Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 1969141_834856843197723_1214541560_n

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 9,16-19.22-23.  
Frères, annoncer l’Évangile, ce n’est pas là pour moi un motif de fierté, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! Certes, si je le fais de moi-même, je mérite une récompense. Mais je ne le fais pas de moi-même, c’est une mission qui m’est confiée. Alors quel est mon mérite ? C'est d'annoncer l'Évangile sans rechercher aucun avantage matériel, et sans faire valoir mes droits de prédicateur de l'Évangile. Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous afin d’en gagner le plus grand nombre possible. Avec les faibles, j’ai été faible, pour gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous pour en sauver à tout prix quelques-uns. Et tout cela, je le fais à cause de l’Évangile, pour y avoir part, moi aussi.   

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 416_big

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,29-39.  
En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André.Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.   

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Gu%C3%A9rison-de-la-belle-m%C3%A8re

Commentaire du jour : Saint Augustin 
« Jésus la prit par la main et la fit lever » 
***  
Homélies : 

« Allons ailleurs ! » 
Rejoindre les hommes et les femmes de notre temps dans leur souffrance 
La prière, aussi vitale que le souffle 
« Dieu qui guérit ceux qui ont le cœur brisé et qui panse leurs blessures » 
Guérir ou se convertir? 
Souviens-toi, Seigneur ! » 
Du non à l'absurde, au oui au mystère
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeDim 8 Fév - 13:26

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeDim 8 Fév - 16:37

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeDim 8 Fév - 17:53


Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2Fsioirmatin

Lundi 09 février 2015
Lundi de la 5e semaine du temps ordinaire

Livre de la Genèse 1,1-19.  
Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux. Dieu dit : « Que la lumière soit. » Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres. Dieu appela la lumière « jour », il appela les ténèbres « nuit ». Il y eut un soir, il y eut un matin: premier jour. Et Dieu dit : « Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux. » Dieu fit le firmament, il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus. Et ce fut ainsi. Dieu appela le firmament « ciel ». Il y eut un soir, il y eut un matin : deuxième jour. Et Dieu dit : « Les eaux qui sont au-dessous du ciel, qu’elles se rassemblent en un seul lieu, et que paraisse la terre ferme. » Et ce fut ainsi. Dieu appela la terre ferme « terre », et il appela la masse des eaux « mer ». Et Dieu vit que cela était bon. Dieu dit : « Que la terre produise l’herbe, la plante qui porte sa semence, et que, sur la terre, l’arbre à fruit donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. » Et ce fut ainsi. La terre produisit l’herbe, la plante qui porte sa semence, selon son espèce, et l’arbre qui donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : troisième jour. Et Dieu dit : « Qu’il y ait des luminaires au firmament du ciel, pour séparer le jour de la nuit ; qu’ils servent de signes pour marquer les fêtes, les jours et les années ; et qu’ils soient, au firmament du ciel, des luminaires pour éclairer la terre. » Et ce fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires : le plus grand pour commander au jour, le plus petit pour commander à la nuit ; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça au firmament du ciel pour éclairer la terre, pour commander au jour et à la nuit, pour séparer la lumière des ténèbres. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : quatrième jour.  

Psaume 104(103)
Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Revêtu de magnificence,
tu as pour manteau la lumière !

Tu as donné son assise à la terre :
qu'elle reste inébranlable au cours des temps.
Tu l'as vêtue de l'abîme des mers :
les eaux couvraient même les montagnes.

Dans les ravins tu fais jaillir des sources
et l'eau chemine au creux des montagnes ;
les oiseaux séjournent près d'elle :
dans le feuillage on entend leurs cris.

Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !
Tout cela, ta sagesse l'a fait ;
la terre s'emplit de tes biens.
Bénis le Seigneur, ô mon âme !


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,53-56.  
En ce temps-là,  après la traversée, abordant à Génésareth, ils accostèrent. Ils sortirent de la barque, et aussitôt les gens reconnurent Jésus : ils parcoururent toute la région, et se mirent à apporter les malades sur des brancards là où l’on apprenait que Jésus se trouvait. Et dans tous les endroits où il se rendait, dans les villages, les villes ou les campagnes, on déposait les infirmes sur les places. Ils le suppliaient de leur laisser toucher ne serait-ce que la frange de son manteau. Et tous ceux qui la touchèrent étaient sauvés.  

Commentaire du jour :  Saint Grégoire le Grand
« Tous ceux qui le touchèrent étaient sauvés »

Messe du 9 février 2015 (Temps ordinaire n°4)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeLun 9 Fév - 13:25

Mardi 10 février 2015

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 B7a33e94

Mardi de la 5e semaine du temps ordinaire

Livre de la Genèse 1,20-31.2,1-4a.  
Quand il créa le ciel et la terre, Dieu dit encore : « Que les  eaux foisonnent d’une profusion d’êtres vivants, et que les oiseaux volent au-dessus de la terre, sous le firmament du ciel. » 


Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Tumblr_mfxlsaSIoi1r5ijb6o1_500

Dieu créa, selon leur espèce, les grands monstres marins, tous les êtres vivants qui vont et viennent et foisonnent dans les eaux, et aussi, selon leur espèce, tous les oiseaux qui volent. Et Dieu vit que cela était bon. Dieu les bénit par ces paroles : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez les mers, que les oiseaux se multiplient sur la terre. » Il y eut un soir, il y eut un matin : cinquième jour. Et Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, bestiaux, bestioles et bêtes sauvages selon leur espèce. » Et ce fut ainsi. Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce, et toutes les bestioles de la terre selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon. 


Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Df7e7c3c_o

Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. » Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la.
 
Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 023f54bd

Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. » Dieu dit encore : « Je vous donne toute plante qui porte sa semence sur toute la surface de la terre, et tout arbre dont le fruit porte sa semence : telle sera votre nourriture. À tous les animaux de la terre, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui va et vient sur la terre et qui a souffle de vie, je donne comme nourriture toute herbe verte. » Et ce fut ainsi. Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici : cela était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour. Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement. Le septième jour, Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite. Il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite. Et Dieu bénit le septième jour : il le sanctifia puisque, ce jour-là, il se reposa de toute l’œuvre de création qu’il avait faite. Telle fut l’origine du ciel et de la terre lorsqu’ils furent créés.

Psaume 8
A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
la lune et les étoiles que tu fixas,
qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui,
le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?

Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu,
le couronnant de gloire et d'honneur ;
tu l'établis sur les œuvres de tes mains,
tu mets toute chose à ses pieds :

les troupeaux de bœufs et de brebis,
et même les bêtes sauvages,
les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
tout ce qui va son chemin dans les eaux.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 7,1-13.
En ce temps-là,  les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, se réunissent auprès de Jésus, et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées. – Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, par attachement à la tradition des anciens ; et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de carafes et de plats. Alors les pharisiens et les scribes demandèrent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas avec des mains impures. » Jésus leur répondit : « Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, ainsi qu’il est écrit : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C’est en vain qu’ils me rendent un culte ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains. Vous aussi, vous laissez de côté le commandement de Dieu, pour vous attacher à la tradition des hommes. » Il leur disait encore : « Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour établir votre tradition. En effet, Moïse a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort. Mais vous, vous dites : Supposons qu’un homme déclare à son père ou à sa mère : “Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont korbane, c’est-à-dire don réservé à Dieu”, alors vous ne l’autorisez plus à faire quoi que ce soit pour son père ou sa mère ; vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup de choses du même genre. »   

Commentaire du jour : Saint Clément d'Alexandrie
La loi nouvelle inscrite dans le cœur des hommes

Messe du 10 février 2015 (Sainte Scholastique)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeLun 9 Fév - 14:20

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeMar 10 Fév - 13:32

Mercredi 11 février 2015
Mercredi de la 5e semaine du temps ordinaire


Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 6579

Livre de la Genèse 2,4b-9.15-17.  
Lorsque le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel,aucun buisson n’était encore sur la terre, aucune herbe n’avait poussé, parce que le Seigneur Dieu n’avait pas encore fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour travailler le sol. Mais une source montait de la terre et irriguait toute la surface du sol. Alors le Seigneur Dieu modela l’homme avec la poussière tirée du sol ; il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. Le Seigneur Dieu planta un jardin en Éden, à l’orient, et y plaça l’homme qu’il avait modelé. 

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 A__ac__n_g__lgesi_1251510091

Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toutes sortes d’arbres à l’aspect désirable et aux fruits savoureux ; il y avait aussi l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Le Seigneur Dieu prit l’homme et le conduisit dans le jardin d’Éden pour qu’il le travaille et le garde. Le Seigneur Dieu donna à l’homme cet ordre : « Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin ; mais l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car, le jour où tu en mangeras, tu mourras. »

Psaume 104(103)
Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Revêtu de magnificence,
tu as pour manteau la lumière !

Tous, ils comptent sur toi
pour recevoir leur nourriture au temps voulu.
Tu donnes : eux, ils ramassent ;
tu ouvres la main : ils sont comblés.

Tu reprends leur souffle, ils expirent
et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
tu renouvelles la face de la terre.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 7,14-23.
En ce temps-là,  appelant de nouveau la foule, Jésus lui disait : « Écoutez- moi tous, et comprenez bien. Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui entre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. » […] Quand il eut quitté la foule pour rentrer à la maison, ses disciples l’interrogeaient sur cette parabole. Alors il leur dit : « Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur, parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, pour être éliminé ? » C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments. Il leur dit encore : « Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur. Car c’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur. »   

Commentaire du jour : Saint Grégoire de Nysse
« Dieu, crée pour moi un cœur pur » (Ps 51,12)

Messe du 11 février 2015 (Notre-Dame* de Lourdes)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeMer 11 Fév - 13:02

Jeudi 12 février 2015
Le jeudi de la 5e semaine du temps ordinaire


Livre de la Genèse 2,18-25.
Le Seigneur Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. » Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l’homme pour voir quels noms il leur donnerait. C’étaient des êtres vivants, et l’homme donna un nom à chacun. L’homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde. Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l’homme s’endormit. Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes, puis il referma la chair à sa place. Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, il façonna une femme et il l’amena vers l’homme. L’homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l’homme – Ish. » À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Tous les deux, l’homme et sa femme, étaient nus, et ils n’en éprouvaient aucune honte l’un devant l’autre.  

Psaume 128(127)
Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! A toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d'olivier.

Voilà comment sera béni
l'homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 7,24-30.  
En ce temps-là,  Jésus partit et se rendit dans le territoire de Tyr. Il était entré dans une maison, et il ne voulait pas qu’on le sache, mais il ne put rester inaperçu : une femme entendit aussitôt parler de lui ; elle avait une petite fille possédée par un esprit impur ; elle vint se jeter à ses pieds. Cette femme était païenne, syro-phénicienne de naissance, et elle lui demandait d’expulser le démon hors de sa fille. Il lui disait : « Laisse d’abord les enfants se rassasier, car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Mais elle lui répliqua : « Seigneur, les petits chiens, sous la table, mangent bien les miettes des petits enfants ! » Alors il lui dit : « À cause de cette parole, va : le démon est sorti de ta fille. » Elle rentra à la maison, et elle trouva l’enfant étendue sur le lit : le démon était sorti d’elle.   

Commentaire du jour : Isaac de l'Étoile
« Jésus se rendit dans la région de Tyr »

Messe du 12 février 2015 (Temps ordinaire n°8 )  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeJeu 12 Fév - 12:25

Vendredi 13 février 2015
Vendredi de la 5e semaine du temps ordinaire


Livre de la Genèse 3,1-8.  
Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Alors, Dieu vous a vraiment dit : “Vous ne mangerez d’aucun arbre du jardin” ? » La femme répondit au serpent : « Nous mangeons les fruits des arbres du jardin. Mais, pour le fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : “Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sinon vous mourrez.” » Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » La femme s’aperçut que le fruit de l’arbre devait être savoureux, qu’il était agréable à regarder et qu’il était désirable, cet arbre, puisqu’il donnait l’intelligence. Elle prit de son fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea. Alors leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils se rendirent compte qu’ils étaient nus. Ils attachèrent les unes aux autres des feuilles de figuier, et ils s’en firent des pagnes. Ils entendirent la voix du Seigneur Dieu qui se promenait dans le jardin à la brise du jour. L’homme et sa femme allèrent se cacher aux regards du Seigneur Dieu parmi les arbres du jardin.  

Psaume 32(31)
Heureux l'homme dont la faute est enlevée,
et le péché remis !
Heureux l'homme dont le Seigneur ne retient pas l'offense,
dont l'esprit est sans fraude !

J’ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
en confessant mes péchés. »
Et toi, tu as enlevé
l'offense de ma faute.

Ainsi chacun des tiens te priera aux heures décisives ;
même les eaux qui débordent ne peuvent l'atteindre.
Tu es un refuge pour moi, mon abri dans la détresse ;
de chants de délivrance, tu m'as entouré.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 7,31-37.  
En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole. Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui. Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient. Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »   

Commentaire du jour : Saint Ephrem
« Il lui mit les doigts dans les oreilles et...lui toucha la langue »

Messe du 13 février 2015 (Temps ordinaire n°13)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeVen 13 Fév - 13:13

Samedi 14 février 2015
Fête des saints Cyrille, moine, et Méthode, évêque, patrons de l'Europe


Livre des Actes des Apôtres 13,46-49.  
Paul et Barnabé leur déclarèrent avec assurance : « C’est à vous d’abord qu’il était nécessaire d’adresser la parole de Dieu. Puisque vous la rejetez et que vous-mêmes ne vous jugez pas dignes de la vie éternelle, eh bien ! nous nous tournons vers les nations païennes. C’est le commandement que le Seigneur nous a donné : J’ai fait de toi la lumière des nations pour que, grâce à toi, le salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. » En entendant cela, les païens étaient dans la joie et rendaient gloire à la parole du Seigneur ; tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle devinrent croyants. Ainsi la parole du Seigneur se répandait dans toute la région.

Psaume 117(116)  
Louez le Seigneur, tous les peuples ;
fêtez-le, tous les pays !

Son amour envers nous s'est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 10,1-9.  
Parmi ses disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.” S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté. Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.”   

Commentaire du jour : Saint Jean Chrysostome
« La moisson est abondante... Priez donc le Maître d'envoyer des ouvriers »

Messe du 14 février 2015 (Saints Cyrille et Méthode)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeSam 14 Fév - 13:20

Dimanche 15 février 2015
Sixième dimanche du temps ordinaire

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Image010

Livre du Lévitique 13,1-2.44-46.  
Le Seigneur parla à Moïse et à son frère Aaron, et leur dit : « Quand un homme aura sur la peau une tumeur, une inflammation ou une pustule, qui soit une tache de lèpre, on l’amènera au prêtre Aaron ou à l’un des prêtres ses fils. [...]L’homme est lépreux : il est impur. Le prêtre le déclarera impur : il a une tache à la tête. Le lépreux atteint d’une tache portera des vêtements déchirés et les cheveux en désordre, il se couvrira le haut du visage jusqu’aux lèvres, et il criera : “Impur ! Impur !” Tant qu’il gardera cette tache, il sera vraiment impur. C’est pourquoi il habitera à l’écart, son habitation sera hors du camp.

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Joie

Psaume 32(31),1-2.5.11.  
Heureux l'homme dont la faute est enlevée,
et le péché remis !
Heureux l'homme dont 
le Seigneur ne retient pas l'offense,
dont l'esprit est sans fraude !

Je t'ai fait connaître ma faute,
je n'ai pas caché mes torts.
J'ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
en confessant mes péchés. »

Et toi, tu as enlevé l'offense de ma faute.
Que le Seigneur soit votre joie! 
Exultez, hommes justes !
Hommes droits, chantez votre allégresse !


Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 10,31-33.11,1.  
Frères, tout ce que vous faites : manger, boire, ou toute autre action, faites-le pour la gloire de Dieu. Ne soyez un obstacle pour personne, ni pour les Juifs, ni pour les païens, ni pour l’Église de Dieu. Ainsi, moi-même, en toute circonstance, je tâche de m’adapter à tout le monde, sans chercher mon intérêt personnel, mais celui de la multitude des hommes, pour qu’ils soient sauvés.   

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 51l4LgU7ItL

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,40-45.
En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.  

Commentaire du jour : Saint Paschase Radbert
« Je le veux, sois purifié »

***  
Homélies :

Le lépreux
Une très grande foi
 
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeDim 15 Fév - 2:30

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeDim 15 Fév - 15:46


Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeDim 15 Fév - 17:17

Lundi 16 février 2015
Lundi de la 6e semaine du temps ordinaire


Livre de la Genèse 4,1-15.25.  
L’homme s’unit à Ève, sa femme : elle devint enceinte et elle mit au monde Caïn. Elle dit alors : « J’ai acquis un homme avec l’aide du Seigneur ! » Dans la suite, elle mit au monde Abel, frère de Caïn. Abel devint berger, et Caïn cultivait la terre. Au temps fixé, Caïn présenta des produits de la terre en offrande au Seigneur. De son côté, Abel présenta les premiers-nés de son troupeau, en offrant les morceaux les meilleurs. Le Seigneur tourna son regard vers Abel et son offrande, mais vers Caïn et son offrande, il ne le tourna pas. Caïn en fut très irrité et montra un visage abattu. Le Seigneur dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité, pourquoi ce visage abattu ? Si tu agis bien, ne relèveras-tu pas ton visage ? Mais si tu n’agis pas bien, le péché est accroupi à ta porte. Il est à l’affût, mais tu dois le dominer. » Caïn dit à son frère Abel : « Sortons dans les champs. » Et, quand ils furent dans la campagne, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua. Le Seigneur dit à Caïn : « Où est ton frère Abel ? » Caïn répondit : « Je ne sais pas. Est-ce que je suis, moi, le gardien de mon frère ? » Le Seigneur reprit : « Qu’as-tu fait ? La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi ! Maintenant donc, sois maudit et chassé loin de cette terre qui a ouvert la bouche pour boire le sang de ton frère, versé par ta main. Tu auras beau cultiver la terre, elle ne produira plus rien pour toi. Tu seras un errant, un vagabond sur la terre. » Alors Caïn dit au Seigneur : « Mon châtiment est trop lourd à porter ! Voici qu’aujourd’hui tu m’as chassé de cette terre. Je dois me cacher loin de toi, je serai un errant, un vagabond sur la terre, et le premier venu qui me trouvera me tuera. » Le Seigneur lui répondit : « Si quelqu’un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. » Et le Seigneur mit un signe sur Caïn pour le préserver d’être tué par le premier venu qui le trouverait. Adam s’unit encore à sa femme, et elle mit au monde un fils. Elle lui donna le nom de Seth (ce qui veut dire : accordé), car elle dit : « Dieu m’a accordé une nouvelle descendance à la place d’Abel, tué par Caïn. »  

Psaume 50(49)
Le Dieu des dieux, le Seigneur,
parle et convoque la terre
du soleil levant jusqu'au soleil couchant :
« Assemblez, devant moi, mes fidèles.

« Écoute, mon peuple, je parle.
Moi, Dieu, je suis ton Dieu !
« Je ne t'accuse pas pour tes sacrifices ;
tes holocaustes sont toujours devant moi.

« Qu'as-tu à réciter mes lois,
à garder mon alliance à la bouche,
toi qui n'aimes pas les reproches
et rejettes loin de toi mes paroles ?

« Tu t'assieds, tu diffames ton frère,
tu flétris le fils de ta mère.
Voilà ce que tu fais ; garderai-je le silence ?
« Penses-tu que je suis comme toi ?


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8,11-13.  
En ce temps- là, les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec Jésus ; pour le mettre à l’épreuve, ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus soupira au plus profond de lui-même et dit : « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? Amen, je vous le déclare : aucun signe ne sera donné à cette génération. » Puis il les quitta, remonta en barque, et il partit vers l’autre rive.  

Commentaire du jour : Saint Augustin
« Pourquoi cette génération demande-t-elle un signe ? »

Messe du 16 février 2015 (Temps ordinaire n°11)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeLun 16 Fév - 13:22

Mardi 17 février 2015
Mardi de la 6e semaine du temps ordinaire


Livre de la Genèse 6,5-8.7,1-5.10
Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que toutes les pensées de son cœur se portaient uniquement vers le mal à longueur de journée. Le Seigneur se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre ; il s’irrita en son cœur et il dit : « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés - et non seulement les hommes mais aussi les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel - car je me repens de les avoir faits. » Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur. Le Seigneur dit à Noé : « Entre dans l’arche, toi et toute ta famille, car j’ai vu qu’au sein de cette génération, devant moi, tu es juste. De tous les animaux purs, tu prendras sept mâles et sept femelles ; des animaux qui ne sont pas purs, tu en prendras deux, un mâle et une femelle ; et de même des oiseaux du ciel, sept mâles et sept femelles, pour que leur race continue à vivre à la surface de la terre. Encore sept jours, en effet, et je vais faire tomber la pluie sur la terre, pendant quarante jours et quarante nuits ; j’effacerai de la surface du sol tous les êtres que j’ai faits. » Noé fit tout ce que le Seigneur lui avait ordonné. Sept jours plus tard, les eaux du déluge étaient sur la terre.  

Psaume 29(28)  
Rendez au Seigneur, vous, les dieux,
rendez au Seigneur gloire et puissance.
Rendez au Seigneur la gloire de son nom,
adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté.

La voix du Seigneur domine les eaux,
le Seigneur domine la masse des eaux.
Voix du Seigneur dans sa force,
voix du Seigneur qui éblouit.

Le Dieu de la gloire déchaîne le tonnerre,
et tous dans son temple s'écrient : « Gloire ! »
Au déluge le Seigneur a siégé ;
il siège, le Seigneur, il est roi pour toujours !


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8,14-21.  
En ce temps- là, les disciples avaient oublié d’emporter des pains ; ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque. Or Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! » Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains. Jésus s’en rend compte et leur dit : « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pains ? Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur endurci ? Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! Vous ne vous rappelez pas ? Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze. – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. » Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »  

Commentaire du jour : Saint Hilaire
« Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur aveuglé ? »

Messe du 17 février 2015 (Temps ordinaire n°21)  
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeMar 17 Fév - 15:52

Mercredi 18 février 2015
Mercredi des Cendres


Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 74df0b95


Livre de Joël 2,12-18.  
Maintenant – oracle du Seigneur – revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil ! Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment. Qui sait ? Il pourrait revenir, il pourrait renoncer au châtiment, et laisser derrière lui sa bénédiction : alors, vous pourrez présenter offrandes et libations au Seigneur votre Dieu. Sonnez du cor dans Sion : prescrivez un jeûne sacré, annoncez une fête solennelle, réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte, rassemblez les anciens, réunissez petits enfants et nourrissons ! Que le jeune époux sorte de sa maison, que la jeune mariée quitte sa chambre ! Entre le portail et l’autel, les prêtres, serviteurs du Seigneur, iront pleurer et diront : « Pitié, Seigneur, pour ton peuple, n’expose pas ceux qui t’appartiennent à l’insulte et aux moqueries des païens ! Faudra-t-il qu’on dise : “Où donc est leur Dieu ?” » Et le Seigneur s’est ému en faveur de son pays, il a eu pitié de son peuple.  

Psaume 51(50)
Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j'ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l'ai fait.

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d'être sauvé ;
que l'esprit généreux me soutienne.
Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.


Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5,20-21.6,1-2.  
Frères, nous sommes donc les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel : nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. Celui qui n’a pas connu le péché, Dieu l’a pour nous identifié au péché, afin qu’en lui nous devenions justes de la justice même de Dieu. En tant que coopérateurs de Dieu, nous vous exhortons encore à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de lui. Car il dit dans l’Écriture : Au moment favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,1-6.16-18.  
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra.   

Commentaire du jour : Saint Jean-Paul II
« Revenez à moi de tout votre cœur » (Jl 2,12)

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Entete_Janv2014_FR


Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 22729
Age : 63
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Empty
MessageSujet: Re: Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/   Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/ - Page 39 Icon_minitimeMer 18 Fév - 15:35

Jeudi 19 février 2015
Jeudi après les Cendres


Livre du Deutéronome 30,15-20.  
Moïse disait au peuple : Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Ce que je te commande aujourd’hui, c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu, de marcher dans ses chemins, de garder ses commandements, ses décrets et ses ordonnances. Alors, tu vivras et te multiplieras ; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession. Mais si tu détournes ton cœur, si tu n’obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous le déclare aujourd’hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez passé le Jourdain. Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.  

Psaume 1,1-2.3.4.6.  
Heureux est l'homme
qui n'entre pas au conseil des méchants,
qui ne suit pas le chemin des pécheurs,
ne siège pas avec ceux qui ricanent,
mais se plaît dans la loi du Seigneur
et murmure sa loi jour et nuit !

Il est comme un arbre planté
près d'un ruisseau,
qui donne du fruit en son temps,
et jamais son feuillage ne meurt ;
tout ce qu'il entreprend réussira.
Tel n'est pas le sort des méchants.

Mais ils sont comme la paille
balayée par le vent :
Le Seigneur connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perdra.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,22-25.  
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. » Il leur disait à tous : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. Quel avantage un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ?   

Commentaire du jour : L'Imitation de Jésus Christ
« Celui qui veut marcher derrière moi ... qu'il prenne sa croix chaque jour et qu'il me suive »

Messe du 19 février 2015 (Jeudi après les Cendres)  
Revenir en haut Aller en bas
 
Retour page 1 à 50/Évangile homélie 2013/2014/ jusqu'au/Dimanche 1er Mars 2015/
Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: