Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Michel blogue la pauvreté des cours de préparation au mariage que notre couple a reçus/Juillet 2008/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coeurtendre
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 3985
Age : 59
Localisation : Trois-Rivières
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Michel blogue la pauvreté des cours de préparation au mariage que notre couple a reçus/Juillet 2008/   Mer 30 Nov - 18:56


Quand nous avons rencontré pour la première fois le prêtre qui a célébré notre mariage, il nous a expliqué que le fait que moi et France nous avions un long cheminement spirituel, nous exemptait d'un cours de préparation au mariage ; mais si nous y tenions, il n'y avait pas de problème,  nous pouvions en faire la demande chez les pères Oblats au Cap de la Madeleine.

Personnellement j'ai expliqué à France que je préférerais suivre un cours de préparation au mariage, non pas parce que j'en sentais réellement un besoin particulier, mais le désir de savoir comment on formait un couple avant leur mariage, par simple curiosité. Comme j'accompagnais des parents et des enfants depuis plusieurs années, je tenais à savoir (comment on formait un couple) avant qu'ils se lancent dans cette grande aventure de la vie à deux, pour ne pas écrire cette grande aventure de la vie à trois où Dieu est le Troisième qui nous accompagne pour rendre notre couple indissoluble. 

Sincèrement moi et France on ne s'attendait pas à une telle surprise, qui était loin de ce que nous imaginions comme cours de préparation au mariage. Je ne vous raconterai pas tout, mais je voudrais aller juste à l'essentiel pour nous permettre de comprendre le manque de formation à l'intérieur d'un cours de formation au mariage ; ou encore pour encourager les responsables des cours de préparation au mariage de faire leur  mise à jour qui selon moi aurait un immense besoin d'être revue pour y ajouter les nouveaux sujets manquants au menu de chaque formation.

Ce qui m'a surpris le plus, c'est le moment où les responsables de la formation nous ont demandé de nous séparer en deux groupes afin de partager sur certaines questions concernant la vie du couple. Je voudrais partager avec vous, surtout sur la question suivante : Quelle partie du corps vous attire le le plus chez votre fiancée?

Voici les réponses que j'ai retenues des hommes faisant partie de notre week end de trois jours pour la préparation de notre mariage. Je mets la question et les réponses ci-dessous...

Quelle partie du corps vous attire
 le plus chez votre fiancée?

Réponse 1/Les seins
Réponse 2/Les fesses
Réponse 3/Le vagin
Réponse 4/La langue
Réponse 5/Son entre-jambe
Réponse 6/Son ventre
Réponse 7/Son corps quand elle est 
couchée sur le ventre
Réponse 8/Son cul
Réponse 9/ C'était à mon tour de répondre,
ma réponse est ci-dessous...

 Presque toutes les parties extérieures du corps de la femme avaient été mentionnées, par exception les mains, les jambes, et encore moins les pieds, et le coeur. Alors j'ai répondu ceci : Chers amis, vous allez peut-être me trouver gourmand, mais moi aussi je prends (le cul), avec quelques modifications qui seront miennes.

Alors je me suis dit intérieurement : Comme ils ont largement mentionné presque toutes les parties extérieures du corps, moi je vais faire l'option d'un organe interne, le coeur, car je savais depuis longtemps que c'est avec le coeur que l'on a tout ; oui, ne l'oublions pas, c'est dans le coeur que réside l'amour, mais je devais l'expliquer à ma façon pour attirer l'attention de ces hommes qui n'avaient pas compris que c'est par le coeur que l'on séduit le coeur de celle que nous aimons, pour que nous devenions un seul coeur dans l'amour afin de former l'amour dans le coeur d'une femme et d'un homme qui désirent vivre en couple, non pas pour un jour < mais pour toujours et à jamais, pour le pire et pour le meilleur >.   

Pour être bien compris, je leur ai dit : Je vais exclure la lettre (l) du mot (cul), ensuite je vais ajouter aux deux lettres restantes (cu) qui ont perdu leur (l), les trois lettres suivantes > > >  (``o-e-r``) pour créer le mot (coeur) (à la différence du mot cul). 

La raison en est simple, en faisant option pour le coeur j'ai le privilège d'avoir (le tout) de la personne de ma fiancée pour l'aimer de coeur, de corps et d'esprit afin de devenir un seul corps dans l'amour.

Tout pour vous dire que je ne voudrais pas me marier juste avec un morceau du corps de mon épouse, sinon je préférerais ne pas me marier et rester célibataire, ça me ferait moins peur que de me marier avec une paire de seins, etc. Je ne voudrais pas que ceux qui me lisent soient surpris qu'après ma réponse, tous les autres hommes, à compter du prochain après moi, ont eu comme réponse : Moi j'aime ma femme au complet ; et tous les autres disaient : moi aussi. Etc. 

J'ai remarqué qu'au moment où j'ai retravaillé le mot cul pour créer le mot coeur, le prêtre qui nous accompagnait avait un petit sourire affiché sur son visage, se réjouissant de ma réponse. Tout pour vous dire qu'aujourd'hui quand je travaille sur la création de citations-réflexions pour en faire un outil de travail préventif, je suis triplement heureux d'avoir suivi les cours de préparation au mariage qui me font comprendre l’immensité de la faiblesse des cours ; je comprends que les hommes ne soient pas prêts à aborder avec un enfant des sujets aussi importants que le viol, l'inceste et la pédophilie, si on se guide sur l'expérience des réponses ci-dessus.

En écrivant cette réflexion à partir des réponses des hommes sur la partie du corps qui les attire le plus chez leur fiancée, je ne peux oublier un couple ami dont la femme étaient atteinte du cancer des deux seins. Comme pour toutes les femmes, ce fut un choc pour elle et toute sa famille, mais ce que j'ai retenu de son expérience c'est le jour où en partageant avec son mari, il lui a dit : Ecoute chérie, quand nous nous sommes mariés je n'ai pas dit oui à une paire de seins mais à ma femme en entier. Si elle avait entendu les sept choix des hommes concernant les parties du corps qu'ils aimaient chez leur fiancée, ce n'est pas ce qui aurait été le plus encourageant à entendre après une telle opération.

Pour en revenir à notre parcours, lors d'un second cours de notre préparation au mariage, les responsables ont invité un couple à venir nous expliquer comment se faisait la pénétration lors de la relation sexuelle entre un homme et une femme.

 Excusez-moi mais cette approche-là, je ne l'ai pas comprise, je me demande encore aujourd'hui la raison d’être d'une telle démonstration où on a l'impression de recevoir un cours de couture (y manquait seulement la machine à coudre) ; selon moi c'est ridicule comme approche.

Alors on donnait à  l'homme et à la femme chacun une aiguille et un peu de fil à coudre, en les plaçant face à face et en leur demandant de mettre les mains dans le dos  pour essayer d’enfiler le fil dans le trou de l'aiguille sans voir. Si le but était de faire rire les personnes présentes, l'approche était puérile, pour ne pas écrire ridicule, surtout quand on sait tout ce qui nous est présenté à la télévision comme sur le Web. Selon moi vouloir expliquer la pénétration vaginale à des hommes ou des femmes en se servant du fil à coudre et d'une aiguille, c'est un manque de raisonnement. Nous en sommes sortis la tête entre les deux mains, en nous disant : Si nous avions été malades nous n'aurions pas perdu grand-chose 

Parmi tous les couples, moi et France nous sommes les seuls à avoir parlé de l'importance du cheminement spirituel dans la vie de tous les couples. Nous nous sommes dit que nous étions un couple privilégié et chanceux d'avoir connu un long cheminement spirituel avant d'entreprendre notre vie à deux, alors pourquoi ne pas rendre témoignage de notre foi durant notre ("expérience de formation", entre guillemets).

Un an après, les responsables ont réinvité tous les couples à venir se rencontrer pour voir où nous en étions rendus après un an de mariage. Sur une dizaine de couples, quatre seulement, y compris nous deux, étaient au rendez-vous. À notre retour à la maison, j'ai pensé à la citation de feu Claude Blanchard qui disait souvent (c'é t'y assez fort), oui (c'é t'y assez fort), mais selon moi cette fois sans foi, c'était très pauvre comme cours de préparation au mariage, surtout pour un mariage religieux ; alors moi je dis : (c'était pas assez fort) comme formation, c'était une formation sur le sable et non sur le Roc de l'Évangile.

Je crois sincèrement et sérieusement qu'il faudrait revoir et repenser complètement ces cours de préparation au mariage dans notre Église, car il y a un immense vide, surtout si je me guide sur la préparation que nous, nous avons vécue ; moi je trouve que ça n'a pas de sens, j'écrirai même que c'est loin, > > >  très loin d'être assez fort ; une telle formation c'est immensément trop pauvre, à un tel point que plus de la moitié des couples qui y ont participé ne sont pas revenus lors de la seconde rencontre après leur mariage.

Personnellement je m'attendais à ce que les responsables nous fassent entendre des témoignages d'une variété de couples, qui nous auraient partagé leur riche expérience de couple sur différents sujets concernant ce qu'ils avaient vécu dans leur couple, y compris leur expérience avec leurs enfants. 

On peut comprendre qu'après une  formation aussi désuète et vide que celle que nous avons vécue, plusieurs couples n'aient pas les outils préventifs pour aborder des sujets comme l'inceste, le  viol, la pédophilie, et le problème de l'intimidation, quand un des parents est confronté à une situation de vraie ou de fausse accusation sur l'un des ces quatre sujets mentionnés ci-dessus.  

Tout pour écrire qu'un (parent bien formé) donnera le résultat <> (d'enfants bien informés), car la bonne prévention auprès des enfants commence par la formation qualifiée des jeunes couples avant qu'ils deviennent parents, en leur donnant des outils préventifs qui seront  pour eux des points de repère si un jour leur enfant était confronté à une situation en lien avec l'inceste, le viol, la pédophilie ou l'intimidation.

Voilà chers(ères) amis(es) internautes, si vous désirez réagir par une réflexion, un lien, un témoignage ou une vidéo, c'est toujours bienvenu. Si vous faites l'option d'un lien, vous devez nous le faire parvenir pour permettre à la modération de le scanner, parce que nous avons un Antivirus spécial qui nous permet de faire la vérification sécuritaire de chaque lien en présentation sur notre forum. 
S'il y a des questions ou toute autre réaction de votre part, il nous fera toujours plaisir de vous répondre, même comme invité en prenant un pseudonyme pour rester anonyme, ou comme membre en vous inscrivant si tel est votre désir.
Bonne lecture, bonne réflexion à tous...

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel blogue la pauvreté des cours de préparation au mariage que notre couple a reçus/Juillet 2008/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: