Écoute Partage Parole
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton cœur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
 

 Réflexion 116/Sujet/"L’âme et la connaissance humaine du Christ"/

Aller en bas 
AuteurMessage
coeurtendre
Admin
coeurtendre

Masculin Nombre de messages : 6278
Age : 63
Localisation : Trois-Rivières
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/02/2007

Réflexion 116/Sujet/"L’âme et la connaissance humaine du Christ"/ Empty
MessageSujet: Réflexion 116/Sujet/"L’âme et la connaissance humaine du Christ"/   Réflexion 116/Sujet/"L’âme et la connaissance humaine du Christ"/ Icon_minitimeSam 14 Oct - 0:16

Réflexion 116/Sujet/"L’âme et la connaissance humaine du Christ"/ Chants

"L’âme et la connaissance humaine du Christ"

 Apollinaire de Laodicée affirmait que dans le Christ le Verbe avait remplacé l’âme ou l’esprit. Contre cette erreur l’Église a confessé que le Fils éternel a assumé aussi une âme raisonnable humaine .

Cette âme humaine que le Fils de Dieu a assumée est douée d’une vraie connaissance humaine. En tant que telle celle-ci ne pouvait pas être de soi illimitée : elle était exercée dans les conditions historiques de son existence dans l’espace et le temps. C’est pourquoi le Fils de Dieu a pu vouloir en se faisant homme " croître en sagesse, en taille et en grâce " (Lc 2, 52) et de même avoir à s’enquérir sur ce que dans la condition humaine on doit apprendre de manière expérimentale (Mc 6, 38 ; Mc 8, 27 ; Jn 11, 34 ; etc.). Cela correspondait à la réalité de son abaissement volontaire dans " la condition d’esclave " (Ph 2,7).

Mais en même temps, cette connaissance vraiment humaine du Fils de Dieu exprimait la vie divine de sa personne (Saint-Grégoire le Grand). " La nature humaine du Fils de Dieu, non par elle-même mais par son union au Verbe, connaissait et manifestait en elle tout ce qui convient à Dieu " (Saint-Maxime le Confesseur). C’est en premier le cas de la connaissance intime et immédiate que le Fils de Dieu fait homme a de son Père (Mc 14, 36 ; Mt 11, 27 ; Jn 1, 18 ; 8, 55 ; etc.). Le Fils montrait aussi dans sa connaissance humaine la pénétration divine qu’il avait des pensées secrètes du cœur des hommes (cf. Mc 2, 8 ; Jn 2, 25 ; 6, 61 ; etc.).

De par son union à la Sagesse divine en la personne du Verbe incarné, la connaissance humaine du Christ jouissait en plénitude de la science des desseins éternels qu’il était venu révéler (Mc 8, 31 ; 9, 31 ; 10, 33-34 ; 14, 18-20. 26-30). Ce qu’il reconnaît ignorer dans ce domaine (Mc 13, 32), il déclare ailleurs n’avoir pas mission de le révéler ( Ac 1, 7).

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion 116/Sujet/"L’âme et la connaissance humaine du Christ"/
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: