Écoute Partage Parole
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton cœur
 
PortailAccueilDernières imagesS'enregistrerConnexion
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 

 Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./

Aller en bas 
AuteurMessage
coeurtendre
Admin
coeurtendre

Masculin Nombre de messages : 12747
Age : 67
Localisation : Trois-Rivières
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/02/2007

Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Empty
MessageSujet: Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./   Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Icon_minitimeLun 10 Juil 2023 - 20:47

Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ 206640364E57B95223FD03




Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Lumiegravereanimation3gif




Nous sommes appelés au contraire à surmonter la peur pour nous ouvrir à la rencontre. Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas. Moïse dit à son peuple devant la Mer rouge, avec un ennemi aguerri sur ses talons: «N’ayez pas peur», parce que le Seigneur n’abandonne pas son peuple, mais il agit mystérieusement dans l’histoire pour réaliser son plan de salut. Moïse parle ainsi simplement parce qu’il a confiance en Dieu. De plus, la rencontre avec l’autre est aussi une rencontre avec le Christ. Il l’a dit Lui-même. C’est Lui qui frappe à notre porte affamé, assoiffé, étranger, nu, malade et prisonnier, en demandant qu’on le rencontre et qu’on l’assiste. Et si nous avions encore quelque doute, voici sa parole claire: «En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait» (Matthieu 25, 40).




Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Lumiegravereanimation3gif



La richesse des lectures choisies pour 
cette célébration eucharistique peut être 
résumée en une seule phrase: «N’ayez 
pas peur».




Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Lumiegravereanimation3gif




Le passage du Livre de l’Exode nous a présenté les Israélites près de la Mer rouge, terrorisés par le fait que l’armée du pharaon les a suivis et s’apprête à les rejoindre. Beaucoup pensent: il était préférable de rester en Égypte et de vivre comme des esclaves plutôt que de mourir dans le désert. Mais Moïse invite le peuple à ne pas avoir peur, parce que le Seigneur est avec eux: «Tenez ferme et vous verrez ce que Yahvé va faire pour vous sauver aujourd’hui» (Ex 14, 13). Le long voyage à travers le désert, nécessaire pour atteindre la Terre promise, commence par cette première grande épreuve. Israël est appelée à regarder au delà des adversités du moment, à surmonter la peur et à placer sa pleine confiance dans l’action salvifique et mystérieuse du Seigneur. Dans la page de l’Évangile de Matthieu (14, 22-33), les disciples sont troublés et crient de peur à la vue du Maître qui marche sur l’eau, en pensant qu’il s’agit d’un fantôme. Sur la barque agitée par un vent fort, ils ne sont pas capables de reconnaître Jésus; mais Lui les rassure: «Ayez confiance, c’est moi, soyez sans crainte» (Matthieu 14, 27). Pierre, dans un mélange de méfiance et d’enthousiasme, demande à Jésus une preuve: «Donne-moi l’ordre de venir à toi sur les eaux» (verset 28). Jésus l’appelle. Pierre fait quelques pas, mais la violence du vent lui fait à nouveau peur et il commence à sombrer. Tandis qu’il le saisit pour le sauver, le Maître le réprimande: «Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté?» (verset 31). À travers ces épisodes bibliques, le Seigneur nous parle aujourd’hui et nous demande de le laisser nous libérer de nos peurs. «Libérés de la peur» est justement le thème choisi pour votre rencontre. «Libérés de la peur». La peur est l’origine de l’esclavage: les Israélites préfèrent devenir esclaves par peur. C’est aussi l’origine de toute dictature, parce que c’est sur la peur des peuples que croît la violence des dictateurs. Face aux méchancetés et aux laideurs de notre temps, nous aussi, comme le peuple d’Israël, sommes tentés d’abandonner notre rêve de liberté. Nous éprouvons une peur légitime face aux situations qui nous semblent sans issue. Et les paroles humaines d’un chef ou d’un prophète ne suffisent pas à nous rassurer, quand nous ne réussissons pas à sentir la présence de Dieu et quand nous ne sommes pas capables de nous abandonner à sa providence. Ainsi, nous nous refermons sur nous-mêmes, sur nos fragiles sécurités humaines, sur le cercle des personnes aimées, sur notre routine rassurante. Et à la fin nous renonçons au voyage vers la Terre promise pour revenir à l’esclavage de l’Égypte.



Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Lumiegravereanimation3gif




Ce repli sur soi, signe de défaite, accroît notre peur des «autres», les inconnus, les marginalisés, les étrangers — qui par ailleurs sont les privilégiés du Seigneur, comme nous le lisons dans Matthieu 25. Et cela se constate particulièrement aujourd’hui, face à l’arrivée de migrants et de réfugiés qui frappent à notre porte à la recherche de protection, de sécurité et d’un avenir meilleur. La crainte est légitime, notamment parce qu’il manque une préparation à cette rencontre. Je le disais l’an dernier, à l’occasion de la Arrow  Journée mondiale du migrant et du réfugié: «Il n’est pas facile d’entrer dans la culture des autres, de se mettre à la place de  personnes si différentes de nous, de comprendre leurs pensées et leurs expériences. Ainsi nous renonçons souvent à rencontrer l’autre et nous élevons des barrières pour nous défendre». Renoncer à une rencontre n’est pas humain.Nous sommes appelés au contraire à surmonter la peur pour nous ouvrir à la rencontre. Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas. Moïse dit à son peuple devant la Mer rouge, avec un ennemi aguerri sur ses talons: «N’ayez pas peur», parce que le Seigneur n’abandonne pas son peuple, mais il agit mystérieusement dans l’histoire pour réaliser son plan de salut. Moïse parle ainsi simplement parce qu’il a confiance en Dieu.De plus, la rencontre avec l’autre est aussi une rencontre avec le Christ. Il l’a dit Lui-même. C’est Lui qui frappe à notre porte affamé, assoiffé, étranger, nu, malade et prisonnier, en demandant qu’on le rencontre et qu’on l’assiste. Et si nous avions encore quelque doute, voici sa parole claire: «En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait» (Matthieu 25, 40).




Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Lumiegravereanimation3gif




L’encouragement du Maître à ses disciples peut être compris également dans ce sens: «Ayez confiance, c’est moi, soyez sans crainte» (Matthieu 14, 27). C’est vraiment Lui, même si nos yeux peinent à le reconnaître: avec les vêtements déchirés, les pieds sales, le visage déformé, le corps blessé, incapable de parler notre langue... Nous aussi, comme Pierre, nous pourrions être tentés de mettre Jésus à l’épreuve, de lui demander un signe. Et peut-être, après quelques pas titubants vers Lui, être à nouveau victimes de nos peurs. Mais le Seigneur ne nous abandonne pas! Même si nous sommes des hommes et des femmes «de peu de foi», le Christ continue à tendre la main pour nous sauver et pour permettre la rencontre avec Lui, une rencontre qui nous sauve et nous rend la joie d’être ses disciples.Si cela est une clé de lecture valide de notre histoire d’aujourd’hui, alors nous devrions commencer à remercier ceux qui nous donnent l’occasion de cette rencontre, c’est-à-dire les «autres» qui frappent à nos portes, en nous offrant la possibilité de surmonter nos peurs pour rencontrer, accueillir et assister Jésus en personne.Et ceux qui ont eu la force de se laisser libérer de la peur, ceux qui ont expérimenté la joie de cette rencontre, sont appelés aujourd’hui à l’annoncer sur les toits, ouvertement, pour aider les autres à faire la même chose, en se prédisposant à la rencontre avec le Christ et son salut.  Arrow Frères et sœurs, il s’agit d’une grâce qui porte en elle une mission, fruit de la pleine confiance dans le Seigneur, qui est pour nous l’unique vraie certitude. C’est pourquoi, en tant qu’individus et communautés, nous sommes appelés à faire nôtre la prière du peuple racheté: «Yahvé est ma force et mon chant, à lui je dois mon salut» (Esaïe 15, 2).




Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Lumiegravereanimation3gif



Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ 1955149697_small_1




Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Lumiegravereanimation3gif




Et demandons à la Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Icon_arrow Vierge Marie de prier avec nous et pour
 nous le Père céleste, afin qu’il répande sur tous les croyants
 l’Esprit Saint, feu divin qui réchauffe les cœurs et nous aide
 à être solidaires avec les joies et les souffrances de nos
 frères.  



Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Lumiegravereanimation3gif







Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./ Lumiegravereanimation3gif




Revenir en haut Aller en bas
 
Page /29/Pape François/Et pour faire cela, les justifications rationnelles et les calculs statistiques ne suffisent pas./
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
»  Page /20/Pape François/Sujet/Il s’agit d’une «vilaine maladie», qui conduit à se cacher derrière des justifications du type:Mais je suis bien comme cela . . ./
» Page /25/Pape François/Et pour cela il ne faut rien payer, parce que la justification — devenir justes — est gratuite./
» Angélus/pape François/Question 64/ Qu’est-ce que cela veut dire?«Que nous faut-il donc faire?
» Page /6/Pape François/Sujet/Elever le regard, regarder l’horizon, élargir les horizons: cela est notre foi, cela est notre justification/ . . ./
» Pape /31/ François/Sujet/Combien de fois trouvons-nous des justifications pour contourner le problème, la personne. . . ./

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: