Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 « Maître, que je voie »

Aller en bas 
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21140
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

« Maître, que je voie » Empty
MessageSujet: « Maître, que je voie »   « Maître, que je voie » Icon_minitimeVen 26 Oct - 22:40

30e dimanche ordinaire
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Trentième dimanche du temps ordinaire
Livre de Jérémie 31,7-9.
Ainsi parle le Seigneur : Poussez des cris de joie pour Jacob, acclamez la première des nations! Faites résonner vos louanges et criez tous : " Seigneur, sauve ton peuple, le reste d'Israël!" Voici que je les fais revenir du pays du Nord, et que je les rassemble des extrémités du monde. Il y a même parmi eux l'aveugle et le boiteux, la femme enceinte et la jeune accouchée ; c'est une grande assemblée qui revient. Ils étaient partis dans les larmes, dans les consolations je les ramène ; je vais les conduire aux eaux courantes par un bon chemin où ils ne trébucheront pas. Car je suis un père pour Israël, Éphraïm est mon fils aîné. Parole du Seigneur.


Psaume 126(125),1-2ab.2cd-3.4-5.6.
Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,
nous étions comme en rêve !
Alors notre bouche était pleine de rires,
nous poussions des cris de joie ;

Alors on disait parmi les nations :
« Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! »
Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :
nous étions en grande fête !

Ramène, Seigneur, nos captifs,
comme les torrents au désert.
Qui sème dans les larmes
moissonne dans la joie.

Il s'en va, il s'en va en pleurant,
il jette la semence ;
il s'en vient, il s'en vient dans la joie,
il rapporte les gerbes.


Lettre aux Hébreux 5,1-6.
Le grand prêtre est toujours pris parmi les hommes, et chargé d’intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu ; il doit offrir des dons et des sacrifices pour les péchés. Il est en mesure de comprendre ceux qui pèchent par ignorance ou par égarement, car il est, lui aussi, rempli de faiblesse ; et, à cause de cette faiblesse, il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés comme pour ceux du peuple. On ne s'attribue pas cet honneur à soi-même, on le reçoit par appel de Dieu, comme Aaron. Il en est bien ainsi pour le Christ : quand il est devenu grand prêtre, ce n'est pas lui-même qui s'est donné cette gloire ; il l'a reçue de Dieu, qui lui a dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré, et qui déclare dans un autre psaume : Tu es prêtre pour toujours selon le sacerdoce de Melkisédek.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Trentième Dimanche du Temps Ordinaire – 28 octobre, 2012
Jérémie 31,7-9; Hébreux 5,1-6; Marc 10,46-52


Évangiles en (homélies-mots : clique sur un
mot pour obtenir une homélie en
passant ton curseur sur le texte...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] selon saint [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 10,46-52. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et ses [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] étaient venus à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Et tandis que Jésus sortait de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avec ses [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et une foule nombreuse, un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le fils de Timée, était assis au bord de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] que c'était [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , il se mit à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : « [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , fils de David, aie pitié de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! » Beaucoup de gens l'interpellaient vivement pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de David, aie pitié de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! » Jésus s'arrête et dit : « [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] . » On appelle donc [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , et on lui dit : « [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , lève-toi ; il t'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] . » L'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] jeta son manteau, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et courut vers Jésus. Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ? - Rabbouni, que je [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. » Et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] lui dit : « [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] !, ta [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] t'a [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. » Aussitôt l'homme se mit à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , et il suivait [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Commentaire du jour : Sainte Gertrude d'Helfta
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21140
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

« Maître, que je voie » Empty
MessageSujet: Re: « Maître, que je voie »   « Maître, que je voie » Icon_minitimeSam 27 Oct - 6:19


Voir aussi
Pour mieux comprendre l'Évangile de Marc 9,30-13,32
1. Introduction à la lecture du texte (10') a)

Pour mieux comprendre le texte que nous avons
ci-dessus lire deuxième annonce de la Passion ...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21140
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

« Maître, que je voie » Empty
MessageSujet: Re: « Maître, que je voie »   « Maître, que je voie » Icon_minitimeLun 29 Oct - 0:27


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21140
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

« Maître, que je voie » Empty
MessageSujet: "Du cri à la parole"   « Maître, que je voie » Icon_minitimeLun 29 Oct - 19:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Prédication du Père Luc Denjean, curé de la paroisse Saint-Sauveur à Figeac (Tarn) - France

L’histoire du jour nous parle d’un aveugle ; un aveugle dont on connaît le nom par sa filiation : Bartimée, fils de Timée. On connaît sa situation sociale, il est laissé sur le bord du chemin, exclu du mouvement à la suite de Jésus. L’histoire nous parle aussi d’une foule nombreuse qui n’a certainement pas entendu ou intégré ce que Jésus a dit à ses disciples juste avant dans l’Évangile : « Si quelqu’un veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. »

Une foule qui fait obstacle, barrage au désir de Bartimée de recouvrer la vue, et plus largement, de retrouver un élan de vie, une raison d’être. Et puis, évidemment, l’histoire nous parle de Jésus qui marche de village en village, annonçant le Règne qui vient ; toujours dans un mouvement de nous emmener là où on ne L’attend pas. Tout aurait pu en rester là, mais Bartimée crie, se manifeste bruyamment malgré les obstacles de son handicap et la foule qui veut l’ignorer. Il ne se laisse pas détourner du désir qu’il a de rencontrer Celui dont il a entendu parler et qui pourrait bien le guérir. Il n’a que le cri pour s’exprimer, et on sait combien le cri exaspère ceux qui sont installés car il met en lumière l’envers du décor ; il est le grain de sable qui vient gripper la fragile marche de nos sociétés, il est le doigt qui appuie là où ça fait mal ; la petite voix de nos consciences, que l’on chasse rapidement. Ce que fait d’ailleurs la foule aujourd’hui, en voulant faire taire Bartimée.

Si la foule reste aveugle à la situation de l’exclu et sourde à son cri, il n’en est pas de même pour Jésus. Son regard sur Bartimée Lui permet de le faire passer de l’exclusion à la reconnaissance. La foule, comme toutes les foules, est capable de retournement spectaculaire ; on ne lui dit plus « tais-toi » mais « Confiance, lève-toi, il t’appelle ! » Tout a changé. L’appel de Jésus est une réponse à l’appel du cri de Bartimée, et Il aurait pu se suffire de ce bel acte de foi pour le guérir, mais Il va aller bien plus loin qu’une simple guérison : Il va rentrer en dialogue et le faire accéder à toute sa dignité : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? Quel est ton désir ? » Jésus le restaure dans une relation, Il lui donne la parole. Le grand mouvement de ce texte, c’est peut-être bien celui qui fait passer Bartimée du cri à la parole ; passage d’une situation d’exclusion déshumanisante à la restauration d’une personne unique, debout, digne, à qui on permet une parole qui le relance dans la vie, dans sa vie. La guérison redonne vue, la rencontre vraie redonne vie. Il a désormais du sens à mettre dans son existence : Il voit, parce qu’il est aimé, parce qu’il a cru qu’un regard pouvait voir en lui ce qu’il a de meilleur. Plus besoin de manteau pour se cacher ou s’exclure, il est désormais reconnu.

Dans notre chambre d’hôpital, ce matin, à la maison de retraite, dans notre voiture, à la maison, ou juste avant de partir à la messe, nous avons le désir – nous sommes venus avec ce désir de suivre le Christ, mais cela peut-il se faire si nous n’accueillons pas le cri de ceux qui restent au bord du chemin ? Ceux qui nous interpellent autant qu’ils nous dérangent. Il y a parfois un long chemin à parcourir avant d’arriver à dire « Confiance, Il t’appelle ! » alors que spontanément nous aurions plutôt envie de dire « Tais-toi ! »
Jésus nous montre le chemin. Le suivre, c’est aussi avec Lui savoir s’arrêter pour écouter, discerner, accueillir. Il suffit parfois de pas grand-chose pour faire des miracles.

Frères et sœurs, vous l’avez compris, il ne s’agit pas de voir pour voir en soi ; il s’agit bien sûr de voir, mais aussi d’être vu, éclairé d’une lumière nouvelle capable de donner à notre vision un au-delà, une profondeur.

Chers auditeurs de France-Culture, et vous tous dans cette abbatiale Saint-Sauveur, le Christ nous a réunis ; chacun à sa manière, nous voulons Le suivre, là où nous sommes, dans la condition qui est la nôtre. Puissions-nous par Son regard, être confortés, relevés, rendus à l’espérance qu’Il ne cesse de raviver en nous par sa Parole et son Eucharistie. Amen !


Revenir en haut Aller en bas
 
« Maître, que je voie »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Les Évangiles en (homélies-mots : 2012-2013-
Sauter vers: