Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 ''Vatican/Citation/Évangile''

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 0:11

''Vatican/Citation/Évangile'' Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FJesusmortpournospeches


''Elle est la voie choisie par le Christ, le Médiateur de la Nouvelle Alliance, qui, "reconnu comme un homme à son comportement, s'est abaissé lui-même, en devenant obéissant jusqu'à mourir, et à mourir sur une croix" (Ph 2, 7).''

Chers jeunes, il me semble apercevoir dans cette parole de Dieu sur l'humilité un message important et plus que jamais actuel pour vous, qui voulez suivre le Christ et faire partie de son Eglise. Le message est le suivant: ne suivez pas la voie de l'orgueil, mais celle de l'humilité. Allez à contre-courant: n'écoutez pas les voix intéressées et séduisantes qui, de toutes parts, diffusent aujourd'hui des modèles de vie basés sur l'arrogance et la violence, le pouvoir et le succès à tout prix, l'apparence et la possession, au détriment de l'être. De combien de messages, qui parviennent surtout à travers les mass media, êtes-vous les destinataires! Soyez vigilants! Soyez critiques! Ne suivez pas la vague produite par cette puissante action de persuasion. N'ayez pas peur, chers amis, de préférer les voies "alternatives" indiquées par l'amour véritable: un style de vie sobre et solidaire; des relations d'affection sincères et pures; un engagement honnête dans l'étude et le travail; l'intérêt profond pour le bien commun. N'ayez pas peur d'apparaître différents et d'être critiqués pour ce qui peut sembler perdant ou démodé: les jeunes de votre âge, mais aussi les adultes, et en particulier ceux qui semblent le plus éloignés de la mentalité et des valeurs de l'Evangile, ont un besoin profond de voir quelqu'un qui ose vivre selon la plénitude d'humanité manifestée par Jésus Christ.

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 0:17

''Vatican/Citation/Évangile'' Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FPrenonslelarge


Je désire unir à mon remerciement pour la Journée mondiale de la Jeunesse de l'An 2000 celui pour la rencontre d'aujourd'hui, dont le titre est significatif: "Prenons le large!". Il s'agit presque de votre réponse, chers jeunes romains, à l'invitation que j'ai adressée à toute l'Eglise, à la fin du jubilé, à "prendre le large", en ayant confiance dans la parole et dans la présence vivifiante de Jésus.

Aujourd'hui, nous concluons de façon idéale la seconde phase du "laboratoire de la foi" commencé à Tor Vergata. Là, en effet, en vous proposant les idéaux élevés de l'Evangile, je vous ai demandé de persévérer dans votre "oui" au Christ pour réaliser chacun de vos plus nobles idéaux.

Lorsque je vous ai en quelque sorte "remis" l'Evangile et que vous avez dit "Je crois", c'est alors qu'a précisément commencé pour vous, jeunes romains, la seconde phase du "laboratoire de la foi". Grâce à l'aide du Service diocésain pour la pastorale des jeunes, vous avez entrepris un itinéraire de réflexion, désireux que vous êtes de vivre ensemble la mission de l'Eglise dans cette ville. Vous avez grandi dans la communion et dans la conscience d'être une partie vivante de l'Eglise diocésaine de Rome. Ce chemin vous conduit aujourd'hui à répondre ensemble à Jésus qui vous invite: "Prenons le large!".


Prendre le large pour aller où? La réponse est claire: pour aller à la rencontre de l'homme, mystère insondable; et pour aller vers tous les hommes, océan infini. Cela est possible dans une Eglise missionnaire, capable de parler aux hommes, et, surtout, capable d'atteindre le cœur de l'homme afin que là, dans ce lieu intime et sacré, se réalise la rencontre salvifique avec le Christ.

Chers amis, au cours de mon ministère, je ne me suis jamais lassé de rencontrer les personnes, et c'est également à cela que visent les pèlerinages et les visites pastorales que j'accomplis. Et également maintenant que les années passent, si Dieu le veut, je n'ai pas l'intention de m'arrêter, car je suis certain que dans le contact personnel avec les frères, il est plus facile d'annoncer le Christ.Cette mission n'est pourtant pas facile; annoncer et témoigner l'Evangile comporte de nombreuses difficultés. Oui, cela est vrai: nous vivons à une époque où la société est fortement influencée par des modèles de vie qui mettent à la première place l'avoir, le plaisir et le paraître, dans un sens égoïste. La poussée missionnaire des croyants doit se mesurer avec cette façon de penser et d'agir. Mais nous ne devons pas avoir peur, car le Christ peut changer le cœur de l'homme et est en mesure d'accomplir une "pêche miraculeuse" lorsque nous nous y attendons le moins. Regardons à présent, très chers jeunes garçons et filles, plus directement votre réalité. Vous - en particulier, les adolescents - vivez à un âge difficile, riche d'enthousiasme, mais exposé également à des dérapages dangereux. L'expérience limitée dont vous disposez vous met en danger de devenir les proies de spéculateurs d'émotions, qui, au lieu d'encourager en vous une conscience critique, tendent à exalter l'absence de préjugés et à présenter des choix immoraux comme des valeurs. Ils abaissent tout seuil entre le bien et le mal et présentent la vérité à travers le profil changeant de l'opportunité.

Je vous souhaite d'avoir à vos côtés des pères et des mères qui soient d'authentiques éducateurs; des amis sincères, loyaux et fidèles; des personnes mûres et responsables, qui prennent soin de vous et vous aident à tendre vers ces objectifs élevés que Jésus lui-même propose dans l’Évangile. Je voudrais adresser ici un appel chaleureux à toutes les institutions éducatives, afin qu'elles se placent sans ambiguïté au service des nouvelles générations pour les faire grandir de façon sereine et en harmonie avec leur dignité. Je m'adresse avant tout aux familles chrétiennes, afin qu'elles soient d'authentiques communautés, des "laboratoires" dans lesquels on éduque à la foi et à la fidélité dans l'amour; des familles croyantes prêtes à aider celles qui sont en difficulté, afin que chaque fils qui naît puisse faire l'expérience de la tendre paternité de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 0:22

''Vatican/Citation/Évangile'' Imgserver.php?file=

"L'Esprit Saint vous enseignera tout" (cf. Jn 14, 26).

"Je rends grâce à mon Dieu chaque fois que je fais mémoire de vous, en tout temps dans toutes mes prières pour vous tous, prières que je fais avec joie; car je me rappelle la part que vous avez prise à l'Evangile depuis le premier jour jusqu'à maintenant; j'en suis bien sûr d'ailleurs, Celui qui a commencé en vous cette œuvre excellente en poursuivra l'accomplissement jusqu'au jour du Christ Jésus" (Phil 1, 3-6).Je vous salue avec les paroles de l'Apôtre Paul, "car je vous porte en mon cœur" (ibid., 7). Oui - comme je vous l'ai assuré lors de la récente et inoubliable Journée mondiale célébrée à Paris - le Pape pense à vous et vous aime, il va vers vous chaque jour avec une pensée pleine d'affection et il vous accompagne de sa prière, il a confiance en vous et il compte sur vous, sur votre engagement chrétien et sur votre collaboration à la cause de l'Evangile.
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 0:41

''Vatican/Citation/Évangile'' Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FmainsEsprit


«Vous avez reçu un esprit de fils» (Rm 8,15).

Les Journées Mondiales de la Jeunesse marquent des étapes importantes dans la vie de l’Eglise qui cherche à rendre plus intense son effort d’évangélisation dans le monde contemporain, dans la perspective de l’an 2000. En proposant chaque année à votre méditation certaines vérités essentielles de l’enseignement évangélique, elles visent à alimenter votre foi et à imprimer un nouvel élan à votre apostolat. Le thème choisi pour cette VIe Journée Mondiale de la Jeunesse est tiré des paroles de Saint Paul: «Vous avez reçu un esprit de fils» (Rm 8,15). Ce sont des paroles qui nous introduisent dans le mystère le plus profond de la vocation chrétienne: selon le dessein divin, en effet, nous sommes appelés à devenir fils de Dieu dans le Christ, par l’Esprit Saint. Comment ne pas être étonnés devant cette perspective vertigineuse? L’homme – un être créé et limité, et même pécheur – est destiné à être fils de Dieu! Comment ne pas s’exclamer avec Saint Jean: «Voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu - car nous le sommes» (1 Jn 3,1)? Comment rester indifférents face à ce défi de l’amour paternel de Dieu qui nous invite à une communion de vie si profonde et si intime? En célébrant la prochaine Journée Mondiale, laissez ce saint étonnement vous envahir et inspirer à chacun de vous une adhésion toujours plus filiale envers Dieu, notre Père. 
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 0:47

''Vatican/Citation/Évangile'' Nativite%CC%81%20Honthorst


«Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous» (Jn 1,14)

J'ai choisi comme thème de votre XVe Journée Mondiale la phrase incisive avec laquelle l'apôtre Jean exprime le mystère très haut du Dieu fait homme: «Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous» (Jn 1,14). Ce qui démarque la foi chrétienne par rapport à toutes les autres religions, c'est la certitude que l'homme Jésus de Nazareth est le Fils de Dieu, le Verbe fait chair, la seconde personne de la Trinité venue dans le monde. Telle «est la joyeuse conviction de l'Eglise dès son commencement, lorsqu'elle chante "le grand mystère de la piété": Il a été manifesté dans la chair» (Catéchisme de l'Eglise Catholique, 463). Dieu, l'invisible, est vivant et présent en Jésus, le fils de Marie, la Théotokos, la Mère de Dieu. Jésus de Nazareth est Dieu-avec-nous, l'Emmanuel: qui le connaît connaît Dieu, qui le voit voit Dieu, qui le suit suit Dieu, qui s'unit à lui est uni à Dieu (cf. Jn 12,44-50). En Jésus né à Bethléem, Dieu épouse la condition humaine et se rend accessible en faisant alliance avec l'homme.
A la veille du nouveau millénaire, je vous renouvelle de tout cœur l'invitation pressante à ouvrir grand les portes au Christ: «A ceux qui l'ont reçu, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu» (Jn 1,12). Accueillir Jésus Christ signifie recevoir du Père l'invitation à vivre dans l'amour pour Lui et les frères, en se sentant avec Lui solidaire de tous les hommes, sans discrimination aucune; signifie croire que dans l'histoire humaine, tellement marquée par le mal et la souffrance, l'ultime parole appartient à la vie et à l'amour, parce que Dieu est venu habiter au milieu de nous, afin que nous puissions habiter en Lui.
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 0:51

''Vatican/Citation/Évangile'' Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FMaicirctreoudemeureTu

«Maître, où demeures-tu? Venez et voyez» (cf. Jn 1,38-39)

Je m'adresse à vous avec joie en continuant le long dialogue que nous sommes en train de tisser ensemble à l'occasion de la Journée Mondiale de la Jeunesse. En communion avec tout le peuple de Dieu qui est en marche vers le Grand Jubilé de l'An 2000, je voudrais vous inviter cette année à fixer le regard sur Jésus, Maître et Seigneur de notre vie, par le moyen des paroles rapportées dans l'Evangile de Jean: «Maître, où demeures-tu? Venez et voyez» (cf. Jn 1,38-39).Vous allez vous retrouver dans les mois à venir dans toutes les Eglises locales autour de vos Pasteurs pour réfléchir sur ces paroles évangéliques. En août 1997, ensuite, nous vivrons avec beaucoup d'entre vous la célébration de la XIIème Journée Mondiale de la Jeunesse au niveau international à Paris, au cœur du continent européen. Dans cette métropole, qui depuis des siècles est un carrefour de peuples, d'art et de culture, les jeunes de France sont déjà en train de se préparer avec beaucoup d'enthousiasme à accueillir ceux de leur âge venant de tous les coins de la planète. En suivant la Croix de l'Année Sainte, le peuple des jeunes générations qui croient au Christ va devenir encore une fois icône vivante de l'Eglise en pèlerinage sur les routes du monde. Dans les rencontres de prière et de réflexion, dans le dialogue qui unit au-delà des différences de langue et de race, dans l'échange des idéaux, des problèmes et des espoirs, il fera l'expérience vivante de la réalité promise par Jésus: «Là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d'eux» (Mt 18,20).
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 0:56

''Vatican/Citation/Évangile'' Haiti-catastrophe-haiti-catastrophe-sipa-big


''Catastrophes naturelles''

Nombre d'intellectuels haïtiens ont demandé, depuis le tremblement de terre, que l'on cesse d'utiliser le terme de « malédiction » à propos de leur pays. Sous entendu sans doute : une malédiction qui viendrait de Dieu pour punir quelque faute supposée des habitants. Ils ont raison. Dans l'Evangile, Jésus « déculpabilise » les victimes de l'accident de la Tour de Siloé, tout en invitant ses auditeurs à la conversion : « Ces 18 personnes sur lesquelles est tombée la tour de Siloé, et qu'elle a tuées, pensez-vous qu'elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Non, je vous le dis, mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière » - Evangile selon St Luc chapitre 13, 4.

A l'opposé, on aurait tendance à penser en termes de fatalité naturelle, les catastrophes qui frappent telle personne, tel groupe humain, tel pays : derrière une calamité se cacherait une forme de déterminisme cosmique, de destin contre lequel on ne peut rien faire. Ce peut être rassurant et « déculpabilisant », mais Jésus, quant à lui, n'invite jamais au fatalisme, qu'il s'agisse de catastrophe dite « naturelle » ou des malheurs dont l'homme est l' instrument. Il invite plutôt à la conversion. Ainsi encore à propos des galiléens tués par Pilate : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres galiléens pour avoir subi un tel sort ? Non, je vous le dis, mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même » - Evangile selon St Luc chapitre 13, 2-3.


Parlant un jour de « ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l'âme », il affirme encore qu'aucun des plus petits événements qui affectent le cours de nos existences et de nos histoires n'échappe à sa volonté. Mais il ne nous dit pas cela pour que nous ayons peur d'un Dieu « omnipotent », vengeur et « inexorable », ni pour que nous nous résignons à la fatalité d'un destin aveugle auquel nous ne pourrions rien, mais au contraire pour que nous fassions entière confiance à Celui que nous pouvons appeler Père : « Est-ce qu'on ne vend pas deux moineaux pour un sou ? Pourtant, pas un d'entre eux ne tombe à terre indépendamment de votre Père. Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez donc sans crainte : vous valez mieux, vous, que tous les moineaux. » - Evangile selon St Matthieu chapitre 10, 29-31. Et même ce péché de l'humanité qu'on appelle « originel », celui qui selon le dogme de l'Eglise nous rend aveugles collectivement et personnellement depuis la nuit des temps, n'est pas une fatalité selon l'Evangile de saint Jean. C'est ce que signifie Jésus en rendant l'aveugle-né à la lumière : « Rabbi, qui a péché pour qu'il soit né aveugle, lui ou ses parents ? Jésus répondit : Ni lui ni ses parents, mais c'est pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui » - Evangile selon St Jean chapitre 9, 2-3. Au fond, la seule chose à craindre est de ne pas croire en la Bonté infinie de Dieu, de l'accuser du mal qui affecte l'humanité.
Bernard Mendiboure, jésuiteCentre spirituel Les Coteaux-Païs 
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 1:00

''Vatican/Citation/Évangile'' Ecoute-evangile-0015


Nous entrons ainsi pleinement dans le thème qui conduira la réflexion durant cette année de préparation à la prochaine «Journée». Dans les diverses langues, il existe des termes différents pour exprimer ce que l’homme ne voudrait absolument pas perdre, ce qui constitue son attente, son désir, son espérance; mais aucun mot autant que le mot «vie» ne parvient à résumer de manière poignante ce à quoi l’être humain aspire le plus. «Vie» indique la somme des biens désirés et, en même temps, ce qui les rend possibles, tangibles, durables. L’histoire de l’homme n’est-elle pas marquée par la recherche spasmodique et dramatique de quelque chose ou de quelqu’un qui soit en mesure de le libérer de la mort et de lui assurer la vie? L’existence humaine connaît des moments de crise et de fatigue, de déception et de grisaille. Il s’agit d’une expérience d’insatisfaction que reflète précisément une grande partie de la littérature et du cinéma de nos jours. A la lumière d’un tel tourment, il est plus facile de comprendre les difficultés particulières des adolescents et des jeunes qui avancent avec un cœur inquiet vers cet ensemble de promesses fascinantes et de sombres inconnues qu’est la vie. Jésus est venu pour donner une réponse définitive à la soif ardente de vie et d’infini, que le Père céleste a inscrit dans notre être en nous créant. Au sommet de la révélation, le Verbe incarné proclame: «Je suis la vie» (Jn 14,6) et encore: «Moi, je suis venu pour qu’ils aient la vie» (Jn 10,10). Quelle vie? L’intention de Jésus est claire: la vie même de Dieu, qui dépasse toutes les aspirations qui peuvent naître dans le cœur humain (cf. 1Co 2,9). En effet, par la grâce du Baptême, nous sommes déjà enfants de Dieu (cf. 1 Jn 3,1-2). Jésus est venu à la rencontre des hommes, il a guéri des malades et des personnes qui souffraient, il a libéré des possédés du démon et ressuscité des morts: il s’est livré lui-même sur la croix et est ressuscité, manifestant ainsi qu’il est le Seigneur de la vie: auteur et source de la vie impérissable.

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 1:22

''Vatican/Citation/Évangile'' B8dy0CHIAAI3bDv

''Un enfant conçu est toujours une invitation
 à vivre et à espérer''

"En rappelant le jour où Marie conçut l'Enfant Jésus, je désire envoyer une bénédiction spéciale aux femmes qui attendent un enfant, et en particulier à celles qui se trouvent dans des situations difficiles. À toutes, je dis : un enfant conçu est toujours une invitation à vivre et à espérer".''Toutes peuvent et doivent participer car la situation des enfants est un défi pour toute la société ''
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 1:28

''Vatican/Citation/Évangile'' Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FPrenonslelarge2


''Vous pouvez faire beaucoup, si vous demeurez unis en repoussant ceux qui vous Pour cela, une authentique révolution culturelle et spirituelle est nécessaire, qui apporte l'Evangile dans les circuits de la vie. Chers jeunes, devenez les promoteurs de cette révolution pacifique, capable de témoigner de l'amour du Christ envers tous, en commençant par ceux qui sont le plus dans le besoin et qui souffrent le plus. Vous pouvez faire beaucoup, si vous demeurez unis en repoussant ceux qui vous présentent des objectifs faciles, qui abaissent le niveau et la qualité de la vie morale. Celui qui vous parle est un Pape qui a désormais plus de quatre-vingt ans, mais qui conserve un cœur jeune, car il a toujours voulu et veut encore continuer de marcher avec vous, jeunes qui êtes l'espérance de l'Eglise et de la société.

C'est à votre cœur de jeunes que je m'adresse également à présent. Avant que je n'arrive ici, place Saint-Pierre, vous avez fait la fête avec des chanteurs, des danseurs et des sportifs. Lorsqu'ils mettent leur professionnalisme au service des vraies valeurs, ceux-ci peuvent rendre un service précieux à la jeunesse. A eux, et à tous ceux qui peuvent influencer de façon positive ou, à l'inverse, de façon négative, la vie des jeunes garçons et filles, je demande de prendre conscience de leur grande responsabilité.

A vous, chers jeunes garçons et filles, je répète: faites attention à ce qui vous est proposé. Lorsque l'on vous propose des paroles et des modes de vie anti-évangéliques, ayez la force de dire "non". 
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 1:34

''Vatican/Citation/Évangile'' Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FVenezetVoyez

«Venez et voyez».
Nous vivons dans une époque de grandes transformations: les idéologies qui semblaient devoir résister longtemps à l'usure du temps connaissent un déclin rapide; dans la planète de nouveaux confins et frontières sont en train de se redessiner. L'humanité se retrouve souvent incertaine, confuse et préoccupée (cf. Mt 9,36), mais la parole de Dieu ne connaît pas de déclin; elle parcourt l'histoire et, à l'intérieur des changements de notre temps, elle demeure stable et lumineuse (cf. Mt 24,35). La foi de l'Eglise est fondée sur Jésus-Christ, unique sauveur du monde: hier, aujourd'hui et toujours (cf. He 13,7. C'est au Christ qu'elle renvoit, pour qu'on Lui adresse les questions qui jaillissent du cœur humain vis-à-vis du mystère de la vie et de la mort. C'est de Lui seul en fait que l'on peut recevoir des réponses qui ne soient ni des illusions, ni des déceptions.

En repensant à vos paroles dans les rencontres inoubliables que j'ai eu la joie de vivre avec vous pendant mes voyages apostoliques partout dans le monde, il me semble pouvoir y lire, pressante et vivante, la même question des disciples: «Maître, où demeures-tu?». Sachez écouter encore, dans le silence de la prière, la réponse de Jésus: «Venez et voyez».
Très chers jeunes, comme les premiers disciples, suivez Jésus! N'ayez pas peur de vous approcher de Lui, de dépasser le seuil de sa maison, de parler avec Lui face à face, comme l'on s'entretient avec un ami (cf. Ex 33,11). N'ayez pas peur de la «vie nouvelle» qu'Il vous offre: Il vous donne Lui-même la possibilité de l'accueillir et de la mettre en pratique, avec l'aide de sa grâce et le don de son Esprit.
Il est vrai: Jésus est un ami exigeant qui indique de hauts sommets et demande de sortir de soi-même pour aller à sa rencontre, en lui confiant toute la vie: «Qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Evangile la sauvera» (Mc 8,35). Cette proposition peut apparaître difficile et dans certains cas peut même faire peur. Mais – je vous le demande – est-il mieux de se résigner à une vie sans idéaux, à un monde construit à sa propre image et ressemblance, ou plutôt de chercher avec générosité la vérité, le bien, la justice, de travailler pour un monde qui soit le reflet de la beauté de Dieu, même au prix de devoir affronter les épreuves que cela comporte?


Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 1:38

''Vatican/Citation/Évangile'' Tumblr_lv7k9joBVR1qg3fo8o1_500_large

"Maman, Papa, m'aimez-vous ?
Suis-je véritablement un don pour vous ?
M'accueillez-vous pour ce que je suis ?
Vous efforcez-vous d'agir toujours pour mon bien ?"


"Le thème de votre Jubilé - Les enfants, printemps de la famille et de la société - peut vous offrir des points de réflexion importants. Les enfants ne soumettent-ils pas leurs parents à une sorte d'"examen" permanent ? Ils le font non seulement à travers leurs fréquents 'pourquoi ?', mais aussi à travers l'expression de leur visage, parfois souriant, parfois voilé de tristesse. C'est comme si, dans toute leur façon d'être, était inscrite une interrogation, qui s'exprime des façons les plus diverses, peut-être même à travers des caprices, et que nous pourrions traduire en questions comme : "Maman, Papa, m'aimez-vous ? Suis-je véritablement un don pour vous ? M'accueillez-vous pour ce que je suis ? Vous efforcez-vous d'agir toujours pour mon bien ?" Des questions posées peut-être plus avec les yeux qu'avec les mots, mais qui lient les parents à leur profonde responsabilité et qui sont en quelque sorte pour eux l'écho de la voix de Dieu.

Les enfants sont le "printemps" : que signifie cette métaphore choisie pour votre jubilé ? Elle nous conduit à cet horizon de vie, de couleurs, de lumière et de chant qui est propre à la saison du printemps. Les enfants sont naturellement tout cela. Ils sont l'espérance qui continue de fleurir, un projet qui recommence continuellement, un avenir qui s'ouvre sans arrêt. Ils représentent la floraison de l'amour conjugal, qui en eux se retrouve et se consolide. En voyant le jour, ils apportent un message de vie qui, en dernière analyse, renvoie à l'Auteur même de la vie. Ayant besoin de tout, en particulier dans les premières étapes de leur existence, ils constituent naturellement un appel à la solidarité. Ce n'est pas un hasard si Jésus invita ses disciples à avoir un cœur d'enfants (cf. Mc. 10, 13-16). Aujourd'hui, chères familles, vous voulez rendre grâce pour le don des enfants et, en même temps, accueillir le message que Dieu vous envoie à travers leur existence.Malheureusement, comme nous le savons bien, la situation des enfants dans le monde n'est pas toujours celle qu'elle devrait être. Dans de nombreuses régions, et paradoxalement précisément dans les pays au niveau de vie élevé, mettre au monde des enfants est devenu un choix effectué dans une grande perplexité, bien au-delà de la prudence normalement exigée pour une procréation responsable. On dirait, parfois, que les enfants sont ressentis plus comme une menace que comme un don. 
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 1:52

''Vatican/Citation/Évangile'' St-Joseph-charpentier


Contemplez et réfléchissez!

Contemplez et réfléchissez! Dieu nous a créés pour vivre de la vie même de Dieu; il nous appelle à être ses fils, membres vivants du Corps mystique du Christ, temples lumineux de l'Esprit d'Amour. Il nous appelle à être "siens": Il veut que nous soyons tous saints. Chers jeunes, ayez alors l'ambition d'être des saints, comme Lui est saint!

Jeunes de tous les continents, n'ayez pas peur d'être les saints du nouveau millénaire! Soyez contemplatifs et aimant de la prière, cohérent avec votre foi et généreux au service de vos frères, membres actifs de l'Eglise et artisans de paix. Pour réaliser cet engageant projet de vie, restez à l'écoute de sa Parole, prenez des forces dans les Sacrements, spécialement de l'Eucharistie et de la Pénitence. Le Seigneur vous veut apôtres intrépides de son Evangile et constructeurs d'une nouvelle humanité. En effet, comment pourriez-vous affirmer croire en Dieu fait homme sans prendre fermement position contre tout ce qui avilit la personne humaine et la famille? Si vous croyez que le Fils est venu pour révéler l'amour du Père à toute créature, vous ne pouvez pas ne pas mettre chaque effort pour contribuer à l'édification d'un monde nouveau, fondé sur la puissance de l'amour et du pardon, sur la lutte contre toute injustice, toute misère physique, morale, spirituelle, sur l'engagement de mettre la politique, l'économie, la culture et la technologie au service de l'homme et de son développement intégral.

J'espère de tout cœur que le Jubilé, désormais à nos portes, représente l'occasion propice d'une courageuse relance spirituelle et d'une extraordinaire célébration de l'Amour de Dieu pour l'humanité. Que de toute l'Eglise s'élève «l'hymne de louange et d'action de grâce au Père, qui, dans son amour incomparable, nous a accordé dans le Christ d'être "concitoyens des saints, membres de la famille de Dieu" (Ef 2,19)» (Incarnationis mysterium, 6). Les certitudes exprimées par l'apôtre Paul nous confortent: si Dieu n'a pas épargné son propre Fils, mais l'a livré pour chacun d'entre nous, comment pourrait-Il avec Lui ne pas nous donner tout? Qui nous séparera de l'amour du Christ? En tout les événements de la vie, y compris la mort, nous pouvons être plus que vainqueurs, en vertu de Celui qui nous a aimé jusqu'à la Croix (cf. Rm 8,31-37).


Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 2:18

''Vatican/Citation/Évangile'' F0447a4fc61c63f6593afb961f588351

''Sur le Calvaire, «Il s'est chargé de nos douleurs...
Il a été transpercé à cause de nos crimes...» (Is 53,4-5).''


Dans l'incarnation le Christ s'est fait pauvre pour nous enrichir de sa pauvreté, et il nous a donné la rédemption qui est avant tout le fruit du sang versé par lui sur la Croix (cf. Catéchisme de l'Eglise Catholique, 517). Sur le Calvaire, «Il s'est chargé de nos douleurs... Il a été transpercé à cause de nos crimes...» (Is 53,4-5). Le sacrifice suprême de sa vie, librement consommé pour notre salut, témoigne de l'amour infini de Dieu pour nous. A ce propos, l'apôtre Jean écrit: «Dieu a tellement aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle» (Jn 3,16). Il l'a envoyé partager en tout, excepté le péché, notre condition humaine; il l'a totalement "donné" aux hommes, nonobstant leur refus obstiné et homicide (cf. Mt 21,33-39), afin que sa mort obtienne leur réconciliation. «Le Dieu de la création se révèle ainsi comme le Dieu de la Rédemption, "fidèle à lui-même", fidèle à son amour envers l'homme et envers le monde, tel qu'il s'est déjà révélé au jour de la création ... Quelle valeur doit avoir l'homme aux yeux du Créateur s'il a mérité d'avoir un tel et un si grand rédempteur»(Redemptor hominis, 9.10).

Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 2:25

''Vatican/Citation/Évangile'' Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FLaprofondeurduMystegravere


Le Verbe et la chair, la gloire divine et sa tente parmi les hommes! C'est dans l'union intime et indissociable de ces deux polarités que se trouve l'identité du Christ, selon la formulation classique du Concile de Chalcédoine (451): « Une personne en deux natures ». La personne est celle du Verbe éternel, Fils du Père, et elle seulement. Les deux natures, sans aucune confusion, mais aussi sans aucune séparation possible, sont la nature divine et la nature humaine.10

L'Apôtre Paul se situe dans la même ligne lorsqu'il affirme que le Fils de Dieu, « selon la chair, [...] est né de la race de David » (Rm 1,3; cf. 9,5). Si aujourd'hui, avec le rationalisme répandu dans de nombreuses sphères des cultures contemporaines, c'est surtout la foi en la divinité du Christ qui fait problème, dans d'autres contextes historiques et culturels on a eu plutôt tendance à réduire ou à faire disparaître le caractère concret et historique de l'humanité de Jésus. Mais, pour la foi de l'Église, il est essentiel et imprescriptible d'affirmer que vraiment le Verbe « s'est fait chair » et qu'il a assumé toutes les dimensions de l'humain, sauf le péché (cf. He 4,15). Dans cette perspective, l'Incarnation est véritablement, de la part du Fils de Dieu, une kénose, un « dépouillement » de la gloire qu'il possède de toute éternité (cf. Ph 2,6-8; 1 P 3,18).

D'autre part, cet abaissement du Fils de Dieu n'est pas une fin en soi; il tend plutôt à la pleine glorification du Christ, jusque dans son humanité: « C'est pourquoi Dieu l'a élevé au-dessus de tout; il lui a conféré le Nom qui surpasse tous les noms, afin qu'au Nom de Jésus, aux cieux, sur terre et dans l'abîme, tout être vivant tombe à genoux, et que toute langue proclame: "Jésus Christ est le Seigneur, pour la gloire de Dieu le Père" » (Ph 2,9-11).


Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 2:29

''Nous devons être tous comme des enfants ''

" Tous les justes de la terre, même ceux qui ignorent le Christ et son Église et qui, sous l'influence de la grâce, cherchent Dieu d'un cœur sincère (cf. Lumen Gentium, 16), sont donc appelés à édifier le Royaume de Dieu, en collaborant avec le Seigneur qui en est le premier et le plus important artisan. C'est pourquoi nous devons nous remettre entre ses mains, à sa Parole, à sa direction, comme des enfants manquant d'expérience qui ne trouvent la sécurité que dans leur Père : 'Quiconque n'accueille pas le Royaume de Dieu en petit enfant - dit Jésus - n'y entrera pas' (Lc 18,17)".


Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 2:36

''La tendance au recours à des pratiques moralement inacceptables pour concevoir trahit la mentalité absurde d'un "droit à l'enfant", qui a pris la place de la juste reconnaissance d'un "droit de l'enfant" à naître, puis à grandir de façon pleinement humaine.''


Dans le même temps, vous ne pouvez pas éluder la question essentielle de votre mission d'éducateurs. Ayant donné la vie à vos enfants, vous êtes également appelés à les suivre, de façon appropriée selon leur âge, dans les orientations et les choix de vie, en soutenant tous leurs droits. À notre époque, la reconnaissance des droits des enfants a connu un progrès indubitable, mais il est toujours triste de constater la négation, dans la pratique, de ces droits, telle qu'elle se manifeste dans de nombreuses et terribles atteintes portées à leur dignité. Il faut veiller afin que le bien de l'enfant occupe toujours la première place. En commençant par le moment où l'on désire avoir un enfant. La tendance au recours à des pratiques moralement inacceptables pour concevoir trahit la mentalité absurde d'un "droit à l'enfant", qui a pris la place de la juste reconnaissance d'un "droit de l'enfant" à naître, puis à grandir de façon pleinement humaine. Au contraire, combien est différente et mérite d'être encouragée la pratique de l'adoption ! Un véritable exercice de charité, qui considère le bien des enfants avant les exigences des parents. (…)
À vous, chères mamans, qui portez en vous un instinct irrépressible pour la défense de la vie, j'adresse un appel implorant : soyez toujours des sources de vie, jamais de mort ! À vous deux, pères et mères, je vous dis : vous êtes appelés à la très haute mission de coopérer avec le Créateur à la transmission de la vie (cf. Lettre aux Familles, n 7 ; n'ayez pas peur de la vie ! Proclamez ensemble la valeur de la famille et celle de la vie. Sans ces valeurs, il ne saurait y avoir d'avenir digne de l'homme !"

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 2:44

''L'Église en marche ''

Comme s'ils marchaient sur les traces des saints, d'innombrables fils de l'Église se sont succédé ici à Rome, auprès des tombeaux des Apôtres, dans le désir de professer leur foi, de confesser leurs péchés et de recevoir la miséricorde qui sauve. Cette année, mes yeux n'ont pas seulement été impressionnés par les multitudes qui ont rempli la Place Saint-Pierre à l'occasion de nombreuses célébrations. Bien souvent, je me suis arrêté à regarder les longues files de pèlerins qui attendaient patiemment de pouvoir passer la Porte sainte. Je m'efforçais d'imaginer en chacun d'eux l'histoire d'une vie, faite de joie, d'inquiétudes, de souffrances; une histoire rejointe par le Christ et qui, dans le dialogue avec lui, reprenait son chemin d'espérance.

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 2:51

« Marana tha — Viens, Seigneur Jésus »

Au début du nouveau millénaire, alors que s'achève le grand Jubilé au cours duquel nous avons célébré les deux mille ans écoulés depuis la naissance de Jésus et que s'ouvre pour l'Église une nouvelle étape de son chemin, dans notre cœur résonnent à nouveau les paroles par lesquelles Jésus, après avoir de la barque de Simon parlé aux foules, invita l'Apôtre à « avancer au large » pour pêcher: « Duc in altum » (Lc 5,4). Pierre et ses premiers compagnons firent confiance à la parole du Christ et jetèrent leurs filets. « Et l'ayant fait, ils capturèrent une grande multitude de poissons » (Lc 5,6).

Duc in altum! Cette parole résonne aujourd'hui pour nous et elle nous invite à faire mémoire avec gratitude du passé, à vivre avec passion le présent, à nous ouvrir avec confiance à l'avenir: « Jésus Christ est le même, hier et aujourd'hui, il le sera à jamais » (He 13,7.
Cette année, grande a été la joie de l'Église, qui s'est adonnée à la contemplation du visage de son Époux et Seigneur. Plus que jamais, elle s'est fait peuple en marche, guidé par Celui qui est « le grand Pasteur des brebis » (He 13,20). Avec un dynamisme extraordinaire, qui a entraîné nombre de ses membres, le peuple de Dieu, ici à Rome comme à Jérusalem et dans toutes les Églises locales, a passé la « Porte sainte » qui est le Christ. Vers lui, fin de l'histoire et unique Sauveur du monde, l'Église et l'Esprit ont crié « Marana tha — Viens, Seigneur Jésus » (cf. Ap 22,17.20; 1 Co 16,22).

Il est impossible d'évaluer l'événement de grâce qui a atteint les consciences au cours de l'année. Mais il est certain qu'un « fleuve de vie », celui qui jaillit en permanence « du trône de Dieu et de l'Agneau » (cf. Ap 22,1), s'est répandu sur l'Église. C'est l'eau de l'Esprit qui apaise la soif et qui renouvelle (cf. Jn 4,14). C'est l'amour miséricordieux du Père qui, dans le Christ, nous a encore une fois été révélé et donné. Au terme de cette année, nous pouvons redire, avec une exultation renouvelée, l'antique chant d'action de grâce: « Rendez grâce au Seigneur: il est bon! Éternel est son amour » (Ps 118[117],1).

C'est pourquoi je sens le besoin de m'adresser à vous qui m'êtes chers, pour partager le chant de la louange. Dès le début de mon pontificat, j'avais pensé à cette Année sainte 2000 comme à une échéance importante. J'avais vu dans cette célébration un rendez-vous providentiel où l'Église, trente-cinq ans après le Concile œcuménique Vatican II, serait invitée à s'interroger sur son renouvellement pour assumer avec un nouvel élan sa mission évangélisatrice.


Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 3:03

''L'amour du Père''

Votre Sainteté, dans votre Message pour la Journée mondiale de la Jeunesse 1999, vous nous avez invités, avec toute l'Eglise, à nous tourner vers Dieu le Père et à écouter avec des sentiments de gratitude et d'émerveillement la révélation surprenante de Jésus: «Le Père vous aime!», et vous nous avez également assurés: «Son amour ne se détournera jamais de vous, son alliance de paix avec vous ne manquera jamais». Nous en sommes certains. Toutefois, nous avons parfois du mal à comprendre comment le Père nous aime, lorsque nous nous trouvons face aux souffrances et à la mort de jeunes comme nous, lorsque des catastrophes naturelles font disparaître des personnes innocentes, lorsque - pire encore - l'homme fait l'expérience de la folie de la guerre.
En effet, nous concluons un siècle qui a été profondément marqué par des guerres et des haines entre les peuples. Aujourd'hui encore, précisément en ce moment, sur des territoires d'ex-Yougoslavie, si proche de nous, la haine et les guerres se poursuivent. Votre Sainteté, pouvez-vous nous aider à comprendre comment le Père continue à nous aimer, même lorque nous rencontrons la souffrance des justes et des innocents, lorsque tant de jeunes de notre âge sont bouleversés par des phénomène destructeurs, comme la toxicomanie et lorsque les hommes s'entretuent à cause de la haine et des guerres?

Très chers jeunes! Le grand problème que vous me posez plonge ses racines dans le cœur même de l'homme. J'entends résonner dans la question que m'a posée un de vos représentants la puissante objection que nous lisons dans la «Légende du Grand inquisiteur» de Dostoïevski: «Comment puis-je croire en Dieu alors qu'il permet la mort d'un enfant innocent?». Nous voyons et nous touchons du doigt le problème du mal dans la vie de chaque jour. Les grands raisonnements sur ce problème ne semblent pas convaincre immédiatement, surtout lorsque l'on fait l'expérience personnellement de la maladie, de la souffrance, ou que l'on est touché par la mort d'une personne proche et chère.

Cependant, je ne me soustrait pas face au défi contenu dans cette question. Mais je voudrais tout d'abord, moi aussi, poser une question provocatrice: vous me demandez comment comprendre l'amour du Père lorsque l'on se trouve face à la haine, à la division, aux diverses formes de destruction de la personnalité et à la guerre. On vient de rappeler à juste titre le conflit qui ensanglante la Yougoslavie et qui engendre tant d'inquiétude pour les victimes et pour les conséquences qui peuvent en découler pour l'Europe et pour le monde entier. Je souhaite de tout cœur que les armes cessent d'être utilisées au plus tôt et que reprennent le dialogue et les négociations, afin de parvenir finalement, grâce à la contribution de tous, à une paix juste et durable dans toute la région des Balkans.

Je vous dis à mon tour: pourquoi se demander où est l'amour de Dieu et plutôt ne pas souligner les responsabilités qui découlent du péché des hommes? En somme, pourquoi devrions-nous considérer Dieu coupable, alors que les hommes, en revanche, sont libres de prendre leurs décisions? Le péché n'est pas une théorie abstraite; au contraire, l'on peut constater ses conséquences . Le mal à propos duquel vous me demandez des explications comporte à sa source le péché et le refus de vivre selon les enseignements de Dieu. Il déchire l'existence et la conduit au refus du bien. On se replie alors sur soi dans l'envie, dans la jalousie et dans l'égoïsme, sans se rendre compte que de tels comportements conduisent à la solitude et ôtent le sens authentique de la vie. Malgré tout cela, soyez-en certains, l'amour du Père ne vient jamais à manquer, car Dieu lui même a voulu partager avec nous la souffrance et la mort. Et nous devons le rappeler en ce temps de Carême et au cours de la Semaine Sainte. Et ce qui a été vécu par Lui, a également été sauvé et racheté. Le mal est vaincu par la force de l'amour, comme l'Apôtre Paul le souligne avec une totale conviction: «Qui nous séparera de l'amour du Christ? La tribulation, l'angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive? Mais en tout cela nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés» (Rm 8, 35). Voici donc la voie à suivre pour vaincre le mal: croître dans l'amour du Père, qui s'est révélé à nous en Jésus-Christ.

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 3:14

''Mais à quoi reconnaîtra-t-on que vous êtes de vrais disciples du Christ?''Illuminés par la Parole et fortifiés par le pain de l'Eucharistie, très chers jeunes, vous êtes appelés à être des témoins crédibles de l'Evangile du Christ, qui fait toutes choses nouvelles.

Mais à quoi reconnaîtra-t-on que vous êtes de vrais disciples du Christ? A ce que «vous aurez de l'amour les uns pour les autres» (Jn 13,35), à l'exemple de son amour: un amour gratuit, infiniment patient, qui ne se refuse à personne (cf. 1Co 13,4-7). Ce sera la fidélité au commandement nouveau qui attestera votre cohérence à l'égard de l'annonce que vous proclamez. Voici la grande «nouveauté» qui peut étonner un monde malheureusement encore déchiré et divisé par de violents conflits, parfois évidents et manifestes, parfois subtils et cachés. Dans ce monde, vous êtes appelés à vivre la fraternité, non pas comme une utopie mais comme une possibilité réelle; dans cette société, vous êtes appelés à construire, en vrais missionnaires du Christ, la civilisation de l'amour.

Le 30 septembre 1997, l'on fera mémoire du centenaire de la mort de Sainte Thérèse de Lisieux. Elle attirera certainement, dans sa patrie, l'attention de beaucoup de jeunes pèlerins, justement parce que Thérèse est une sainte jeune qui propose aujourd'hui une annonce simple et suggestive, pleine d'emerveillement et de gratitude: Dieu est Amour; chaque personne est aimée de Dieu; Dieu attend d'être écouté et aimé par chacun. Un message que vous, jeunes d'aujourd'hui êtes appelés à accuillir et à crier aux autres jeunes: «L'homme est aimé de Dieu! Telle est l'annonce si simple et si bouleversante que l'Eglise doit donner à l'homme» (Christifideles laici, 34).C'est de la jeunesse de Thérèse de l'Enfant Jésus que jaillissent son enthousiasme pour le Seigneur, la forte sensibilité avec laquelle elle a vécu l'amour, l'audace réaliste de ses grands projets. Par le charme de sa sainteté, elle confirme que Dieu fait partager aussi aux jeunes, avec abondance, les trésors de sa sagesse.

Parcourez avec elle le chemin humble et simple de la maturité chrétienne, à l'école de l'Evangile. Demeurez avec elle dans le «cœur» de l'Eglise, en vivant radicalement le choix pour le Christ.
10. Chers jeunes, dans la maison où Jésus demeure, rencontrez la présence très douce de la Mère. C'est dans le sein de Marie que le Verbe s'est fait chair. En acceptant le rôle qui lui a été confié dans le plan du salut, la Vierge est devenue le modèle de chaque disciple du Christ.
C'est à Elle que je confie la préparation et la célébration de la XIIème Journée Mondiale de la Jeunesse, ainsi que les espoirs et les attentes des jeunes qui, dans chaque coin de la planète, répètent avec Elle: «Me voici, je suis la servante du Seigneur, qu'il m'advienne selon ta parole» (cf. Lc 1,38) et vont à la rencontre de Jésus pour demeurer dans sa maison, prêts à annoncer ensuite aux autres jeunes, comme les Apôtres: «Nous avons trouvé le Messie!» (Jn 1,41).
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 3:20

''Lorsque le Christ ressuscité devient présent dans la vie des personnes et qu'il leur donne son Esprit (cf. Jn 20, 22), elles changent complètement, tout en restant, ou plutôt en devenant pleinement elles-mêmes.''

L'exemple de Paul est particulièrement significatif: la lumière fulgurante sur la route de Damas a fait de lui un homme plus libre qu'il ne l'avait jamais été; libre de la véritable liberté; celle du Vivant face auquel il s'était effondré par terre (cf. Ac 9, 1-30)! L'expérience vécue lui permettra d'écrire aux chrétiens de Rome: "Libérés du péché et asservis à Dieu, vous fructifiez pour la sainteté, et l'aboutissement, c'est la vie éternelle" (Rm 6, 22).

Ce que Jésus avait commencé à accomplir au cours de ses trois années de vie communautaire, est porté à terme par le don de l'Esprit. La foi des Apôtres était auparavant imparfaite et vacillante, mais par la suite, elle devient solide et fructueuse: elle fait marcher les paralytiques (cf. Ac 3, 1-10), elle met en fuite les esprits immondes (cf. Ac 5, 16). Les Apôtres, qui autrefois tremblaient de peur face au peuple et aux autorités, affrontent la foule rassemblée dans le temple et défient le Sanhédrin (cf. Ac 4, 1-14). Pierre, que la crainte des accusations d'une femme avait conduit au triple reniement (cf. Mc 14, 66-72), se comporte désormais comme le "roc" que Jésus avait souhaité (cf. Mt 16, 18). Les autres également, jusque là enclins aux disputes dues à l'ambition (cf. Mc 9, 33), sont à présent capables d'être "un seul cœur et une seule âme" et de tout mettre en commun (cf. Ac 4, 32). Ces derniers, qui avaient appris de Jésus de façon imparfaite et avec tant de difficultés à prier, à aimer, à aller en mission, à présent, prient vraiment, aiment vraiment, sont vraiment des missionnaires, vraiment des apôtres.
Telle est l'œuvre accomplie par l'Esprit de Jésus dans ses Apôtres!

5. Ce qui eut lieu hier continue à se produire dans la communauté chrétienne d'aujourd'hui. Grâce à l'action de Celui qui est, dans le cœur de l'Eglise, la "mémoire vivante" du Christ (cf. Jn 14, 26), le mystère pascal de Jésus nous atteint et nous transforme. C'est l'Esprit Saint qui, à travers les signes visibles, audibles et tangibles des Sacrements, nous permet de voir, d'écouter et de toucher, l'humanité glorifiée du Ressuscité.

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 4:07


"Qu’il se renie lui-même”.

"Qu’il se renie lui-même”. Se renier soi-même signifie renoncer à son projet, souvent limité et mesquin, pour accueillir celui de Dieu : tel est le chemin de la conversion, indispensable pour l’existence chrétienne, qui a conduit l’Apôtre Paul à affirmer : “Ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi” (Ga 2, 20).

Si vivre à la suite du Seigneur devient la valeur suprême, toutes les autres valeurs reçoivent alors de celle-ci leur juste place et leur importance. Celui qui mise tout sur les biens terrestres sera perdant, malgré les apparences de succès : la mort viendra le prendre au milieu de tout ce qu’il aura accumulé, mais avec une vie manquée (cf. Lc 12, 13-21). Le choix se situe donc entre être et avoir, entre une vie pleine et une existence vide, entre la vérité et le mensonge.
5. "Qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive”. De même que la croix peut être réduite à un objet ornemental, “porter sa croix” peut aussi devenir une façon de parler. Dans l’enseignement de Jésus, cette expression ne met cependant pas au premier plan la mortification ni le renoncement. Elle ne se réfère pas d’abord au devoir de supporter patiemment les petites ou les grandes tribulations quotidiennes ; elle entend moins encore exalter la douleur comme moyen de plaire à Dieu. Le chrétien ne recherche pas la souffrance pour elle-même, mais l’amour. La croix accueillie devient alors le signe de l’amour et du don total. La porter à la suite du Christ signifie s’unir à lui, offrant ainsi la plus grande preuve d’amour.

On ne peut pas parler de la croix sans considérer l’amour de Dieu pour nous, le fait que Dieu veut nous combler de ses biens. Par cette invitation: “Suis-moi”, Jésus redit à ses disciples non seulement: prends-moi comme modèle, mais aussi: partage ma vie et mes choix, dépense ta vie avec moi par amour pour Dieu et pour tes frères. Ainsi le Christ ouvre devant nous le “chemin de la vie”, qui est hélas constamment menacé par le “chemin de la mort”. Le péché est le chemin qui sépare l’homme de Dieu et du prochain, provoquant la division et minant la société de l’intérieur.


Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 4:13

''Aimer et pardonner''

Votre Sainteté, Vous nous avez rappelé les paroles de la première Epître de Jean: «Celui qui n'aime pas son frère qu'il voit ne peut pas aimer Dieu qu'il ne voit pas». En d'autres termes, vous nous faites comprendre que de l'amour du Père doivent naître en nous des gestes d'amour, de pardon, de paix et de solidarité envers nos frères. Sur ce besoin d'aimer et de pardonner nous sommes pleinement d'accord avec vous et nous nous engagerons à le faire, en particulier comme signe de notre conversion, en passant par la Porte Sainte de l'An 2000. Certains parmi nous ont cependant du mal à voir la façon dont l'Eglise sait aimer et pardonner. Vous qui êtes un témoin du pardon, qui avez également su pardonner à celui qui vous a fait du mal physiquement et qui avez eu le courage de demander pardon pour les péchés de l'Eglise, pouvez-vous nous éclairer sur ce thème si important?
Votre troisième question trouve elle aussi sa réponse à la lumière de l'amour. Je voudrais vous dire avec une grande sincérité que le pardon est la dernière parole prononcée par celui qui aime vraiment. Le pardon est le signe le plus élevé de la capacité d'aimer à la manière de Dieu, qui nous aime et nous pardonne donc constamment. En vue du Jubilé, désormais imminent, occasion propice pour demander le pardon et l'indulgence, j'ai voulu que l'Eglise la première, en vertu de l'enseignement du Seigneur Jésus, renouvelle ce chemin de conversion éternel qui lui appartient, jusqu'au jour où elle se présentera devant le Seigneur. C'est pourquoi j'ai écrit que, au seuil du troisième millénaire, la communauté ecclésiale doit prendre en charge «avec une conscience plus vive le péché de ses enfants» (Tertio millennio adveniente, n. 33).

Le chemin vers la Porte Sainte est un véritable pèlerinage pour celui qui désire changer sa propre vie et se convertir au Seigneur de tout son cœur. En franchissant cette porte, il ne faut pas oublier la signification qu'elle revêt. La Porte Sainte indique l'entrée dans la vie nouvelle que nous offre le Christ. Et la vie, vous le savez bien, n'est pas une théorie, mais des faits concrets de tous les jours. La vie est un ensemble de gestes, de paroles, de comportements et de pensées qui nous interpellent et nous font reconnaître pour ce que nous sommes.
Chers garçons et filles du diocèse de Rome, je vous remercie de la promesse que vous me faite de vous engager constamment, pour être vous aussi des signes vivants de réconciliation et de pardon. De nombreuses occasions vous sont offertes, surtout à votre âge, pour rendre des témoignages d'amitié sincère et désintéressée. Multipliez ces occasions et en vous s'accroîtra la joie, don de la présence du Christ; une joie que vous êtes appelés à communiquer à ceux qui vous connaissent et à partager avec eux. Jésus est l'unique Sauveur du monde; c'est Lui la Vie qui donne un sens authentique à l'existence de chaque homme et de chaque femme. Chers jeunes, ne vous lassez jamais de poser des questions avec une curiosité légitime et l'envie d'apprendre. Il est juste qu'à votre âge, alors que vous entrez dans le monde, vous soyez pris du désir de connaître toujours des choses nouvelles et intéressantes. Conservez ce désir de comprendre la vie; aimez la vie don et mission que Dieu vous confie pour coopérer avec Lui au salut du monde.
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21132
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Vatican/Citation/Évangile'' Empty
MessageSujet: Re: ''Vatican/Citation/Évangile''   ''Vatican/Citation/Évangile'' Icon_minitimeSam 5 Jan - 4:17

''L'Esprit Saint rend audacieux, il incite à contempler la gloire de Dieu dans l'existence et dans le travail quotidien.''

Le mystère de la Pentecôte, en tant que don de l'Esprit à chacun, se réalise de façon privilégiée à travers la Confirmation, qui est le sacrement de la croissance chrétienne et de la maturité spirituelle. En elle, chaque fidèle reçoit un approfondissement de la grâce baptismale et est pleinement inséré dans la communauté messianique et apostolique, tandis qu'il est "confirmé" dans cette intimité avec le Père et le Christ, qui le rend témoin et acteur de l'œuvre du salut.

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
 
''Vatican/Citation/Évangile''
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: