Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple?

Aller en bas 
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21145
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple? Empty
MessageSujet: Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple?   Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple? Icon_minitimeLun 4 Fév - 12:41


Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple? 1072222188

Georges-felix Ettore a répondu : les commercants qui furent chassés du temple quelques années aprés étaient microscopiques a coté de ceux d aujourd hui . jesus les aurait bien fait sortir du temple en 2012 comme lors des premiers temps .

Michel réagit : J'aime beaucoup cette Parole d'Évangile quand Jésus chassa les vendeurs du Temple sans faire aucun mal à personne, mais il lui a fallu faire un peu de bruit avec son fouet en plus du renversement des tables, y compris les sièges des marchands, pour faire sortir ceux-ci du Temple. On ne dit pas à la fin de cet Évangile que Jésus ait blessé une ou des personnes avec son fouet, non, il a seulement fait juste assez de bruit pour faire sortir tous les commerçants, surtout les trop bruyants, etc...

''Il y avait des pauvres qui avaient le coeur riche dans le Temple comme il y avait des riches qui avaient le coeur pauvre''

Mais ce qui est extraordinaire dans tout cela, c'est qu'il y avait dans le Temple des pauvres, des estropiés(es), des personnes aveugles, des mendiants(es), des parents avec leurs petits enfants sans oublier les tout petits nourrissons, eux ils commerçaient dans un coeur à Coeur avec Dieu. Attention, je veux dire qu'ils priaient dans un silence impressionnant, il leur était possible de sentir la Présence de Dieu dans leur coeur silencieux, l'Invitant à prendre place dans leur coeur de mendiants amoureux de Dieu.

Ce qui est fort intéressant, c'est que tout ceux commes celles qui marchandaient matériellement dans le Temple ont tous eu peur. Les non-priants sont tous sortis du Temple à pas de géant. Mais tous les autres qui étaient venus pour prier, aucun parmi eux n'a eu peur. Pourtant Jésus a fait beaucoup de bruit, mais un saint bruit qui a redonné au Temple sa vraie raison d'être. Les personnes qui auraient dû avoir la chair de poule (une peur qui paralyse) ce sont bien les petits enfants, surtout les petits nourrissons et les personnes aveugles. Vous savez sûrement comme moi que les personnes non-voyantes ont l'ouïe hyper-sensible, elles ont un sens de l'écoute beaucoup plus performant que nous qui voyons. Au lieu de fuir elles sont venues se faire plus proches de Jésus pour se faire guérir. Voici la citation Biblique ci-dessous...


''De la bouche des tout-petits et des nourrissons, tu t'es ménagé une louange.''

La Parole de Dieu dit : Puis Jésus entra dans le Temple et chassa tous les vendeurs et acheteurs qui s'y trouvaient : il culbuta les tables des changeurs, ainsi que les sièges des marchands de colombes. Et il leur dit : " Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites un repaire de brigands ! " Il y eut aussi des aveugles et des boiteux qui s'approchèrent de lui dans le Temple, et il les guérit. Et ils lui dirent : " Tu entends ce qu'ils disent, ceux-là ? " - " Parfaitement, leur dit Jésus ; n'avez-vous jamais lu ce texte : De la bouche des tout-petits et des nourrissons, tu t'es ménagé une louange ?"

Comme le mentionne si bien Georges-felix Ettore,
aujourd'hui encore, Jésus aurait bien raison de chasser les vendeurs de bonnes et multiples paroles qui entrent dans nos églises juste pour prendre des photos, n'ayant aucun respect pour les personnes plongées au coeur du silence afin d'accueillir la Parole de Dieu. Tous ces touristes qui viennent transformer la Maison de Dieu en un "bazar de trafic de leurs paroles bruyantes''.Un vrai disciple de Jésus prépare son coeur au silence intérieur avant d'entrer dans une église, pour accueillir la Parole de Dieu dans un silence impressionnant. J'entre pour écouter comme j'en ressors pour proclamer ce que j'ai entendu de Dieu. Nous devons à l'exemple de Moïse monter sur la montagne pour en redescendre le visage tout rayonnant.


''Le Temple d'hier et nos églises d'aujourd'hui''


Comme dans le Temple au temps de Jésus, nos églises d'aujourd'hui devraient mettre l'accent sur le Temple spirituel, à commencer par notre corps qui est le Temple de l'Esprit-Saint. C'est là au-dedans de nous qu'il faut commencer par chasser les vendeurs et les trafiquants ! Nous devons apprendre ou réapprendre à faire le grand ménage au-dedans de nous si nous voulons construire ou reconstruire en chacun de nous le Temple de l'Esprit-Saint. Dieu Est Bon dans le ménage comme Il est très Bon dans le réaménagement des coeurs brisés et blessés. Dieu par Son Esprit-Saint agit comme un antivirus, il Lui est possible de revoir notre programme coeur pour y corriger nos erreurs du passé, afin de le rendre plus performant en le reprogrammant pour la Nouvelle Évangélisation.

Malgré notre bonne volonté à tous(tes), un jour ou l'autre nous transformons notre propre corps, non pas en Temple de l'Esprit mais bien en "bazar de trafics de toute sorte" car nous vivons dans un monde où la marchandise brille de partout. Très difficile de dire non après le jour de Noël quand on vous propose un peu de tout même si on n'a besoin de rien du tout.


Mais comme ça brille cette marchandise,les prix brillent et scintillent de partout,alors il est difficile de dire non, on achète et on achète encore et toujours plus ; sans trop savoir à quoi ça va servir ; mais comme ça brille, comme c'est beau, on en fait l'achat beaucoup plus par habitude que par nécessiter. Combien de personnes courent dans les bazars pour ensuite ouvrir un bazar et vendre ce qu'elles ont acheté dans un autre bazar? On va de bazar en bazar pour ouvrir son propre bazar ; ça fait beaucoup de bazars, comme c'est bizarre n'est-ce pas...

J'ai connu une femme qui avait tellement d'horloges dans sa maison qu'elle n'avait jamais la bonne heure car chaque horloge avait ses petits problèmes de fonctionnement, mais elles étaient toutes belles et brillantes. Elle faisait l'achat des horloges non par utilité ou par besoin mais par habitude...

''Le bingo et le silence''


Je me souviens un jour être passé devant une église et avoir été surpris à la vue d'un espace de stationnement plein d'autos, je me suis dit intérieurement : Il doit y avoir un prêtre exceptionnel dans cette paroisse qui proclame la Bonne Nouvelle, alors je suis entré mais à ma grande surprise il n'y avait que dix personnes seulement. Par contre le sous-sol de l'église était plein à craquer, il y avait un bingo. On entendait beaucoup plus la personne dire les numéros du bingo qu'il nous était possible de bien entendre le prêtre nous parler. Alors la messe commença. On fit le signe de la croix,>>au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, et juste avant de dire ( Amen) on entendit crier bingo>bingo! Cela faisait un peu comique comme dialogue ( bingo en bas>> et amen en haut) ; le monde se mit à rire et la messe se poursuivit à travers le chiffrage du bingo.


Un jour pour rendre service à une dame j'ai accompagné cette dernière au bingo. Oui, pour la première fois moi Michel j'entrais dans une salle de bingo. Je ne savais pas qu'il ne fallait pas parler, mais en peu de temps j'ai tout appris malgré moi car dès que l'on parlait il y avait beaucoup de gros yeux qui se branchaient sur nous ; en peu de temps on a tous compris que dans une salle de bingo c'est ''(SILENCE)''.

Autrefois on parlait souvent de l'utilité du silence et de la prière dans nos églises mais aujourd'hui dans notre monde bingoté par le modernisme on parle de l'utilité du silence si l'on veut gagner au ''(BINGO)''. Si le silence était respecté dans une église comme il l'est dans une salle de bingo, personne ne serait perdant ; tout le monde y gagnerait en faisant quelques pas de plus dans la vie intérieure. Quand on demande le silence dans une église on vous regarde avec des gros yeux comme si on s'ennuyait en présence de Dieu et que l'on devait parler entre nous pour nous désennuyer un peu, avec la peur de tomber endormis devant le Bon Dieu ; mais dans une salle de bingo le silence arrive avant que vous soyez entré dans la salle où règne un silence de Monastère, ''(ha quel mystère!)'', c'est le monde à l'envers.

En cette nouvelle année de la Nouvelle Évangélisation, n'ayez pas peur de plonger à coeur ouvert au coeur de la Bonne Nouvelle pour redécouvrir l'utilité profonde du silence et permettre à un(e) croyant(e) de croire, et plus encore de vivre ce qu'il croit. Je crois qu'en cette année de la Nouvelle Évangélisation il serait important d'apprivoiser notre coeur au silence, pour y découvrir l'immensité des richesses de Dieu dans cette communion nourrie de nos silences à Son Silence.
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21145
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple? Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple?   Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple? Icon_minitimeLun 25 Fév - 22:43

Feu/Raymond Gravel avait écrit sur son site Web : On a pu voir à la télé et lire dans les journaux que Raymond Gravel poursuivait en justice les dirigeants et journalistes du site web : LifeSiteNews, pour diffamation, mépris et incitation à la haine. Beaucoup de personnes ne comprennent pas qu’un prêtre qui prêche l’Évangile puisse poursuivre un mouvement catholique. Depuis bientôt huit ans, plusieurs articles à caractère diffamatoire ont été publiés sur ce site et ont désinformé la population sur mon sujet. Je leur ai permis, à plusieurs reprises, de rectifier ou de rétracter leurs articles incriminés, en leur faisant parvenir mes textes traduits en anglais pour qu’ils puissent les publier sur leur site. Ce qui n’a jamais été fait. Au contraire, ils ont invité les gens à me dénoncer aux autorités religieuses, à mon évêque jusqu’au Vatican, en passant par la Nonciature apostolique à Ottawa. Ce site anglophone est très consulté par les chrétiens du Canada et des États-Unis. Je reçois des centaines de courriels et de lettres toutes plus injurieuses les unes que les autres et je subis ce harcèlement continuel de la part de catholiques qui consultent ce site.

Michel Bernatchez réagit : Sur des centaines de courriels à caractère diffamatoire qui ont été publiés contre vous, pourquoi ne pas mettre quelques liens sur la Toile, car ça prend les écrits des autres pour faire la vérité sur vos propres écrits? Sinon il y a un vide dans votre approche. Qu'il s'agisse de vous comme prêtre ou de moi comme laïc, c'est la nétiquette du Web qui l'exige ainsi pour la protection et le bien de chaque internaute. Par exemple si l'on vous dit que moi Michel Bernatchez j'ai écrit des mots grossiers à caractère diffamatoire envers tel internaute sur Facebook, si vous avez la phrase que j'ai écrite elle conduira les internautes au texte original écrit par moi - si c'est vrai. Si je n'ai rien écrit d'incorrect, même si les internautes cherchent ils ne trouveront pas un écrit qui n'existe pas.

Feu/Raymond Gravel avait écrit :D’autres personnes et organismes ont également été victimes d’injustice : L’organisme des évêques catholiques du Canada, Développement et Paix, a été faussement accusé de financer des cliniques d’avortement au Mexique. Ces allégations fausses ont fait perdre beaucoup de dons à Développement et Paix. Le réseau Sel et Lumière, dont le responsable est le père Thomas Rosica, a également fait l’objet de libelles par LSN. Et plus près de nous, le cardinal Jean-Claude Turcotte a lui aussi été dénoncé pour ses prises de position par rapport à l’avortement. Ainsi, j’ai décidé d’intenter une poursuite en diffamation afin de rétablir la justice et la vérité me concernant.

Michel répond au père Gravel : Premièrement, si des internautes ont l'habitude d'une recherche sérieusement approfondie sur votre approche médiatique sur le Web ainsi que sur tous les autres médias, je crois qu'ils seront dans l'obligation de comprendre malgré eux que vous avez le don de vous mettre dans des situations embarrassantes qui ont fait de vous une vedette ; alors que votre vocation est devenue une noyade médiatique.

Je trouve très malheureux qu'il en soit ainsi pour vous, mais nous devons respecter votre choix qui ne correspond pas à la Nouvelle Évangélisation. Pour moi qui ai vécu longtemps proche des prêtres, je sais de longue expérience que le prêtre contestataire attire l'attention médiatique sur lui, mais que les prêtres de la Nouvelle Évangélisation attirent l'attention des chercheurs(ses) de Dieu sur la Personne de Jésus-Christ. Voilà la grande différence entre les prêtres contestataires et ceux de la Nouvelle Évangélisation. Le prêtre contestataire s'est fait une idole de son idéologie alors que le prêtre de la Nouvelle Évangélisation a vu en Jésus-Christ un Don de Dieu pour nourrir son coeur de pasteur, jusqu'au jour où il fera communion avec le Coeur du Pasteur des pasteurs au coeur de la Résurrection.


Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple? Gravel

L’abbé Gravel va s’expliquer à Rome
Michel partage au père Gravel : Je suis convaincu qu'il vous aurait été possible d'éviter le chemin de la politique dès le départ de votre vocation sacerdotale en faisant option du Chemin Évangélique tracé par le Christ, pour ne pas faire des choix contradictoires avec votre mission d'apôtre. Vous avez fait un autre choix, celui de passer de votre mission d'apôtre à la profession d'homme politique. Votre instabilité d'homme contestataire qui un jour a choisi la politique de préférence au Message Évangélique en prenant la parole sur des sujets de plus en plus controversés les uns que les autres, vous a éloigné de l'Évangile comme de l'Église du Christ.

Un de mes amis prêtre me disait dernièrement que vous auriez dû rester en politique, car en restant prêtre votre approche avec l'Église demeure évangéliquement incorrecte puisqu'en vous lisant sur la Toile on a comme l'impression que vous vous croyez toujours en politique, même si vous avez fait l'option presque malgré vous de poursuivre votre mission de prêtre dans l'Église catholique, mais en lui tournant le dos.

Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple? 54156806

''Michel explique au père Gravel''
Être prêtre, qu'est-ce ?Quand nous écrivons le mot prêtre, ce mot nous fait penser à Jésus-Christ le Pasteur des pasteurs, nous pensons à l'Annonce de la Bonne Nouvelle de l'Évangile. Pour moi qui ai vécu de nombreuses années avec des prêtres en tant que laïc, je sais de longue expérience que les prêtres comme les religieux les plus contestataires sont des personnes qui se préoccupent beaucoup des grandes questions humanitaires comme la pauvreté, l'avortement, l'euthanasie, le mariage pour tous, sans oublier le mariage des prêtres, ainsi que les personnes divorcées et réengagées dans un deuxième mariage civil, etc... Mais Très malheureusement ces prêtres, ces religieux(ses) comme ces laïcs font le choix du chemin large qui selon moi est un chemin très différent de celui que propose l'Évangile et Notre Église.

Votre approche en déséquilibre ressemble un peu à quelqu'un qui veut se proposer ''au monde de la mode'' un futur sauveur et fondateur d'une nouvelle église, ''plus moderne, plus accessible dans ses multiples choix aux personnes qui optent pour des valeurs contraires à celles que l'Évangile propose aux vrais(es) chercheurs(ses) de Dieu.

Voici une comparaison avec la vie d'un prêtre qui aurait eu la possibilité comme vous d'engager une triple poursuite en justice. Si l'on compare sa situation à la vôtre avec votre poursuite contre
LifeSiteNews, sa situation à lui était pire que la vôtre, mais ce prêtre était un grand amoureux du Pardon du Christ et de Son Église. C'était un prêtre qui faisait confiance à l'Esprit-Saint en consacrant sa vie à Annoncer la Bonne Nouvelle en union avec l'Église. Son nom est Mr Vincent de Paul devenu Saint-Vincent de Paul. Je place ci-dessous son récit dans un livre qui raconte le pardon de Mr Vincent de Paul. Je crois que c'est un exemple extraordinaire pour l'abbé Raymond Gravel mais aussi pour tout croyant ayant de la difficulté à pardonner. Personnellement cet exemple de Mr Vincent de Paul ne m'a pas laissé indifférent, il m'a conduit sur le chemin de l'émerveillement et m'a permis d'acquérir une meilleure confiance dans l'action de l'Esprit-Saint, en me fiant à Lui inconditionnellement. C'est tout un défi pour les disciples comme pour les Apôtres qui s'intéressent à la Nouvelle Évangélisation.

Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple? SVstudieux

''Le pardon gratuit de Vincent de Paul au juge de Sore''
Vincent de Paul avait été amené, sans doute par raison d'économie nécessaire, à partager sa chambre avec une personne de son pays, Le juge de Sore, petit lieu situé dans le village voisin de Pouy. Ce juge mettait son argent dans une armoire qu'il fermait avec soin quand il allait dehors, il prenait sur lui la clef, en quoi il faisait bien, car déjà en ce temps-là l'argent à Paris, n'aimait pas qu'on le laissât seul, la porte grande ouverte.

Or un matin le juge avant de sortir, oublie la clef sur la serrure. Le saint justement ce jour-là, avait à prendre ses médicaments..., oui, car hélas! la vertu ne peut rien contre les méfaits du corps. Le saint était resté au lit. Celui qui devait lui apporter le remède prescrit arrive bientôt. Un verre? Il a besoin d'un verre. En le cherchant de tous côtés, il ouvre l'armoire, il y reluque l'argent et le rafle sans que le malade qui lui tournait le dos, ait eu le temps de s'en apercevoir. Puis dès que celui-ci a avalé ses médicaments, le drôle s'en va en conservant un grand air de sérénité !!! Quatre cents écus. Le juge, à son retour, surpris et suffoqué de ne plus retrouver sa bourse, est saisi d'un grand émoi... Il la réclame, avec vivacité d'abord, et puis emportement, à son compagnon de chambre. Mr Vincent lui répond qu'il ne l'a pas vue prendre et bien entendu qu'il ne l'a pas prise. Alors le juge, égaré par cette perte, éclate au point d'insinuer qu'il soupçonne Mr Vincent.

Et comme, à une pareille folie, le pauvre prêtre trouve préférable de n'opposer qu'un digne silence, il est hardiment accusé d'être l'auteur de ce vol qu'il n'a pas commis. La tristesse embarrassée du pauvre homme à cette supposition inouïe ne fait que renforcer l'aveuglement du juge. Il y voit une preuve de mensonge et de culpabilité, il chasse de sa compagnie Vincent, qui ne résiste pas! D'autres le feraient, mais lui patient et doux, quitte la chambre comme s'il était coupable sans dire aucun mot. Le juge est tellement convaincu de la culpabilité de Vincent, que partout où il passe, il témoigne de cet événement malheureux et il dépeint Vincent comme un scélérat. Un grand ami de Mr Vincent, Mr de Bérulle, dut en rire, mais une minute seulement, tant fut vive la douleur de voir son impeccable ami calomnié avec tant de sottise... Aussi en souffrit-il, et bien plus que celui qui en était l'objet et la victime.

Quoique les clameurs eussent été publiques au point de faire autour de cet événement "un bruit effroyable", Vincent de Paul ne laissa pas échapper le moindre mot, le moindre signe où l'on pût voir qu'il en était gêné. Son égalité d'humeur reste complète et nous en tenons la preuve par l'aveu qu'il a laissé, mais à sa manière.

Ne pouvant étouffer la chose, ainsi qu'il s'y était appliqué lors de son aventure au pays barbaresque, il ne se résigne cependant à y venir que plus tard, et encore en s'attachant à cette modestie qu'il mettait toujours à éviter de se mettre en scène. S'il relate l'incident, ce n'est qu'en termes indirects, comme s'il s'agissait d'un autre : "-J'ai connu une personne qui, accusée par son compagnon de lui avoir pris quelque argent, lui dit doucement qu'il ne l'avait pas pris. Mais voyant que l'autre persévérait à l'accuser, il se tourne de l'autre côté, s'élève à Dieu et lui dit : ''Que ferais-je mon Dieu? Vous savez la vérité.'' Et alors se confiant en Lui, il résolut de ne plus répondre à ces accusations qui allèrent fort loin, jusqu'à tirer monitoire du larcin et le lui faire signifier.

Vraiment il est impossible de ne pas méditer ces lignes sans dégager l'admirable et pieuse sagesse qui est chez Vincent le fond de son caractère. Il a le bon sens du Divin. Toute sa vie nous verrons qu'il observera cette même règle qu'il s'est tracée. Chaque fois qu'il se heurtera à un obstacle humain, grand ou petit, il y trouvera du bon. Et toujours en récompense il obtiendra, fût-ce longtemps après, gain de cause, alors qu'il n'y comptait plus, et même il sera justifié bien au-delà de ses anciens espoirs.

Ce fut le cas dans la présente affaire dont il nous apprend l'issue : Or il arriva et Dieu le permit, qu'au bout de 6 ans, celui qui avait perdu l'argent, étant à plus de six à vingt lieues d'ici, trouva le larron qui avait pris son argent.

Ce voleur habitait BORDEAUX, il fut mis en prison pour quelques nouveaux crimes. Il connaissait parfaitement le juge de Sore et il n'ignorait pas que la bourse qu'il avait prise autrefois lui appartenait. Obsédé de remords, il le fit appeler dans son cachot et lui avoua tout.

Sentant alors, au point d'en mourir, l'horreur de sa conduite passée, le magistrat écrivit une longue lettre à Vincent de Paul où il l'adjurait de lui envoyer sa grâce, en protestant que s'il la lui refusait, il viendrait en personne à Paris se jeter à ses pieds et l'implorer la corde au coup. Vincent s'estimait trop dédommagé par un aussi heureux repentir. Il pardonna au juge en le tenant quitte du voyage et de l'humiliante démarche.


Ce pardon du juge ne se produisit que six ans après.

Il nous faut donc revenir à ce moment-là où le calomnié,( Vincent de Paul), malgré son angélique bonté, ne sortait pas moins peiné de l'incident et bien décidé, pour éviter le retour de pareils ennuis, à cacher sa vie plus que jamais.

Michel Bernatchez écrit : "- Comme c'est beau une femme ou un homme qui pardonne avec amour pour la seule et unique raison qu'elle ou il est en amour vrai avec le Christ, qui est le canal de la grâce qui conduit à ce grand désir d'aimer et de pardonner qui ne se trouve qu'en Dieu seul. Car Dieu est Amour et Pardon.

Monsieur Vincent
Aumônier des Galères
Par Henri Lavedan
À l'Académie française
Librairie Filon Paris
Pages 74-75-76-77.


''Revenons à la réflexion du père Raymond Gravel sur le pardon''


Feu/le père Raymond Gravel avait fait un lien avec l'Évangile sur le sujet du pardon en écrivant : Il est vrai que l’Évangile nous invite tous au pardon, à la miséricorde et à l’amour. Je ne remets aucunement en question ces valeurs qui nous viennent du Christ de l’Évangile. Jésus ne dit-il pas : « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le royaume des cieux est à eux » (Mt 5,10)? Il faut donc comprendre que s’il y a des persécutés pour la justice, c’est sans doute parce que ceux-là se sont battus pour la justice ; sinon, ils n’auraient jamais été persécutés.

Michel Bernatchez répond : Cher ami l'abbé Raymond Gravel, votre approche sur le pardon en lien avec l'Évangile, votre interprétation de cette citation évangélique je la trouve d'un vide désertique immense sur le plan spirituel. Vous commencez par aborder le fait que l'Évangile nous invite tous au pardon, à la miséricorde et à l’amour ;>>en ajoutant,>> je ne remets aucunement en question ces valeurs qui nous viennent du Christ de l’Évangile.

Michel poursuit sa réaction : Mais ensuite, quelques secondes après avoir écrit que vous ne remettiez pas en question l'approche du Christ sur son Pardon inconditionnel, vous abandonnez le sujet du pardon d'une façon évasive et radicale qui fait qu'il vous est impossible de poursuivre votre développement sur le sujet du pardon ; par contre vous voulez vous servir de l'Évangile pour expliquer votre raison de poursuivre
LifeSiteNews. Vous vous servez de la Béatitude sur la persécution en l'interprétant de manière personnelle afin de vous donner raison dans votre poursuite contre LifeSiteNews ... Si je ne me trompe pas vous n'êtes plus en politique, mais à vous lire on a vraiment l'impression que votre coeur comme votre esprit d'homme contestataire sont encore plongés dans le monde de la politique.


''Michel fait suite dans sa réflexion sur le vrai Pardon du Christ''

Je crois qu'il faut savoir faire la différence entre un pardon évangélique puisé au Coeur de la Source de l'Évangile et un pardon juridique, un pardon politiquement conditionné par des lois humaines, tout dépendant pour quelle raison on veut s'en servir.

Vous comme moi ainsi que tous les autres, nous devons reconnaître que ce n'est pas nous qui sommes les inventeurs du Pardon mais Jésus-Christ, Auteur du premier Pardon. C'est Lui le Fils du Dieu Vivant, qui a donné naissance à tous les autres pardons enfantés par le premier Pardon de Jésus de Nazareth. Votre approche sur le pardon, c'est la vôtre, celle de votre coeur de prêtre non-converti au Vrai Pardon Inconditionnel du Christ Sauveur et Rédempteur du monde. Comme vous êtes un prêtre contestataire tournant le dos à l'enseignement de Notre Église - en plus d'avoir une certaine tendance à interpréter des citations Bibliques pour les adapter à votre situation personnelle -, j'ai pensé faire une approche avec vous à propos d'un certain nombre de prêtres qui comme vous ont eu à choisir entre leur pardon et le même Pardon Inconditionnel du Christ proposé à Pierre, quand Pierre demanda à Jésus : Seigneur, si mon frère se rend coupable à mon égard, combien de fois devrai-je lui pardonner ? Irai-je jusqu'à sept fois ? — Non, lui répondit Jésus, je ne te dis pas d'aller jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois (Matthieu 18.21-22).

''Voici ci-dessous, une citation trouvée dans une de vos homélies.'' Il est possible de lire votre homélie en cliquant sur Raymond Gravel ci-dessous en rouge


Le Pardon à tout prix - les réflexions de Raymond Gravel

Raymond Gravel écrit : Le Pardon : une nécessité humaine et chrétienne : À Pierre qui demande : « Seigneur, quand mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner? Jusqu’à sept fois? » (Mt 18,21). Au premier siècle, des rabbins juifs avaient légiféré en matière de pardon ; ils en étaient arrivés à la conclusion qu’on pouvait pardonner à la même personne trois fois, mais à la quatrième offense, il fallait sévir. Pierre, lui, voulant montrer sa bonne volonté, suggère sept fois, le chiffre parfait… Mais la réponse du Christ de l’Évangile va beaucoup plus loin : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois » (Mt 18,22). Donc, le pardon chrétien doit être illimité et inconditionnel. Il n’y a plus de place pour la vengeance, la rancune et la colère.

Déjà, Ben Sirac le Sage, dans l’Ancien Testament, reconnaissait que la rancune et la colère, c’était une abomination qui ne réglait rien, mais dont l’obstination créait des situations pires encore que l’offense qui avait été faite : « Rancune et colère, voilà des choses abominables où le pécheur s’obstine » (Si 27,30). Le plus bel exemple que nous avons aujourd’hui, c’est la situation entre Israël et la Palestine.


Mais attention! Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas chercher la justice. Il faut tout faire pour rétablir la justice. Par ailleurs, il ne faut pas le faire avec rancune, colère et vengeance.

Michel Bernatchez répond : Si vous défendez une cause qui n'est pas la vôtre, il est normal que justice soit faite si vous défendez la cause d'une autre personne qui se retrouve dans une situation injuste. Concernant votre poursuite contre le groupe LifeSiteNews vous vous servez de la justice pour défendre votre propre cause personnelle, qui a pris naissance dans de multiples sujets de controverse qu'il vous aurait été possible d'éviter en respectant l'aspect sacré de votre mission d'apôtre du Christ qui vous a appelé à être un pasteur imitateur du Pasteur des pasteurs. Les pasteurs qui répondent au "Viens et Suis-Moi "du Christ, suivent le Christ pour en être les imitateurs en accueillant les pauvres et en leur proposant Sa Miséricorde ; et non pas pour les poursuivre en leur imposant des amendes de $500,000, car avec Jésus-Christ Son Pardon n'a pas de Prix. Il en va de notre devoir de disciple de Jésus-Christ de vous rappeler la différence entre le prêtre contestataire et le prêtre évangélisateur. Le prêtre contestataire poursuit les pauvres en refusant de donner le Pardon Gratuit du Christ, mais le prêtre évangélisateur a le coeur sensible au pardon qu'il donne à l'exemple du Pasteur des pasteurs.

Feu/Raymond Gravel a écrit dans son homélie : Les rabbins enseignaient qu'il fallait pardonner à deux ou trois reprises. Pierre se croit au dessus des rabbins avec ses 7 fois, mais Jésus va Lui donner un cours de multiplication, et plus tard après la Résurrection Pierre comprendra que cette multiplication des soixante-dix fois sept fois représente un pardon sans condition, un pardon sans fin. Il pensait qu'oublier les offenses signifiait renoncer à un droit légitime. Jésus répond que pardonner n'est pas une option, mais une obligation qui est sans limites.

Michel Bernatchez réagit sur la citation en vert qui commence par (''Mais attention'') : Ce sujet sur le pardon est tellement important que Jésus va l'illustrer à l'aide d'une longue parabole en disant : « Écoutez ! Voici que le semeur est sorti pour semer. Comme il semait, il est arrivé que du grain est tombé au bord du chemin, et les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé. Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n'y avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ; et lorsque le soleil s'est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché. Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l'ont étouffé, et il n'a pas donné de fruit. Mais d'autres grains sont tombés sur la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent pour un. »


Et Jésus disait : « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende ! » Quand il resta seul, ses compagnons, ainsi que les Douze, l'interrogeaient sur les paraboles. Il leur disait : « C'est à vous qu'est donné le mystère du royaume de Dieu ; mais à ceux qui sont dehors, tout se présente sous l'énigme des paraboles, afin que se réalise la prophétie : Ils pourront bien regarder de tous leurs yeux, mais ils ne verront pas ; ils pourront bien écouter de toutes leurs oreilles, mais ils ne comprendront pas ; sinon ils se convertiraient et recevraient le pardon. »

Michel Bernatchez avait expliqué au père Raymond Gravel : Votre démarche de poursuite de $5000,000 envers le groupe
LifeSiteNews n'est pas trop évangélique. Personnellement je ne suis pas prêtre, mais comme croyant je refuserais de poursuivre qui que ce soit ; car je vous le rappelle, un simple disciple tout comme un apôtre du Christ est appelé à suivre le Christ et non à poursuivre les pécheurs pour des sommes d'argent, quelle que soit la raison personnelle de votre poursuite. L'homme politique poursuit au civil, l'homme religieux - qu'il soit laïc, diacre, prêtre, ou autre -, aime et pardonne aux pécheurs en les conduisant sur le chemin tracé par Jésus-Christ le Pasteur des pasteurs.

Feu le père
Raymond Gravel avait écrit : Jésus lui-même n’a-t-il pas fait maison nette au temple de Jérusalem quelque temps avant sa mort? Je crois sincèrement au pardon, à la miséricorde et à l’amour inconditionnel. Par ailleurs, cela n’empêche aucunement le devoir que nous avons de rétablir la justice et de faire la vérité. C’est une question de dignité, et lorsque celle-ci est bafouée, il nous faut tout faire pour la restaurer. Plusieurs personnes m’ont témoigné leur sympathie dans cette épreuve, et je les en remercie sincèrement. Certains ont également souhaité participer financièrement à ma cause. Si vous voulez faire un don, je vous invite à aller sur mon site web à l’adresse suivante.

Michel Bernatchez répond : Autant votre pardon (conditionné par votre moi) renvoie à votre Moi politiquement incorrect par rapport au Pardon inconditionnel du Christ sur la Croix ; autant cette citation question ci-dessous qui est la vôtre, renvoie-t-elle à une interprétation détournée de l'Évangile :

Feu/Raymond Gravel avait écrit : (Jésus lui-même n’a-t-il pas fait maison nette au temple de Jérusalem quelque temps avant sa mort?)

Michel Bernatchez répond : Je crois que le père Raymond Gravel oublie que dans le Temple il y avait des pauvres, des estropiés(es), des personnes aveugles, des mendiants(es), des parents avec leurs petits enfants, sans oublier les tout petits nourrissons, eux aussi ils commerçaient dans le Temple, mais à la différence des vendeurs, eux ils commerçaient dans un coeur à Coeur avec Dieu. Vous oubliez peut-être que ceux qui sont restés auraient dû avoir plus peur que les vendeurs, mais bien au contraire, quand les vendeurs ont pris la fuite eux ils se sont rapprochés de Jésus en Lui demandant de les guérir. Je vous invite à lire une vraie réflexion sur ce passage d'Évangile quand Jésus chassa les vendeurs du Temple, en cliquant sur le lien ci-dessous... Une réflexion qui donne quelques-unes des raisons pour lesquelles Jésus chassa les vendeurs du Temple, à l'opposé de celles de votre réflexion en lien avec votre poursuite contre LifeSiteNews. Ma réflexion sur Jésus chassant les vendeurs du Temple n'est pas complète mais je mettrai quelques liens d'homélies ci-dessous.

Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple?

Liens pour comprendre votre coté provocateur qui oblige les personnes à réagir parce que vous leur présenté la vie du prêtre comme un personnage contestataire au lieu de leur présenté la vraie mission du prêtre pasteur imitateur du Pasteur des pasteurs en lien avec l'Enseignement de l'Église<> Évangile.

Blogue « Les réflexions de Raymond Gravel
Hommage à Raymond Gravel
Raymond Gravel doit se repentir
Il était temps
eau du rocher
http://www.lesreflexionsderaymondgravel.org,
où vous n’aurez qu’à suivre les instructions. Si je gagne ce procès, les dons amassés permettront aussi à financer tous les organismes qui sont victimes d’injustice.Merci de tout coeur!

Feu/Raymond Gravel ptre
Diocèse de Joliette
Animateur spirituel des Pompiers de Montréal et des Policiers de Laval.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi Jésus a-t-il chassé les marchands du Temple?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: