Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

  Réflexion 411/ "Les actes bons et les actes mauvais "/

Aller en bas 
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 20794
Age : 61
Réputation : 11
Date d'inscription : 07/05/2008

 Réflexion 411/ "Les actes bons et les actes mauvais "/ Empty
MessageSujet: Réflexion 411/ "Les actes bons et les actes mauvais "/    Réflexion 411/ "Les actes bons et les actes mauvais "/ Icon_minitimeVen 3 Nov - 17:44

 Réflexion 411/ "Les actes bons et les actes mauvais "/ Chants


 "Les actes bons et les actes mauvais "

 L’acte moralement bon suppose à la fois la bonté de l’objet, de la fin et des circonstances. Une fin mauvaise corrompt l’action, même si son objet est bon en soi (comme de prier et de jeûner " pour être vu des hommes ").
L’objet du choix peut à lui seul vicier l’ensemble d’un agir. Il y a des comportements concrets – comme la fornication – qu’il est toujours erroné de choisir, parce que leur choix comporte un désordre de la volonté, c’est-à-dire un mal moral.

 Il est donc erroné de juger de la moralité des actes humains en ne considérant que l’intention qui les inspire, ou les circonstances (milieu, pression sociale, contrainte ou nécessité d’agir, etc.) qui en sont le cadre. Il y a des actes qui par eux-mêmes et en eux-mêmes, indépendamment des circonstances et des intentions, sont toujours gravement illicites en raison de leur objet ; ainsi le blasphème et le parjure, l’homicide et l’adultère. Il n’est pas permis de faire le mal pour qu’il en résulte un bien.

1/ L’objet, l’intention et les circonstances constituent les trois " sources " de la moralité des actes humains.

2/ L’objet choisi spécifie moralement l’acte du vouloir selon que la raison le reconnaît et le juge bon ou mauvais.

3/ " On ne peut justifier une action mauvaise faite avec une bonne intention " (S. Thomas d’A., dec. præc. 6). La fin ne justifie pas les moyens.

4/ L’acte moralement bon suppose à la fois la bonté de l’objet, de la fin et des circonstances.

5/ Il y a des comportements concrets qu’il est toujours erroné de choisir parce que leur choix comporte un désordre de la volonté, c’est-à-dire un mal moral. Il n’est pas permis de faire le mal pour qu’il en résulte un bien.

Retour/Sujet/ Catéchisme de l'Église Catholique par sujet/Série 21/
Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion 411/ "Les actes bons et les actes mauvais "/
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: