Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/

Aller en bas 
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21145
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/ Empty
MessageSujet: Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/   Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/ Icon_minitimeLun 30 Juin - 15:11

Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/ 1403194410000-1403190490000-061914justin-ross-harris

Commentaire 1 a écrit: pendaison direct ,un moment donné faudrais peut-être arrêté d'être humain avec des monstres .....

Commentaire 2 a écrit: Les assassins devrais mourir de la même manière qu'ils ont tué

Commentaire 3 a écrit: Faites lui la même chose attaché le dans une voiture quand il fait très chaud

Commentaire 4 a écrit: Injection létale, c'est trop doux comme mort.....Qu'ils l'enferme, attaché dans une voiture, par 40 degrés Celcius....

Commentaire 5 a écrit Pour que ça aille plus vite on fait ca dans le désert, il en souffrirait une claque.Tiens toé mon sale à ton tour de souffrir.

Commentaire 6 a écrit: Ignoble. Jetez le en tôle et perdez la clef. Monter le chauffage à fond.

Commentaire 7 a écrit: Faite lui subir le meme sort attacher les mains dans l dos pour voir si sa prendra 7 :00 avant qu il suffoque 

Commentaire 8 a écrit: Je me demande s'il a fait des recherches sur Google pour voir dans combien de temps un adulte peut mourir sur chaise electric.

Commentaire 9 a écrit: Merite le meme sort criss de gros sans dessin, ma te crisser dun char moe a 35deg en plein desert caliss, ostiii moe, je serais le premier a voter pour la peine de mort, mais la meme mort que la victime sacrament, ta violer et tuer, tu te fait violer et tuer , ta laisser ton kid ds ton char, suffoque, ben on devrais faire la meme chose maudi criss

Commentaire 10 a écrit: a écrit: Espèce de monstre,je te ferais mourir d'une mort lente et atroce,pour que tu puisses voir de quoi à souffert ce petit être sans défense,moi aucun pardon pour une pourriture comme ca

Commentaire 11 a écrit: a écrit: OSTIES de gros mangeux de marde de caliss vient me voir ma renfermer dans valise à grosse chaleur mon gros criss de restant de vidange. Pis pour t'aider à suffoquer encore plus vite ma te crisser des tampax dans le nez pis un bas sale mais vraiment sale dans yeule. Grrrrrr sa me met hors de moi ces histoires la..

Commentaire 12 a écrit: a écrit: Une balle ds la tete !! pas de proces ca coute trop cher pour un trou du cul comme ca

Commentaire 13 a écrit: a écrit: criss de gros pas de classe!!! attaché dans une marmite sur un feu vife pendant tout le temp de la cuisson !!! gros dégueulasse !!!

Commentaire 14 a écrit: a écrit: Kliss de malade mentale d'arriérés foutu vidange de la société tu devrais même pas être capable de faire des enfants mon sale tu mériterais de souffrire pendant des jours avant de crevé dans la souffrance.... Ouff sa fais du bien

Michel partage : Bonjour chers(ères) amis(es) ; à ceux et celles qui ont écrit les 364 partages.Très malheureusement sur les 364  commentaires que j'ai lus je dois vous dire que j'ai l'impression de regarder un  film d'horreur à travers les réponses des uns et des autres. Lire les commentaires nous donne l'impression de revivre la scène d'horreur que cet homme a fait subir à son enfant. Là où je me sens extra mal à l'aise dans la plus grande partie des commentaires, c'est que j'ai comme l'impression que la plupart des internautes croient que nous devons régler les problèmes de violence par la violence, les problèmes de haine par la haine. Cette forme d'approche m'interroge drôlement et je me demande si je suis le seul? 

Si on fait une brève analyse des 364 commentaires, ça voudrait presque dire que si quelqu'un est témoin que son voisin a tué son voisin, que ce soit un enfant ou un adulte, ou une personne âgée, alors celui qui a vu tuera à son tour, mais le vrai problème est que si celui qui a été témoin d'un meurtre est vu par un autre voisin, il  va lui aussi tuer le voisin qui a vu son voisin tuer son voisin ; où prendra fin cette frénésie de violence? 

Personnellement j'ai commencé à faire de la relation d'aide 
dans les années 1970, juste au moment ou la désinstitutionnalisation a commencé en 1960.Le gouvernement voulait économiser en promettant des suivis à domicile supervisés par des aides soignants(es).Tout a bien commencé mais malheureusement,d'année en année les responsables de plusieurs gouvernements dans différents pays du monde voulant tous économiser davantage, on a fini par couper dans les programmes qu'ils avaient promis et plusieurs organismes qui assuraient un suivi auprès de cette clientèle, l'ont laissée à elle-même, sans accompagnement.Plusieurs pays ont considéré que la désinstitutionnalisation a été un échec,alors aujourd'hui il ne faut pas être surpris que notre société désorganisée récolte la semence d'une désinstitutionnalisation irresponsable.

Comme j'ai été grandement témoin pendant plusieurs années de personnes vivant avec de gros problèmes en matière de santé mentale, sans accompagnement, où plusieurs étaient livrées à elles-mêmes, aujourd'hui je comprends plus facilement que le problème soit beaucoup plus profond que l'on pense. En lisant les commentaires on a l'impression qu'il y a beaucoup d'ignorance mais aussi un manque de verbe chez plusieurs internautes qui ont de la difficulté à comprendre la profondeur du problème créé par la société elle même. Depuis plusieurs années notre société est confrontée à une violence gratuite qui est le fruit de sa propre semence. Une société qui sème de la violence aura comme récolte de la violence de plus en plus violente, gratuite et dévastatrice. Ce n'est pas fini, ça ne fait que commencer, alors préparons-nous à voir pire, mais ce n'est pas en utilisant la violence contre la violence que nous allons résoudre le problème de la violence trop enraciné dans notre société.
 
Concernant les personnes qui ont de graves problèmes de santé mentale, plusieurs d'entre elles se voient prescrire des médicaments qu'elles devraient prendre à tous les jours, mais elles ne sont pas assez responsables - pour ne pas écrire que plusieurs sont dans l'incapacité de prendre leur médication par elles-mêmes régulièrement. Toutes les monstruosités que nous voyons dans les média sociaux, média télévisés, etc., tous ces parents qui tuent leurs enfants, tous ces enfants qui tuent leurs parents, tous ces étudiants qui s’entre-tuent dans les écoles, c'est la même chose que ce que nous voyons sur les grands écrans de télévision dans nos maisons. On reproduit à la télévision ce qui se passe dans notre société. Par la suite certaines personnes qui ne font pas autre chose que de voir et revoir cette frénésie de violence, finissent par la reproduire dans la société sans que l'on sache qui sera le prochain ni à quel endroit ça va se passer. Vous remarquerez autant que moi je le remarque, si on passe un film trop violent on avertit au tout début de la projection du film qu'il serait important que les parents décident si le contenu doit être vu par leurs enfants de 13 ans et moins.

Mais que dit-on au début de la présentation pour les personnes qui éprouvent un grand déséquilibre au niveau de leur santé mentale? Malheureusement on ne fait aucun avertissement ; et même si on en faisait, la plupart de ces personnes vivent seules, et celles qui restent dans des petits foyers de groupes, en général les personnels ne s'en préoccuperaient certainement pas car pour elles l'important c'est que ça paye, ''un point c'est tout'', bien qu'il y ait quelques exceptions, comme dans tout. Je trouve que les internautes qui se servent d'un langage injurieux pour traiter d'un sujet très émotionnel comme celui du père qui a tué son enfant, je trouve que ces internautes sont presque aussi apeurants que le personnage qu'ils dénoncent. 


Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/ Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FFacebooklangage

''Un langage qui fait peur qui interroge''

Se servir d'un langage injurieux pour traiter un sujet aussi dramatique, c'est comme si les internautes maltraitaient le sujet au lieu d'essayer de comprendre pourquoi notre société en est rendue là. En lisant les commentaires je me suis rappelé le jour où j'ai fait une visite à la mère d'une enfant qui avait appris d'un autre enfant que son enfant avait sacré pendant les loisirs. C'est alors que la mère dit devant moi à son enfant : Mon sacrement de tabernacle je t'avais  avertie de ne pas sacrer devant tes amis(es)! Comment pensez-vous que j'ai réagi?

Exemple 1 : Un jour une autre mère fait appel à moi en me disant que sûrement je pourrais faire quelque chose pour son fils. Elle me dit : J'ai entendu parler de vous, il paraît que vous avez le tour de convaincre les enfants de la rue de choisir le bon chemin. Elle me raconta l'histoire de son fils qui après la vente du journal de Montréal s'était acheté de la drogue au lieu de remettre l'argent au journal. Je lui ai répondu que je ferais mon possible comme je le faisais avec tous les autres enfants, mais que j'avais besoin de la collaboration des parents, sinon je ne pourrais rien si les parents n’assumaient pas leurs responsabilités. Deux semaines plus tard j'ai décidé, comme je le faisais pour tous les autres enfants, de rendre une visite aux parents, à leur domicile, afin de leur donner des nouvelles de leur enfant. En arrivant sur les lieux je sens une odeur de marijuana, mais j'étais loin de penser que ça venait de la famille du petit garçon qui m'était confié par ses parents. Très malheureusement c'était bien la famille du petit garçon. Je frappe à la porte, un enfant répond, et à ma grande surprise toute la famille consommait, assise autour de la table. J'ai vu un petit bonhomme de trois ans assis sur son père, il buvait à même la bouteille de bière de son père. Toute la famille fumait son petit joint, y compris la maman qui m'avait demandé de venir en aide à son petit garçon.

Tout pour vous écrire qu'il y a plusieurs façons de briser et de tuer un enfant ; certains le font désespérément, d'autres par la folie, d'autres par la violence conjugale, sans oublier que certains le font à petit feu, sans que personne le sache. Il existe aussi les enfants qui se suicident par manque d'amour ; ces enfants qui se promènent avec la clef autour du cou, leurs parents étant absents de la maison au retour de l'école avec un frigo vide.

''Un langage qui engendre la paralysie de la peur''

En lisant tous les commentaires injurieux et pleins d'horreur des internautes, je me suis dit chanceux de ne pas être un enfant de passage sur cette page de Facebook, cherchant un père ou une mère pouvant me parler avec un langage respectueux. Je suis presque convaincu que la plupart des internautes qui sont en manque de verbe ont déjà vu à la télévision ou au cinéma plusieurs films où des parents tuent leurs enfants, ou des enfants qui tuent leurs parents, et en sortant du cinéma ils se disent entre eux : Un très bon film, n'est-ce pas? 

Pourtant plusieurs de ces films sont créés à partir de faits vécus, et d'autres proviennent de l'imagination perverse de certains cinéastes, jusqu'au jour où une personne malade regardera ce film et le reproduira dans la société pour permettre à un autre cinéaste de se servir de ce fait vécu afin d'en faire un film  ; un film qui passera au petit écran pour les 13 ans et plus, sans penser à tous ces grands malades qui ne vivent plus en institution,  sans aucun encadrement dans leur milieu de vie. Je suis certain que plusieurs internautes n'ont pas pris le temps de réfléchir avant d'écrire, mais le vrai problème ne réside pas seulement chez la personne qui a commis le crime de tuer son enfant ; la vraie cause du problème n'a pas été mentionnée sur cette page de Facebook. Voilà chers(ères) amis(es) la réflexion d'une personne qui a passé la plus grande partie de sa vie à écouter les enfants de la rue, sans oublier l'écoute de leurs parents, pour ceux qui en avaient.  

Ps 1: Vous remarquerez que j'ai remplacé le nom ou le pseudonyme par commentaire 1, etc..., pour la simple raison que je voulais faire un pas de plus en expliquant que le fait d'écrire des commentaires injurieux à partir d'une personne qui a tué son enfant, ne nous permet pas de régler un problème enraciné au coeur de notre société qui a fait le choix d'une désinstitutionnalisation des hôpitaux psychiatriques pour sauver de l'argent, ce qui ne fait qu’aggraver une situation d'une violence extrême. Ce même gouvernement de la  désinstitutionnalisation des hôpitaux psychiatriques est le même qui va chercher des taxes dans les films de violence extrême qui sont regardés par des personnes atteintes de multiples problèmes de santé mentale sans aucun suivi. Je vous rappelle que je n'ai fait que considérer en miniature l'iceberg, à partir des réactions sur cette page de Facebook. N'oublions pas que notre langage écrit sur notre page de Facebook est le même que celui que nous utilisons dans notre quotidien, surtout pour les parents qui ont des enfants.

Ps 2: Si vous regardez et prenez le temps de lire le commentaire 12, ça pose de sérieuses questions??? Si la personne qui a écrit le commentaire 12 a des enfants, je ne voudrais pour rien au monde  être un enfant proche de cette personne. Si je devais faire garder un enfant et lire ce commentaire en sachant que c'est bien cette même personne qui devrait en faire la garde, personnellement j'aurais trop froid dans le dos pour lui confier un enfant, surtout après la lecture d'un tel commentaire qui selon moi est inacceptable et encore moins recevable, quelle que soit la raison qui a motivé cette personne à l'écrire. 


 '' Je termine avec cette citation : Montre-moi les écrits de ta page Facebook et je te dirai qui tu es.  ''
Revenir en haut Aller en bas
irene champy



Féminin Nombre de messages : 2
Age : 82
Localisation : Trois Rivières
Réputation : 1
Date d'inscription : 22/07/2013

Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/ Empty
MessageSujet: Re: Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/   Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/ Icon_minitimeLun 30 Juin - 18:48

Merci Michel a la vie,
je trouve très positif et encourageant que des personnes avec une logique et du cœur au ventre soit encore la pour exprimer ce que le courage de dire avec le pouvoir de dire ce que ceux qui non pas la parole facile a s exprimer soit représenté dans tes interrogations qui sont du réel.
Le cœur des mamans aux passer impuissante par la société. A jeter un laisser passer avec le temps  .Ce qui fait du bruit c est plus facile a interpeler .je ne per pas confiance en la prière et demande .et apprendre encore et encore a ne pas juger.la loi du talion ( œil pour œil )sa existe encore dans ce monde    ne pas oublier que fait aux autres ce que tu aimerais que ont te fasse  sa eter mon chemin difficile a faire dans ma vie encore aujourd hui .mais que de bonne semences sa fait  aussi .ont peux se changer que soit même.
L'ordinateur ma aider a m'exprimer moi silencieuse de nature   ce qui ne m'aide pas a bien présenter sur écrit comme ici il y a des règles a faire je suis consciente de ca  a mon âge j aime avoir un regard et commenter les paroles grise venant de personne se pensant juste dans les malheurs a la journée entendu a la tv  ou journaux souvent les personne qui commente librement un grand malheur sont plus noir que le noir en se pensant justice sa fait mal a entendre ou a lire le pardon est pour tous et apprendre a pardonner c est divin je n'aime pas les points fermer c est mieux ouverte la main du cœur je ne désire pas surtout pas moraliser  je constate et m intéroge encore je prie pour les petits enfants que Jésus soit leur chemin encore et encore  merci Michel de me lire j aimerais mais ne peux exprimer toujours je que j aimerai question de vie  merci  union de prière c est une grande force amen
Revenir en haut Aller en bas
 
Michel blogue le manque de respect dans le dialogue qui donne froid dans le dos/
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: