Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Michel blogue/Quel péché peut nous couper de la communion à Dieu ?

Aller en bas 
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21140
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Michel blogue/Quel péché peut nous couper de la communion à Dieu ? Empty
MessageSujet: Michel blogue/Quel péché peut nous couper de la communion à Dieu ?   Michel blogue/Quel péché peut nous couper de la communion à Dieu ? Icon_minitimeVen 28 Juin - 2:16

Michel blogue/Quel péché peut nous couper de la communion à Dieu ? Bienheureux%20Pape%20Jean-Paul%20II


Exclamation Quel péché peut nous couper de la communion à Dieu ? Exclamation
Cela peu paraître drôle pour certain mais avant de m'engager à répondre directement à la question de l'Abbé Gaultier de Chaillé,j'aurais le gout de reposer la question à ma façon en utilisant les causes de ruptures dans la vie des couples. Qu'est qui peut nous couper de notre communion à deux dans notre vie à deux?Mais attention je demande à chacun d'être prudent et de savoir faire la différence entre une vie en couple sans Dieu et une vie à deux avec Dieu qui porte beaucoup de fruit quand chaque personne qui forme un couple accepte d'être à l'écoute  l'Esprit Saint pour nourrir chacun sa faim.Pour vous permette de comprendre la raison de ma reformulation de la question de l'Abbé Gaultier j'aimerais vous raconter mon histoire vraie à partir de fait vécu personnel.

Premièrement j'ai vécu dans un milieu familiale ou j'ai vécu le syndrome de l'enfant battu que l'on appel aujourd'hui,le "syndrome de Silverman".Le triste résultat de cette mésaventure durant ma vie d'enfance, c'est deux cuisses une jambe de cassé à l'age de 2 ans, et à trois ou 4 ans un bras de cassé,entre  4 ans et mes 9 ans le nez de cassé et je perd l'audition complète de l'oreille droite,il me reste 30% d'instabilité de l'oreille gauche avec un acouphène sévère ou le bruit ressemble à un système d’alarme quand il y a un feu.

Mais je ne sais ni pourquoi ni comment, mais à mon départ de chez moi à 15 ans et 1/2 j'ai dit à mon père tu sais je n'ai pas le choix, je dois partir si je veut sauvé ma peau et mes os et ma santé mentale, mais avant de partir je dois te dire que je tourne la page sur mon douloureux passé avec toi et je te pardonne pour renaître au présent.Plus tard quand je serai plus grand, je reviendrai te voir pour te dire que je t'aime.

La réaction de mon père fut terrible mais j'avais tout prévu il a voulu me frapper avec la pelle mais il y avait trop de distance entre lui et moi et en plus il y avait des voisins qui regardait vers nous.Alors je suis parti avec rien sans savoir se qui m'attendait dans les jours à venir.Quelques mois après mon départ j'ai appris que la journée même que j'ai quitté la maison mon père a piquer une crise de colère en faisant brûler derrière la maison tout ce qui m'appartenait comme linge.

Avec ma vie d'enfant battu je ne voulait absolument  pas reproduire se que feu mon pauvre père nous avait imposé à moi et à mes frères et sœurs durant notre vie d'enfance. La journée même de mon départ c'est durant cette journée que j'ai rencontré Dieu en faisant de l'auto-stop. Clique sur Arrow l'auto-stop.

Plus tard j'ai passé toute ma vie à écouter des personnes de tout les catégories possible en commençant par des ex-détenu,des alcooliques,des hommes violents des enfants de la rue des couples en difficulté etc.Mon seul est unique désir était d'écouter pour toute les fois que je n'avait été écouter, comme je voulais aimer pour toute les fois que je n'avais pas été aimé.Dieu ma fait la plus grande surprise de ma vie en me séduisant dans mon coeur d'enfant blessé pour me tracer un chemin de vie intérieur.

Pendant plusieurs années après avoir été à l'écoute de plusieurs couples en difficulté  je me suis dit intérieurement si un jour Dieu veut que je me mari ce n'est surement pas moi qui va demandé à une femme est-ce que tu voudrais m'épouser?Je me suis dit si dit si c'est vraiment Dieu qui m'inspire c'est Lui qui va inspirer à une femme de me faire une demande en mariage.C'est exactement se qui m'est arriver un jour au moment ou je m'y attendait le moins.

Aujourd'hui je peu vous confirmer que mes longues années d' accompagnement auprès des couples en difficulté ont jouer un très grand rôle  avant que je franchisse l'étape de demander à Dieu de me faire une demande de mariage en passant par une femme qu'il choisirait selon le désir de son Coeur à Lui et non le miens.L'effet d'avoir accompagné des couples croyants et incroyants,pauvres et riches,ces expériences d'accompagnement ont jouer un rôle très important dans ma vie comme croyant.

Je me suis aperçu tout au long de mes nombreux accompagnements auprès de plusieurs couples que ceux qui avait le plus de  difficultés à vivre longtemps ensemble c'était surtout ceux qui c'étaient engagé trop vite sans prendre le temps de connaître le contenu de leur coeur. Ha qu'elle erreur,c'est la pire de toute les erreurs qui continu de se multiplier d'année en année.Certain pense que c'est la beauté qui fait la longévité d'un couple pour toute une vie.On dit,toi té beau,moi je suis belle alors nous somme fait pour vivre ensemble tout une vie à cause de notre beauté extérieur.Ni l'un ni l'autre ne  prend le temps de connaitre qu'est-ce qu'il y a dans le coeur de l'autre?Ha comme c'est dommage!

Très malheureusement et trop souvent des hommes et des femmes qui mettre trop l'accent sur la beauté sans connaitre le contenu du coeur de l'autre  vie, ils se font jouer de vilains tours durant leur parcours de vie ou l'effet d'ignorer Dieu, l'ignorance de l'un côtoie l'ignorance de l'autre. Leur vie amoureuse qui a débuté un peu comme des lapins et en peu de temps il y a un petit qui va naître que l'on appellera un bébé qui a eu la malchance de naître à cause d'un accident de lit.Quelques mois après un rendez vous chez le médecin la femme dira,Ha, j'ai oublié de prendre ma pilule, avant de sauté dans le lit avec quelqu'un que je croyait connaître.

Personnellement je me dis chanceux, car avant de me marier j'accompagnais des couples de tout âge. Dans les couples que j'ai accompagnés, je me suis vite aperçu que c'était l'absence de dialogue et d'écoute qui les conduisait à une rupture en peu de temps. Il  ne peut y avoir de dialogue vrai sans écoute, comme il ne peut y avoir d'écoute vraie sans dialogue ; ça prend absolument les deux pour vivre heureux dans un couple amoureux.

Dans le sacrement du pardon si nous voulons  discerner quel péché peut nous couper de la communion avec Dieu nous devons établir un vrai dialogue d'intimité dans un coeur à coeur avec Dieu pour éviter qu'il y est rupture entre nous et Dieu comme entre Dieu et nous.Selon moi il y a un lien très proche entre notre vie relationnel dans un couple (un homme et une femme et Dieu entre les deux qui les unis) et leur vie d'intimité entre eux et Dieu en invoquant l'Esprit-Saint qui conduit leur raison au coeur d'une oraison en floraison.Plus il y a une multiplicité de  rencontres entre nous et Dieu Son Amour inconditionnel la méditation de Sa Parole nous donne le discernement pour éviter le péché qui peut nous couper de la communion avec Lui en plus ce créer une rupture dans dans notre vie à deux quand il y a un éloignement de notre vie avec Dieu.  

 Vivre sans Dieu c'est comme vivre en couple dans l'absence d'un vrai dialogue, dans un absence d'une véritable écoute et d'un pardon renouvelé, c'est presque l'enfer, du moins c'en est proche.En général c'est l'absence de d'écoute et de dialogue qui provoque plusieurs formes de ruptures dans la vie de plusieurs couples.S'il y a des gens tristes dans le mariage, c'est qu'il y a trop de gens qui se marient pour être aimés par l'autre en oubliant d'aimer l'autre. Chacun devrait faire le contraire, chacun devrait s'oublier en aimant l'autre. Pour que le pardon, l'écoute et l'amour soient donnés à 100% dans un couple, il faut que chaque conjoint fasse un petit effort pour donner un petit 50% chacun de son côté, en le multipliant par deux fois cinquante pour obtenir un pardon à 100%, c'est ce qui permet l'équilibre dans un couple qui met toute sa confiance en Dieu. 

Une vie à deux sans Dieu, c'est un deux qui finit par se diviser pour devenir un ''1'' par l'abandon de l'un des deux. Dieu, Lui, Il ne nous abandonne jamais, Il nous invite à nous unir à Lui pour nous apprendre à multiplier notre amour en nous évitant de passer par le chemin de la division qui un jour finit par devenir une séparation, sans oublier celles et ceux qui aboutissent à un divorce. Tout pour expliquer l’inexplicable de l'utilité d'accueillir Dieu dans notre vie à deux, parce que c'est Lui notre force, c'est avec Lui que l'on évite le divorce quand un couple s'abreuve à La Source de Son Amour sans Fin.

Maintenant voici ma question comment vivre le pardon dans notre couple je parle d'un  pardon renouvelé si nous ne connaissons pas le Pardon  Inconditionnel de Dieu qui nous invite à être à l'écoute de Jésus-Chris pour nous apprivoiser à « Pardonner jusqu'à soixante-dix fois sept fois »

Si on se guide sur l'approche de Pierre La Parole de Dieu nous dit:
En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais Jésus lui dit jusqu’à 70 fois sept fois. Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : ‘Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.’ Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.

Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : ‘Rembourse ta dette !’ Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : ‘Prends patience envers moi, et je te rembourserai.’ Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.

Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé. Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : ‘Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié. Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?’ Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »
St Matthieu 18, 21-35

Il y a aussi la parabole du fils prodigue qui vient ensuite exprime que Dieu attend le retour du pécheur et est totalement disposé à vivre une nouvelle relation qui ne tient pas compte des transgressions du passé pour ouvrir un avenir réellement neuf. 
(Luc 15, 11-32).

« Oui, si vous remettez aux hommes leurs manquements, votre Père céleste vous remettra aussi ; mais si vous ne remettez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous remettra pas vos manquements. »
Mat 6, 14-15

BenoÎt XV1 a écrit sur le site du Vatican
Un matin de printemps, cette mission lui sera confiée par Jésus ressuscité. La rencontre aura lieu sur les rives du lac de Tibériade. C'est l'évangéliste Jean qui nous rapporte le dialogue qui a lieu en cette circonstance entre Jésus et Pierre. On y remarque un jeu de verbes très significatif. En grec, le verbe "filéo" exprime l'amour d'amitié, tendre mais pas totalisant, alors que le verbe "agapáo" signifie l'amour sans réserves, total et inconditionné. La première fois, Jésus demande à Pierre:  "Simon... m'aimes-tu (agapls-me)" de cet amour total et inconditionné (Jn 21, 15)? Avant l'expérience de la trahison, l'Apôtre aurait certainement dit:  "Je t'aime (agapô-se) de manière inconditionnelle". Maintenant qu'il a connu la tristesse amère de l'infidélité, le drame de sa propre faiblesse, il dit avec humilité:  "Seigneur, j'ai beaucoup d'amitié pour toi (filô-se)", c'est-à-dire "je t'aime de mon pauvre amour humain". Le Christ insiste:  "Simon, m'aimes-tu de cet amour total que je désire?". Et Pierre répète la réponse de son humble amour humain:  "Kyrie, filô-se", "Seigneur, j'ai beaucoup d'amitié pour toi, comme je sais aimer". La troisième fois, Jésus dit seulement à Simon:  "Fileîs-me?, "As-tu de l'amitié pour moi?". Simon comprend que son pauvre amour suffit à Jésus, l'unique dont il est capable, mais il est pourtant attristé que le Seigneur ait dû lui parler ainsi. Il répond donc:  "Seigneur, tu sais tout:  tu sais combien j'ai d'amitié pour toi" (filô-se)". On pourrait dire que Jésus s'est adapté à Pierre, plutôt que Pierre à Jésus! C'est précisément cette adaptation divine qui donne de l'espérance au disciple, qui a connu la souffrance de l'infidélité. C'est de là que naît la confiance qui le rendra capable de la sequela Christi jusqu'à la fin:  "Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Puis il lui dit encore:  "Suis-moi"" (Jn 21, 19).

A partir de ce jour, Pierre a "suivi" le Maître avec la conscience précise de sa propre fragilité; mais cette conscience ne l'a pas découragé. Il savait en effet pouvoir compter sur la présence du Ressuscité à ses côtés. De l'enthousiasme naïf de l'adhésion initiale, en passant à travers l'expérience douloureuse du reniement et des pleurs de la conversion, Pierre est arrivé à mettre sa confiance en ce Jésus qui s'est adapté à sa pauvre capacité d'amour. Et il nous montre ainsi le chemin à nous aussi, malgré toute notre faiblesse. Nous savons que Jésus s'adapte à notre faiblesse. Nous le suivons, avec notre pauvre capacité d'amour et nous savons que Jésus est bon et nous accepte. Cela a été pour Pierre un long chemin qui a fait de lui un témoin fiable, "pierre" de l'Eglise, car constamment ouvert à l'action de l'Esprit de Jésus. Pierre lui-même se qualifiera de:  "témoin de la passion du Christ, et je communierai à la gloire qui va se révéler" (1 P 5, 1). Lorsqu'il écrira ces paroles, il sera désormais âgé, en route vers la conclusion de sa vie qu'il scellera par le martyre. Il sera alors en mesure de décrire la joie véritable et d'indiquer où on peut la puiser:  la source est le Christ, auquel on croit et que l'on aime avec notre foi faible mais sincère, malgré notre fragilité. C'est pourquoi, il écrira aux chrétiens de sa communauté, et il nous le dit à nous aussi:  "Lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore; et vous tressaillez d'une joie inexprimable qui vous transfigure, car vous allez obtenir votre salut qui est l'aboutissement de votre foi" (1 P 1, 8-9).

Michel partage:Pour répondre à cette invitation à partir de la question de l'Abbé Gaultier,je pense selon moi nous devons nous préparer à ce moment si grand et si saint pour éviter minutieusement de nous couper de cette relation d'intimité profonde avec Dieu en lisant et méditant à plusieurs reprise la citation Biblique dans 1 corinthiens, 11- 27-29. Saint- Paul exhorte à un examen de conscience : " Quiconque mange ce pain ou boit cette coupe du Seigneur indignement aura à répondre du Corps et du Sang du Seigneur. Que chacun donc s’éprouve soi-même et qu’il mange alors de ce pain et boive de cette coupe ; car celui qui mange et boit, mange et boit sa propre condamnation, s’il n’y discerne le Corps ". Celui qui est conscient d’un péché grave doit recevoir le sacrement de la Réconciliation avant d’accéder à la communion.


Michel blogue/Quel péché peut nous couper de la communion à Dieu ? Calun1-520x747
Revenir en haut Aller en bas
 
Michel blogue/Quel péché peut nous couper de la communion à Dieu ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: