Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Michel blogue avec le père Stéphane/Sujet/L'homosexualité : Un choix?/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
doucecolombe

avatar

Féminin Nombre de messages : 15674
Age : 60
Réputation : 10
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Michel blogue avec le père Stéphane/Sujet/L'homosexualité : Un choix?/   Mar 18 Oct - 2:49



L'homosexualité : Un choix?

Père Stéphane a écrit : Qui s'est déjà demandé pourquoi il était hétérosexuel ? Personne. C'est "normal" on est comme tout le monde. On est enfant, puis on se marie, on a des enfants à son tour et on est grand parent. Tout cela c'est" normal". On est comme tout le monde. Dans le moule de la société.

Michel partage : J'ai de la difficulté à vous suivre dans votre raisonnement, père Stéphane, surtout par le fait que vous soyez d'orientation homosexuelle et que votre réflexion commence par une question qui ne vous concerne pas, si je me guide sur votre orientation sexuelle. Comme vous êtes prêtre de l'église Gallicane, il serait intéressant en tant que prêtre de votre église, de faire le lien entre votre orientation sexuelle et ce qu'en dit La Parole de Dieu - comme il est  possible de le faire avec l'orientation des personnes  hétérosexuelles à partir de la Genèse. Je remarque que les prêtres de l'église Gallicane et Anglicane sont très pauvres sur le plan spirituel pour ce qui est de faire le lien entre leur orientation sexuelle et une explication issue de La Parole de Dieu, et non pas ce que les hommes en disent entre eux. 


Pourquoi le père Stéphane ne va pas plus loin que ces questions en lien avec son raisonnement humain, et ne se demande-t-il pas : Et Dieu dans tout ça, que dit-Il dans Sa Parole? Je voudrais en toute simplicité vous inviter à franchir une nouvelle étape dans votre vie, surtout que vous êtes prêtre, pour réfléchir sur les mêmes sujets de votre réflexion, mais cette fois-ci en faisant passer votre raison au coeur d'une oraison juste pour savoir ce qu'en dit La Parole de Dieu.   

Avec Dieu les vraies questions devraient être >>>/

1/ Existe-t-il une citation Biblique dans le Nouveau comme dans l'Ancien Testament qui explique que l'homosexualité est voulue et désirée par Dieu?
 
2/ Quelle est la citation Biblique dans le Nouveau comme dans l'Ancien Testament  qui pourrait nous éclairer sur l'adoption des enfants par des personnes homosexuelles ; est-elle voulue et désirée par Dieu?

3/ Quelle citation Biblique dans le Nouveau comme dans l'Ancien Testament, expliquerait que l'appel à la vie sacerdotale pour les personnes d'orientation homosexuelle est voulue et désirée par Dieu? En toute simplicité je vous propose  à vous, comme prêtre de l'église Gallicane, ainsi qu'à Yves Samson, prêtre de l'église Anglicane, de quitter votre langage d'homme pour tenter l'aventure avec le Langage de La Parole de Dieu, afin de savoir ce que Dieu pense de tout ça.


En vous lisant tous les deux, on s'aperçoit de la pauvreté de votre réflexion sans aucun  lien avec la Parole de Dieu, où ce sont vos idéologies 
gallicane et anglicane qui sont la source de votre raisonnement, sans jamais faire aucun lien avec La Parole de Dieu comme c'est possible de le faire avec tous les sujets qui concernent notre vie de croyants(es). Selon moi on croit en La Parole de Dieu ou on n'y croit pas ; si on y croit, on doit ne pas avoir peur de s'en servir, comme d'un Gps, pour nous laisser guider en tant que disciple et apôtre de Jésus quand Il nous appelle à Le Suivre dans le "Viens, Suis-Moi".  

Père Stéphane a écrit : Mais t'es-tu déjà demandé quelle souffrance il y avait dans ces gens différents, tous les différents? L'homosexuel est différent. Certains diront que c'est une abomination, une horreur... Il a fallu attendre 1980 pour dépénaliser l'homosexualité en France. 

Mais qui s'est déjà demandé ce que ressentait un homosexuel qui découvre sa différence, qui doit l'annoncer à sa famille (au risque d'être rejeté), qui découvre un milieu pervers (car le milieu gay n'est pas toujours très reluisant). Mais il n'est pas comme eux, il ne le veut pas.

La Parole de Dieu dit : « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination. »
Lv 18, 22

Michel partage : Les différences, elles n'existent pas juste dans la sexualité, cher père Stéphane. Pourquoi suis-je venu au monde avec un lourd handicap? Pourquoi suis-je venu au monde avec des parents qui m'ont abusé sexuellement? Pourquoi suis-je venu au monde avec des parents alcooliques au comportement violent? Pourquoi suis-je venu au monde avec un tempérament violent malgré des parents qui m'ont aimé de tout leur coeur? Pourquoi suis-je venu au monde sans savoir ce que c'est que d'être aimé par un père et une mère? Pourquoi suis-je venu au monde en apprenant que je suis un ou une survivant(e) de l'avortement ou d'un viol? Ce ne sont pas les questions qui manquent pour expliquer que les différences, vous en avez des catégories multiples ; en plus des différences qui nous ont été imposées par la vie de notre naissance jusqu'à jeune adulte, sans même que l'on comprenne trop (pourquoi moi) < et > (pas les autres)...! 


Cela ne fait que commencer, cher ami père Stéphane, parce qu'il y aura aussi les différences qui nous seront imposées par les nombreux changements d'une société sans Dieu, en perte d'équilibre concernant les vraies valeurs en lien avec la famille qui sont en train de devenir un langage  de charivari pour la nouvelle génération à venir. Je trouve qu'il est trop facile, surtout pour vous un prêtre de l'église Gallicane, de parler d'une seule et unique différence (l'orientation homosexuelle) en fermant les yeux sur toutes les autres différences, sans même faire une seule référence à La Parole de Dieu. Serait-ce  parce que vous éprouvez un certain malaise, connaissant à l'avance les références Bibliques en lien avec  le sujet de votre orientation homosexuelle? 


Si j'étais un membre chercheur de Dieu de votre église Gallicane et que je vous posais cette question : Que dit La Parole de Dieu sur les couples d'orientation homosexuelle? dans le but de connaître La Volonté de Dieu sur un sujet qui interroge. Que répondriez-vous si une situation comme celle-ci se présentait à vous ou à un autre prêtre de l'église Gallicane ?

Existe-t-il dans La Parole de Dieu quelques citations Bibliques me permettant d'avoir certains points de repère, afin de savoir si mon orientation homosexuelle correspond au Plan de  Dieu comme il est possible de le savoir pour les personnes hétérosexuelles en lisant le début de la Genèse? 

La Parole de Dieu dit : « Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. Dieu les bénit et leur dit : "Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la ; dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et tous les animaux qui rampent sur la terre. » Gn 1, 27-28

Personnellement, moi Michel, je pourrais avoir toutes les raisons d'en vouloir à Dieu en lui demandant pourquoi je suis venu au monde dans une famille où j'ai subi une violence triplement excessive de ma naissance à mes 9 ans 1/2. Le résultat, c'est que j'ai eu deux cuisses et une jambe de cassées, plus un bras et le nez de cassés, avec une perte auditive où il me reste à peine 30 % d'audition à une seule oreille ; parce que feu mon pauvre père avait la mauvaise tendance de me battre sur les oreilles, et j'arrivais très souvent à l'école les oreilles ensanglantées.

Et le pire dans tout ça, c'est qu'un jour une femme professeur de catéchèse voulant nous expliquer jusqu'à quel point Dieu était Un Père Plein d'Amour Infiniment Bon et  Miséricordieux, dit à toute la classe : Dieu, c'est Quelqu'un qui ressemble à votre père de sang, il vous aime comme votre papa vous aime. Avec une telle déclaration j'ai paniqué pendant de longs mois, j'avais une peur qui me paralysait tout le corps, et surtout je ne voulais jamais rencontrer ce Dieu qui ressemblait à mon père. Personnellement, je ne suis pas resté centré sur ce que vous appelez une différence.  

Alors père Stéphane et tous ceux qui vivent dans des situations plus différentes les unes que les autres, ne croyez-vous pas qu'il faut arrêter de regarder juste notre différence, et qu'il faut changer notre regard sur nos différences en nous laissant regarder par le Christ, pour demander au Christ de nous guérir de nos différences?

Laissons-nous aimer et séduire par Le Christ, laissons-nous convertir, guérir et purifier le coeur  par Le Christ, laissons-nous transfigurer dans toute notre personne par Le Christ Ressuscité, pour devenir des hommes et des femmes au coeur imprégné de tous Les Dons du Saint-Esprit, afin de renaître dans Le Christ et devenir des disciples de Miséricorde. 


Alors moi Michel je me dis, soyons réalistes, puis faisons un effort pour accepter de reconnaître que les conséquences de nos différences ne sont pas juste dans le bas de la ceinture en lien avec notre orientation sexuelle, et que nous devons assumer toutes ces différences, quel que soit leur nom, mais pas tout seuls. 

Non, je ne vous dirai pas que c'est facile, mais avec Dieu rien n'est impossible, tout est possible pour celui qui croit ; surtout en acceptant de marcher derrière le Christ, et non en Le devançant et en refusant de prendre conseil de Notre Ami (Le Christ) en plongeant  notre coeur blessé au coeur de Sa Parole. 

C'est Lui notre Seule et Unique Source de guérison quand nous permettons à notre raison de prendre l’ascenseur de notre intelligence pour descendre dans notre coeur afin qu'elle devienne oraison dans un coeur à coeur avec le Christ.

Pour que notre raison devienne oraison dans une rencontre d'intimité avec le Christ, nous devons franchir l'étape de la conversion en accueillant le Pardon Inconditionnel et Miséricordieux du Christ qui nous appelle à nous faire de plus en plus proches de Lui. Le Christ veut nous guérir de toutes nos blessures et meurtrissures, pour faire renaître en nous notre coeur d'enfant de Dieu afin que nous puissions repartir le coeur tout transfiguré de Lui, en devenant un autre Lui avec Lui mais jamais sans Lui.  
    
Père Stéphane a écrit : Lui, il aime les garçons mais ne comprend pas pourquoi. Il regarde aussi les filles bien sûr, il a même eu des relations sexuelles avec l'une d'entre elle, il voudrai bien rentrer dans le moule, être comme tout le monde, mais il continue à regarder les garçons dans la rue.Il va voir un psy et suis une thérapie, pour qui, pourquoi ?
Alors il décide de fuir en donnant sa vie à Dieu, il rentre au Séminaire à 20 ans, il choisi la chasteté. Mais son penchant le rattrape et il est abusé par un prêtre dans ce lieu qui est censé le protégé.

La Parole de Dieu dit : « Je trouve donc cette loi dans mon cas : quand je veux faire ce qui est juste, ce qui est mauvais est présent chez moi. Je prends en effet plaisir à la loi de Dieu selon l’homme que je suis intérieurement, mais je vois dans mes membres une autre loi qui fait la guerre contre la loi de mon intelligence et qui m’emmène captif vers la loi du péché qui est dans mes membres. Homme misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps voué à cette mort ? Grâces [soient rendues] à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur ! Ainsi donc, par [mon] intelligence, moi je suis esclave de la loi de Dieu, mais, par [ma] chair, [je suis esclave] de la loi du péché. » Rm 7, 21-25  

Michel : Pourquoi ne pas vous exprimer directement en écrivant que ce garçon c'est vous, et que vous n'étiez pas prêt à devenir séminariste avec un penchant qui vous suivait et vous empêchait de comprendre en profondeur l'Appel du Christ? En péchant tout en restant esclave de votre penchant, il y avait de quoi vous empêcher de devenir la Copie du Christ, Le Pasteur des pasteurs. Si je me guide sur votre histoire personnelle, vous avez voulu devenir prêtre avant de vous convertir au Christ ; alors qu'il vous aurait fallu faire le contraire : vous convertir au Christ pour suivre le Christ et devenir un autre Lui avec Lui tout en marchant derrière Lui et non devant Lui.

 Entre moi et vous, sans vous en rendre compte vous avez voulu fuir le monde en ayant l'impression que c'était  Dieu qui vous  appelait, mais à quel prix, pour ne pas écrire au prix de faire la volonté de votre idéologie au lieu de faire la Volonté de Dieu. Entre moi et vous, si dans la situation où vous êtes au moment présent, vous dites (je vis comme le Christ), alors si on prend votre parole au sérieux, si on se guide sur votre témoignage, votre phrase voudrait presque dire que Le Christ, comme tous les apôtres, étaient des personnes  d'orientation homosexuelle puisque chacun devait vivre (comme Le Christ) en marchant derrière Lui pour devenir un Autre Lui avec Lui. C'est la même chose pour le père Yves Samson de l'église Anglicane, si on se guide sur son témoignage sans aucune référence Biblique. 

Si au moment présent, ayant pris votre décision, vous croyez réellement faire la volonté de Dieu, vous auriez dû ouvrir La Parole de Dieu pour permettre à Dieu de vous guider, afin d'éviter de tomber dans l'incertitude de votre recherche vocationnelle, (du moins trouver ne serait-ce qu'un seul point de repère) dans La Parole de Dieu pour répondre à votre incertitude, mais aussi  aux questions de ceux qui s'interrogent sur l’accessibilité au sacerdoce pour les personnes d'orientation homosexuelle. Ensuite quand vous écrivez que vous aviez 20 ans, puis qu'aussi vite vous avez fait l'option de la chasteté, vous reconnaissez que votre penchant d'homosexuel vous a rattrapé ; alors selon moi votre choix pour la chasteté n'était présent que dans votre imaginaire, juste pour franchir les murs du séminaire. 

Si votre appel à suivre le Christ pour devenir un Autre Lui avec Lui, >>>  en vivant (comme Lui), venait réellement de Dieu, il y aurait une contradiction dans le fait d'écrire (en vivant comme Lui), puisque le Christ n'était pas homosexuel. Aussi entre moi et vous, soyons sincères et justes, vous ne vivez pas comme le Christ, vous vivez en faisant votre volonté et non selon le désir de Dieu quand Il Appelle un homme à Le suivre, en lui proposant de vivre Comme Le Christ et avec Lui mais jamais sans Lui. 

Père Stéphane a écrit : Mais son penchant le rattrape et il est abusé par un prêtre...

Michel explique : Vous ne pouvez pas me faire croire qu'à 20 ans vous n'étiez pas capable de dénoncer le prêtre dès le début de son approche envers vous. Comme vous l'écrivez vous-même (que votre penchant vous a rattrapé), cela peut expliquer la raison de votre silence à dénoncer un prêtre qui a le même penchant que vous. En vous lisant on se rend compte que votre témoignage est en manque de Source en lien avec La Parole de Dieu. C'est l'idéologie de votre raison qui l'emporte sur votre incapacité à faire oraison pour trouver dans La Parole de Dieu les citations Bibliques qui approuveraient l'accessibilité des personnes d'orientation homosexuelle à la vie sacerdotale.

 Que ce soit vous comme moi, ou n'importe qui d'autre, si notre désir est de suivre Le Christ, il est tout à fait normal que nous fassions le lien entre ce que nous vivons et ce que l'Évangile nous propose de vivre. Si l'on compare avec Yves Samson prêtre de l'église Anglicane, lui reconnaît avoir toujours su qu'il était gai et qu'il souhaitait devenir prêtre, alors il a dû quitter l'Église Catholique pour aller frapper à l'église anglicane. Ne vous découragez pas, car il a le même problème concernant son appauvrissement pour expliquer à partir d'une seule citation Biblique que le Christ aurait appelé à la vie sacerdotale les personnes d'orientation homosexuelle, et que ce projet serait voulu et désiré par Dieu Notre Créateur. Si vous trouvez une seule citation, je serais très heureux de la lire et relire des dizaines de fois  

Concernant Yves Samson, l'article ci-dessus en bleu dans le journal de Montréal, titre : Après avoir été rejeté par l’Église catholique en raison de son homosexualité, un homme s’est converti et est devenu prêtre chez les anglicans.

Michel partage : Ce n'est pas l'Église catholique qui a rejeté Yves Samson, c'est son choix personnel concernant un critère qui est en contradiction avec l'Évangile. L'Église ne pouvait pas changer le message de l'Évangile pour faire plaisir à Yves Samson, surtout si on se guide sur le deuxième choix de Yves Samson : On peut très bien comprendre la raison pour laquelle il a été refusé par l'Église Catholique si on se guide sur les prochaines citations ci-dessous.

1/ L'article du journal de Montréal dit : Yves Samson, qui était alors célibataire, avait admis son homosexualité. «À cause de la réponse honnête à cette question, tout s’est arrêté là», relate-t-il. Il ne comprenait pas puisque, comme prêtre, il n’aurait pas pu avoir de conjoint ni se marier de toute façon.

2/ En 2011, Yves Samson est devenu prêtre chez les anglicans.
Le responsable du clergé francophone, Pierre Voyer, confirme que son orientation sexuelle n’a pas constitué d’obstacle à son ordination, à laquelle son conjoint a assisté. Celui-ci l’accompagne régulièrement à l’église. «Quand il ne vient pas avec moi le dimanche, les gens s’inquiètent plus de son absence que de la mienne», plaisante l’homme de foi. Si l’Église anglicane venait à autoriser les mariages entre deux personnes du même sexe, M. Samson envisagerait d’unir sa destinée à celle de son amoureux, tout en continuant d’être prêtre.


Michel explique : Si on se guide sur la citation 1/ dans l'article du journal de Montréal, on peut comprendre que si Yves Samson a été honnête "entre guillemets", sur la question de son homosexualité, je crois que L’ancien évêque de Nicolet, Jean-Marie Fortier, a été encore plus honnête que Yves Samson en le refusant comme séminariste - du moins si on se guide sur le contenu de la deuxième citation où Yves Samson apparaît comme un homosexuel actif puisqu'il partage sa vie avec un conjoint homosexuel. Tout pour écrire que l'on peut très bien comprendre la raison pour laquelle l'Église catholique refuse l'accès à la prêtrise à des personnes qui reconnaissent leur orientation homosexuelle.

Deuxièmement si on se guide sur la suite de l'article ci-dessous, c'est une raison de plus pour comprendre que l'Église ne peut pas changer l'Évangile

 L'article du journal de Montréal dit : Yves Samson est en couple avec un homme depuis six ans, ce qui ne dérange pas l’Église anglicane. Le mariage gai étant interdit, il n’a jamais pu se marier. Mais la situation pourrait changer. Un comité qui s’est penché sur la question des mariages gais, au sein de l’Église anglicane, vient de déposer un document de réflexion qui sera­­ étudié au prochain synode général, en 2016.

   Michel partage : En cliquant sur Yves Samson en bleu ci-dessus, il est triplement possible de comprendre le bon discernement de Mgr. Jean-Marie Fortier en refusant l'admission de Yves Samson comme séminariste dans l'un des séminaires de l'Église catholique. Yves Samson n'est pas le seul à vouloir imposer son orientation sexuelle à l'Église catholique. En effet, imposer son orientation sexuelle à l'Église catholique, c'est aussi imposer son idéologie qui falsifierait le langage de l'Évangile, où le Langage de Dieu deviendrait langage d'homme. 

Père Stéphane a écrit : Alors il part et décide de vivre sa vie avec un copain. Il partage les bons moments et les mauvais, comme tous les couples. Ils sont des voisins comme tous les voisins. On se reçoit, on boit l'apéro ensemble, on se rend service...Voilà la vie banale d'un homosexuel, pas par choix, non. Mais parce que c'est comme çà !

La Parole de Dieu dit« Mortifiez donc vos membres terrestres: fornication, impureté, passion coupable, mauvais désirs, et la cupidité qui est une idolâtrie ; voilà ce qui attire la colère divine sur ceux qui résistent. » Col 3, 5-6

La Parole de Dieu dit : « Fuyez la fornication! Tout péché que l'homme peut commettre est extérieur à son corps ; celui qui fornique, lui, pèche contre son propre corps. Ou bien ne savez-vous pas que votre corps est un temple du Saint Esprit, qui est en vous et que vous tenez de Dieu? Et que vous ne vous appartenez pas? Vous avez été bel et bien achetés! Glorifiez donc Dieu dans votre corps. » 1 Co 6, 18-20

Michel partage : Père Stéphane, je pense qu'il est très et trop facile d'écrire comme vous le faites >>> quand vous exprimez ceci :>>> (pas par choix, non, mais parce que c'est comme çà !

Ainsi quand vous écrivez >>>  (parce que c'est comme ça), moi je vous écris >>> sans Dieu c'est différent, mais avec Dieu ça pourrait devenir encore beaucoup plus différent ; je veux dire qu'avec Dieu on pourrait marcher dans la bonne direction en faisant le choix d'Un Seul Chemin, Celui du Christ, en abandonnant nos propres chemins. Attention, je ne parle pas de quelqu'un qui choisit de rencontrer Dieu après avoir fait ses propres choix sans Dieu, et qui, ensuite, donne les restants à Dieu en lui disant : "Seigneur, j'ai besoin de ton aide", après avoir utilisé sa liberté quand il le veut et comme il le veut pour faire un peu de tout sans Dieu, surtout quand ça concerne une vocation sacerdotale.

Un peu comme certains couples qui demandent de l'aide à partir du moment où ils ont eu des enfants avec plusieurs partenaires, et qui au dernier moment, quand ils sont à bout de souffle,  demandent du secours avec le désir de sauver leur premier couple. Je crois que le père Stéphane a une façon bien personnelle concernant son moi à lui, de donner une  autre définition au mot couple en le vidant de son sens premier, (Celui de Dieu) qui l'a voulu et désiré ainsi dès le début de la Création. Il faut lire la Genèse.     

Entre moi et vous, qui sommes-(nous) et pour qui nous prenons-(nous) pour vouloir changer Le Plan établi par Notre Créateur? Qu'il s'agisse de moi Michel Bernatchez, ou du père Stéphane, sans oublier tous les autres, (nous) avons tous à choisir entre nos chemins de vie (sans vie) et  le Chemin de Vie, Celui tracé par Notre Sauveur et Notre Dieu.
Dieu nous invite, mais Il nous laisse libres de répondre par un seul oui ou non, mais jamais les deux.

La Parole de Dieu dit :« Je prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que toi et ta postérité vous viviez... » Dt 30, 19

  

** Voici la réflexion de la copie d'écran en plus gros caratère **

J'ai du mal à comprendre que l'on puisse réduire un homme à homo, hétéro, bi... La sexualité résume-t-elle ce que l'on est ? N'est-on pas plus qu'un pénis ou qu'un vagin ?On a toujours tendance à vouloir mettre des petites étiquettes sur tout le monde, lui est noir, lui vit dans un HLM, elle est une bourgeoise du XVIème, lui c'est un pédé, elle une putain, lui un alcoolique, lui un criminel... Tant d'étiquettes qui nous font oublier l'homme ou la femme derrière l'étiquette. J'essaie de lutter tous les jours contre ces étiquettes que je suis le premier à mettre, sans m'en rendre compte ; celui-là est sale, il pue ; celle-ci est laide... C'est tellement facile de cataloguer.C'est difficile de lutter contre cela et parfois il faut se faire violence pour se dire que derrière ce que l'on voit, et bien souvent, il y a un homme avec son histoire, ses doutes, ses craintes, ses joies, ses peines, sa vie... J'ai une amie qui fait 150 kg pour 1 m 65, elle risque de se reconnaître et je la blesse, je m'en excuse. Quand nous nous promenons ensemble dans la rue, les gens se retournent, rigolent, « t'as vu cette grosse vache, elle pourrai pas maigrir », mais qui la connait. Qui sait qu'elle a passé son enfance dans un placard à balais à manger ses propres excréments et boire son urine. A être abusé sexuellement par son propre père et sa belle-mère. Mise en famille d'accueil et mal traitée. On se servait d'elle comme d'une cendrillon. Elle est en train d'écrire un livre pour essayer d'exorciser toutes les souffrances qu'elle a vécu. J'en ai lu des extraits et son témoignage est insoutenable. Au lieu de lui tendre la main on continue à l'humilier et à se moquer d'elle. Pensez à elle la prochaine fois que vous croisez quelqu'un de gros. C'est facile de lui dire t'es gros, maigrit, mais essayons plutôt de savoir pourquoi elle est comme çà.Je garde en mémoire cette image de Jean-Paul II qui est allé voir en prison celui qui a voulu l'assassiner pour lui offrir son Pardon, quelle belle image. Aurai-je été capable d'enlever l'étiquette pour le prendre dans mes bras ? « Essayons de faire sauter toutes ces petites étiquettes et le monde sera certainement plus beau. »


Père Stéphane a écrit : Toi qui lit cet article, que feras-tu si un jour un ami proche viens te voir pour t'annoncer son homosexualité, le condamneras-tu ou l'accueilleras-tu tendrement avec une oreille attentive et un cœur ouvert ?

L'homosexualité est-elle un choix (suite) 
Faut il être vrai ou porter un masque?

Beaucoup de gens pensent de l'homosexualité, est un choix, si c'était le cas, je choisirai plutôt d'être marié avec des enfants « comme tout le monde », c'est tellement plus facile de rentrer dans le moule.
Une personne m'a dit une très belle phrase un jour lorsque nous avons abordé le sujet de l'homosexualité ensemble : « Je suis hétéro, marié, avec des enfants et même si j'essayai de me mettre à ta place je n'y arriverai pas. Je ne sais pas ce qu'il y a au fond de toi et c'est pour cela que je ne te jugerai jamais mais t'accueillerai toujours comme un ami, comme un frère» Croyez-vous que si l'homosexualité était un choix des jeunes se suicideraient ? Il serait tout de même plus facile pour eux de choisir une fille et de vivre avec elle.

La Parole de Dieu dit : « N'entretenez aucun souci ; mais en tout besoin recourez à l'oraison et à la prière, pénétrées d'action de grâces, pour présenter vos requêtes à Dieu. Alors la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, prendra sous sa garde vos coeurs et vos pensées, dans le Christ Jésus. Enfin, frères, tout ce qu'il y a de vrai, de noble, de juste, de pur, d'aimable, d'honorable, tout ce qu'il peut y avoir de bon dans la vertu et la louange humaines, voilà ce qui doit vous préoccuper. Ce que vous avez appris, reçu, entendu de moi et constaté en moi, voilà ce que vous devez pratiquer. Alors le Dieu de la paix sera avec vous. » Ph 4, 6-9

« Je puis tout en Celui qui me rend fort. » Ph 4, 13

Michel partage : Quand le père Stéphane écrit : (L'homosexualité est-elle un choix?) Michel explique : Avant de savoir si l'homosexualité est un choix, pourquoi ne pas faire le choix de vous poser la question, à savoir ce que dit la Parole de Dieu sur le sujet de l'homosexualité? En lisant, mais plus encore en méditant la Parole de Dieu, pourquoi ne pas se demander si l'homosexualité est une orientation de vie voulue et désirée par le Créateur, en méditant dans le silence et la prière les citations Bibliques qui concernent le sujet de l'homosexualité? 

Père Stéphane a écrit : Dans ma courte vie, j'ai eu l'occasion de rencontrer des hommes mariés, de bons pères de famille qui trainaient dans les bordels homo (cela existe et à une période j'ai trainé dans ces endroits), ces hommes m'ont partagés leur détresse et celle de leur femme, à qui ils mentaient. Croyez-vous qu'il faille mieux vivre en étant VRAI ou en hypocrite pour être « comme tout le monde » ?

Michel partage : Votre question a une odeur d'idéologie humaine ; si au moins vous aviez écrit (selon vous, si une personne (veut faire la volonté de Dieu), croyez-vous qu'il vaille mieux vivre en étant VRAI ou en hypocrite, pour suivre le Christ ou être « comme tout le monde » ?) Si vous posez votre question sous une forme idéologique, sans avoir aucun recours à ce qu'en dit La Parole de Dieu, il est préférable de ne la poser à personne d'autre excepté vous-même. Mais si au contraire vous posez la même question avec l'espérance d'y trouver une réponse en méditant la Parole de Dieu, là ça peut devenir intéressant pour les vrais(es) chercheurs(ses) de Dieu ; alors je dis oui, si c'est votre démarche, surtout que vous êtes prêtre de l'église Gallicane.

La Parole de Dieu dit : « Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris le Christ,  si du moins vous l'avez reçu dans une prédication et un enseignement conformes à la vérité qui est en Jésus,  à savoir qu'il vous faut abandonner votre premier genre de vie et dépouiller le vieil homme, qui va se corrompant au fil des convoitises décevantes,  pour vous renouveler par une transformation spirituelle de votre jugement et revêtir l'Homme nouveau, qui a été créé selon Dieu, dans la justice et la sainteté de la vérité. » Ep 4, 20-24

Père Stéphane a écrit : Pour ma part, je pense que le Christ m'appelle à vivre VRAI, c'est pour cette raison que jamais je ne me déroberai, n'en déplaise à certains. Dites-vous que si nos chemins se sont croisés, ici ou ailleurs, c'est peut-être la volonté du Père. Peut-être nous demande-t-il d'avancer ensemble pour essayer de nous comprendre les uns les autres.

Michel partage : Voulez-vous dire que peut-être Dieu nous demande  d'avancer ensemble pour essayer de nous comprendre les uns les autres selon le désir de Sa Volonté à Lui, selon Sa Parole, plutôt que selon la volonté de notre idéologie, sans même chercher des réponses à nos questionnements en plongeant chacun notre coeur au Coeur de Sa Parole? 

Êtes-vous d'accord avec moi sur le fait que La Parole de Dieu répond à toutes les interrogations en lien avec notre quotidien, quels que soient les sujets? Dieu a une réponse à tout pour chacun de nous, y compris moi, le père Stéphane, ainsi que tous les autres, quelle que soit notre vocation. Qu'en pensent le père Stéphane et tous les autres?


La Parole de Dieu dit : « Heureux homme, celui qui supporte l'épreuve! Sa valeur une fois reconnue, il recevra la couronne de vie que le Seigneur a promise à ceux qui l'aiment. Que nul, s'il est éprouvé, ne dise : "C'est Dieu qui m'éprouve." Dieu en effet n'éprouve pas le mal, il n'éprouve non plus personne. 
Mais chacun est éprouvé par sa propre convoitise qui l'attire et le leurre. Puis la convoitise, ayant conçu, donne naissance au péché, et le péché, parvenu à son terme, enfante la mort. Ne vous égarez pas, mes frères bien-aimés : tout don excellent, toute donation parfaite vient d'en haut et descend du Père des lumières, chez qui n'existe aucun changement, ni l'ombre d'une variation. Il a voulu nous enfanter par une parole de vérité, pour que nous soyons comme les prémices de ses créatures. » Jc 1, 12-18

 Père Stéphane a écrit : Mais à tous mes détracteurs, ceux qui me citent des passages de l'Ancien Testament, je voudrai leur dire que je suis d'accord avec eux, l'homme doit vivre avec une femme et avoir des enfants, évidemment, et cela serai complètement idiot de ma part de dire le contraire. Je suis d'accord avec vous quand vous me dites qu'il faut un papa et une maman pour avoir un enfant, qui pourrait le nier. 
Quel livre de la Bible est plus beau que le Cantique des cantiques, une déclaration d'amour d'un homme pour une femme. 

La Parole de Dieu dit  :
« Yahvé Dieu dit : "Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie." » Gn 2, 18

« Alors Yahvé Dieu fit tomber une torpeur sur l'homme, qui s'endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. Puis, de la côte qu'il avait tirée de l'homme, Yahvé Dieu façonna une femme et l'amena à l'homme. Alors celui-ci s'écria : "Pour le coup, c'est l'os de mes os et la chair de ma chair! Celle-ci sera appelée "femme", car elle fut tirée de l'homme, celle-ci !" C’est pourquoi l'homme quitte son père et sa mère et s'attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair. » Gn 2, 21-24


Michel partage : Je suis d'accord avec vous dans le 100% pour votre réaction ci-dessus. 

 Père Stéphane a écrit : Je voudrai demander à ces gens ce que je dois faire ? Dois-je me marié avec une femme et être malheureux (j'ai vécu un an et demi avec une fille, donc ne me dites pas qu'il faut essayer !) ou vivre épanoui avec un garçon. 

Michel partage : Cher père Stéphane, vos questions n'ont plus leur raison d'être aujourd'hui, car votre choix est déjà fait depuis belle lurette, vos réponses sont déjà actives avant même votre entrée au séminaire, si je me guide sur vos écrits Web. Vos questions comme vos réponses font partie de votre idéologie, où il semble y avoir un refus de votre part d’accueillir les réponses de Dieu présentes au Coeur de Sa Parole. 

Père Stéphane a écrit : Est-ce que cela dérange quelqu'un que deux hommes vivent ensemble en essayant de partager leur bonheur autour d'eux ? Je n'ai pas l'impression que cela dérange nos voisins avec qui nous partageons d'excellents moments.

Michel partage : Pourquoi ne pas interroger Dieu en méditant Sa Parole en lien avec les sujets qui concernent chacune de vos questions, en accueillant chacune des réponses présentes au Coeur de La Parole de Dieu? Pourquoi ne pas poser vos vraies questions à Dieu, en ouvrant votre coeur pour accueillir les vraies réponses de Dieu avant même d'ouvrir La Parole de Dieu


Si votre coeur est assoiffé de votre idéologie, vous n'aurez pas la force ni la capacité d'accueillir les réponses de Dieu déjà présentes au Coeur de Sa Parole. Dieu nous laisse libres de choisir entre les réponses à partir de notre idéologie, et le fait de suivre Son Fils Bien-Aimé Venu nous tracer un Seul Chemin, où les réponses à nos questionnements sont déjà présentes dans Sa Parole de Vérité. 

«Qu'Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l'homme intérieur, que le Christ habite en vos coeurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l'amour."
Ep 3, 16-17


Père Stéphane a écrit : Et toi, pourquoi cela te dérange ?
Vous savez, tout comme il y a des choses que vous ne comprenez pas, il y en a aussi que je ne comprends pas et je pense plus particulièrement à la transsexualité. Comment Dieu peut-il se tromper au point de donner un corps d'homme à quelqu'un qui sait qu'elle est une femme. Quelque chose me dépasse sur cette question. Mais si jour un transsexuel vient me demander de l'aide, je lui ouvrirai ma porte et mon cœur, sans aucun jugement et j'essaierai de passer outre mon avis personnel sur la question. 

Michel partage : Personnellement je respecte votre choix qui appartient à votre liberté, c'est le vôtre et non le mien. Personnellement mon trajet de vie est très différent du vôtre, La Parole de Dieu ayant été ma seule et Unique Source en tout et dans tout. C'est un miracle que je sois encore vivant et que j'aie rencontré Dieu en ne voulant pas Le rencontrer, puisqu'on m'avait dit que Dieu était Quelqu'un qui ressemblait à notre père de sang. Vous comprendrez alors, avec ce que j'ai écrit ci-dessus, pourquoi je ne voulais pas connaître et encore moins rencontrer Dieu. 

Père Stéphane a écrit : Je ne comprends pas l'échangisme, comment peut-on aimer une femme et l'échanger avec un autre homme ? J'ai eu l'occasion de rencontrer des couples qui avaient ces pratiques et de parler avec eux, sans juger. Et j'ai compris qu'avant tout ils étaient des gens comme tout le monde, intéressants, ouverts, heureux et pas les pervers vicieux que j'imaginais. Evidemment la Bible dit que c'est mal, mais doit-on les condamner ? Qui suis-je pour condamner ou juger ? Que celui qui n'a jamais pécher...Vous connaissez la suite.

Michel partage : Quand le père Stéphane écrit : Evidemment la Bible dit que c'est mal..., Michel s'interroge??? Je suis d'accord avec vous quand vous regardez l'agir des groupes échangistes à travers le Regard de La Parole de Dieu, pour ensuite reconnaître que La Parole de Dieu dit que c'est mal, mais ensuite vous ajoutez : (doit-on les condamner ?)

Michel explique au père Stéphane comme à tous les autres : Non, nous ne devons pas les condamner, mais si la Parole de Dieu dit que c'est mal, nous ne devons pas leur dire que c'est bien. Nous devons prier pour eux en demandant à Dieu de nous inspirer un langage nouveau pour les conduire sur le chemin de la conversion, mais cette approche appartient à Dieu et Il se servira de qui Il veut pour accomplir cette mission impossible sans Lui.

Toutefois, ce qui me surprend dans votre approche pour discerner ce que pense La Parole de Dieu concernant les groupes échangistes, c'est cette possibilité que vous avez d'ouvrir La Parole de Dieu pour connaître la pensée de Dieu sur ce sujet. Votre approche est semblable à celle concernant le mariage entre un homme et une femme, où vous citez le Cantique des cantiques.

Je me demande pourquoi vous n'avez pas cette même capacité de jeter un regard sur ce que pense La Parole de Dieu des couples d'orientation homosexuelle, et de l'appel à la vie sacerdotale pour ces mêmes personnes homosexuelles, alors qu'ensuite vous nous dites ce que pense La Parole de Dieu sur les deux sujets ci-dessus. 


Il serait intéressant maintenant, de nous partager votre avis à partir des citations Bibliques, afin de nous expliquer comment les personnes d'orientation homosexuelle découvrent leur appel vocationnel à la vie sacerdotale à travers l'enseignement Biblique. Cette approche sincère de votre part apporterait une richesse de plus dans votre réflexion.Qu'en pense le père Stéphane?

Par le fait même que vous êtes homosexuel, en plus d'être un prêtre vivant avec un conjoint, vous êtes bien placé, je crois, pour répondre à ces deux questions, les réponses étant rarissimes sur le Web. Je pourrais poser ma question autrement : Quels sont les points de repère Bibliques qui permettent aux personnes d'orientation homosexuelle de croire que le couple homosexuel et la vocation sacerdotale sont voulus et désirés par Dieu, en se guidant soit sur l'Ancien, soit sur le Nouveau Testament?   

Père Stéphane a écrit : Pour conclure ce petit billet, je vous le demande de tout cœur. Cessez de faire l'amalgame entre homosexuel, pédophile, zoophile et d'autres pratiques déviantes. Le rapport homosexuel est un rapport entre deux personnes de même sexe qui sont toutes deux consentantes. Un pédophile détruit un enfant et crée un adulte qui ne peut jamais se relever. Quant à la zoophilie, je ne préfère même pas en parler !

Michel partage : J'approuve votre citation ci-dessus car chaque catégorie est trop différente, alors il ne faut pas mêler les catégories ensemble, cela n'aurait aucun sens. C'est un peu comme la pédophilie, il n'est pas possible de parler de la pédophilie en l'enfermant dans une seule catégorie, car le pédophile se cache dans une catégorie mais ce n'est pas la catégorie qui est pédophile : c'est la personne qui se cache dans la catégorie ; comme il serait possible d'écrire aussi que la société ou l'Église institution ne sont pas pédophiles, mais qu'il y a des personnes pédophiles qui se cachent dans la société comme il y en a qui se cachent dans des institutions religieuses d'appartenance à l'Église.  

Père Stéphane a écrit : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés »
+Stéphane

Michel partage : Ce fut un immense plaisir de partager avec vous à partir de votre réflexion. Si j'ai partagé ainsi, c'est surtout pour prouver qu'il est possible de partager et nous enrichir malgré nos différences.

Ps: Comme vous semblez ouvert au dialogue sans jugement, j'aurais le désir de vous poser une question sur la manière dont se donne le sacrement du pardon dans l'église Gallicane, à la différence de l'Église Catholique, si ça vous intéresse (?). J'aimerais en connaître la différence car je m'intéresse beaucoup aux différences pour ensuite en faire la comparaison dans une expérience méditative avec La Parole de Dieu. 


Quoi que l'on en dise ou écrive, votre approche père Stéphane manque d'un sérieux discernement, pour ne pas écrire qu'il y a un manque de respect envers notre Église Catholique de Rome concernant son lien (Arnaque, ou hoaxbuster) qui a comme titre (l’enfer n’existe pas et Adam et Eve n’ont jamais existé selon le pape François). L'approche du père Stéphane de l'église Gallicane, ressemble drôlement à celle qu'il a eue il y a quelques années avec le calendrier des prêtres les plus sexy de Rome, par le photographe vénitien Piero Pazzi. L'artiste n'a aucun lien officiel avec le Vatican, mais des modèles du calendrier ont déjà été mis en vente lors de la Journée mondiale de la jeunesse, assure-t-il. Pourtant le père Stéphane avait mis un titre qui contredit le fait que l'artiste n'avait aucun lien avec le Vatican ; mais Piero Pazzi se vante généreusement de faire la vente de ses calendriers lors de la Journée mondiale de la jeunesse. On peut dire que quand le père Stéphane de l'église Gallicane, a affiché cette annonce du calendrier des prêtres les plus sexy de Rome sur sa page Facebook, il aurait dû expliquer que l'initiative ne venait pas de Rome et que la création comme la vente des calendriers n'avaient aucune approbation de cette même Église de Rome, et encore moins la vente à la Journée mondiale de la jeunesse. Tout pour écrire que c'est une fausse publicité de la part du père Stéphane de l'église Gallicane.


En toute amitié Michel et France un couple de Trois-Rivières

Le lien ci-dessous sera disponible dimanche en début de soirée

Revenir en haut Aller en bas
coeurtendre
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 4015
Age : 60
Localisation : Trois-Rivières
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Michel blogue avec le père Stéphane/Sujet/L'homosexualité : Un choix?/   Sam 29 Oct - 23:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel blogue avec le père Stéphane/Sujet/L'homosexualité : Un choix?/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: