Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/

Aller en bas 
AuteurMessage
coeurtendre
Admin
coeurtendre

Masculin Nombre de messages : 5196
Age : 62
Localisation : Trois-Rivières
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/02/2007

Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/ Empty
MessageSujet: Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/   Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/ Icon_minitimeMer 6 Mar - 23:44

Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/ Repas-chez-les-juifs

Repas chez un pharisien : choisir la dernière place.

L'Évangile de Saint-Luc dit : Un jour de sabbat, Jésus était entré chez un des chefs des pharisiens pour y prendre son repas, et on l’observait. Remarquant que les invités choisissaient les premières places, il leur dit cette parabole : «Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place, car on peut avoir invité quelqu’un de plus important que toi. Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendrait te dire : “Cède-lui ta place”, et tu irais, plein de honte, prendre la dernière place.


«Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui sont à table avec toi. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé.»
Luc (14, 1. 7-11)



Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/ Disciples-d-Emmaus-01

Michel partage:En ce début de Carême 2019, pourquoi ne pas redonner à Dieu Sa Place dans notre coeur, pourquoi ne pas laisser Dieu être Dieu au-dedans de nous pour faire renaître l'amour et la charité, pour reprendre notre marche avec le  Christ sur le chemin de l'Évangile à l'exemple des disciples d’Emmaüs? Ainsi Dieu prendra Sa Place dans notre coeur de chercheur(se) de Dieu pour que notre regard devienne tout lumineux de Dieu.

C'est ainsi que nous allons devenir de vrais disciples ou apôtres de l'Amour-Charité du Christ, pour projeter le Visage du Christ sur le visage de tous les pauvres ; voilà en quoi consiste notre mission d'enfants de Dieu. C'est Raoul Follereau, apôtre de la charité, qui disait : La charité, c'est la projection du Visage du Christ sur le visage du pauvre, du souffrant, du persécuté.


Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/ Hqdefault


«Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.

«Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.


Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/ Jeucircnes2jpg

«Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.»

Michel partage : La prière et le jeûne, ça ne se comptabilise pas, ça se vit seulement ; il faut, avec un coeur simple, que nous soyons à l'écoute de l'Esprit-Saint qui nous conduit sur le chemin, pour nous apprivoiser à devenir un bon samaritain afin d'accueillir notre prochain. C'est comme la première ou la dernière place, on ne cherche aucune place, on aime de tout son coeur en donnant à Dieu la meilleure place au coeur de notre vie en accueillant les dons de Son Esprit d'Amour.  

Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/ Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FParabolejpg

L'Évangile de Saint-Marc dit : Il leur dit encore : « Vous ne saisissez pas cette parabole ? Alors, comment comprendrez-vous toutes les paraboles ? Le semeur sème la Parole. Il y a ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée : quand ils l’entendent, Satan vient aussitôt et enlève la Parole semée en eux. 

Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence dans les endroits pierreux : ceux-là, quand ils entendent la Parole, ils la reçoivent aussitôt avec joie ; mais ils n’ont pas en eux de racine, ce sont les gens d’un moment ; que vienne la détresse ou la persécution à cause de la Parole, ils trébuchent aussitôt. Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces : ceux-ci entendent la Parole, mais les soucis du monde, la séduction de la richesse et toutes les autres convoitises les envahissent et étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre : ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent, et ils portent du fruit : trente, soixante, cent, pour un. »
Marc (4, 1-20)


Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/ Beaute-parole-de-dieu

Michel partage : Pour comprendre toutes les Paraboles dans chaque Évangile, nous devons nous laisser ensemencer le coeur par chaque Parole de Dieu. C'est comme le jardinier quand il dépose chaque semence dans le coeur de la terre pour qu'elle porte une variété de fruits : ils sont tellement nombreux qu'il devient impossible de tout compter, il y en a trop.

L'accessibilité à la compréhension du langage différent de chaque Parabole, pour en détecter le sens profond, cela dépend de l'amour passion, l'amour compassion que nous avons pour Dieu et notre prochain. Si nous aimons Dieu dans notre prochain, alors le prochain qui nous aimera c'est Dieu Lui-Même Présent dans le coeur des petits qu'il nous est possible d'identifier dans chaque pauvre. Plus on se fait proche de Dieu, plus chaque Parabole devient un langage qu'il nous est possible de comprendre au moment même, quand nous sommes trois fois présent à Dieu. Trois fois présent à Dieu veut dire présent de corps, de coeur et d'esprit, pour permettre à Dieu de transfigurer notre langage humain et lui donner accès à la compréhension de son Langage Divin. C'est à partir de cette transfiguration de notre vie intérieure que chaque Parabole devient des paroles, dont il nous est possible de comprendre le sens à chaque instant présent quand nous sommes triplement présent à Dieu.

L'Amour, La Charité, l'Espérance Donnés par Dieu, ce n'est pas facile à expliquer, mais il faut le vivre pour le comprendre ; parce qu'il n'y jamais d'explication précise à un Don de Dieu, car un Don ça se vit comme ça se donne. L'important, dans le Don reçu de Dieu, c'est l'Amour qu'il contient comme c'est l'amour avec lequel notre coeur a accueilli le Don de Dieu pour qu'Il porte beaucoup de fruit.   
*Voici un fait  vécu d'une dame qui fait semblant de prendre la dernière 
place pour obtenir la première, mais elle se fait 
jouer un vilain tour par son orgueil et 
son manque d'humilité *

Michel partage : Je n'oublierai jamais ce jour où une femme, responsable depuis 20 ans d'une soupe populaire qui rassemblait de 30 à 60 personnes par jour aux deux repas, invita l'évêque du Diocèse à manger avec les pauvres.

Elle avait organisé une table presque trop bien garnie, surtout quand on connaissait son intention qui était d'y être invitée pour avoir la première place tout en faisant semblant de prendre la dernière place. Dès que l'on entrait dans la salle, on ne pouvait pas faire autrement que de voir cette table avec beaucoup de fleurs qui devait rassembler les invités(es) d'honneur autour de l'évêque. Le jour de cette rencontre, la dame décida de ne pas s'asseoir autour de cette table, espérant que ce soit l'évêque qui l'invite, pour attirer l'attention sur elle auprès de ceux qui étaient assis autour de cette table. Y pensez-vous *(((elle était la présidente)))* depuis 20 ans, alors l'évêque, d'après elle, ne pouvait pas la laisser au fond de la salle...!  

Mais à sa très mauvaise surprise, l'évêque n'invita pas la pauvre dame responsable ; elle fut plusieurs semaines (((en maudit contre l'évêque))) qui ne l'avait pas invitée à cette table d’honneur, devenue pour elle la table du déshonneur, et l'évêque, son ennemi.

En allant s'asseoir au fond de la salle auprès de quelques pauvres avec un semblant d'humilité, elle était persuadée que l'évêque lui dirait : Mme la responsable, venez, venez vous asseoir à la table d'honneur avec les invités(es) et votre évêque. Alors comment ne pas penser à la parabole du repas chez un pharisienracontée par Jésus dans Saint-Luc (14, 1. 7-11)? Voici la parabole ci-dessous, qui nous fait comprendre que la dame a voulu inverser la Parabole pour obtenir la meilleure place auprès de l'évêque. Si je me guide sur l'approche que cette dame avait envers les pauvres, on avait l'impression que les pauvres lui appartenaient comme s'ils étaient ses poupées. Mais, dit Raoul Follereau, "les pauvres ne nous appartiennent pas", comme il l'explique si bien dans une de ses citations sur l'aumône que je mets ci-dessous. 

Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/ Imgserver.php?file=.%2Fimgtest%2FRaoulFollereau1jpg


1/Citation 

L'aumône sans amour, ce n'est rien. Et parfois pire que rien, si vous entendez par elle, moins secourir les autres que vous libérer vous-mêmes. Ce qu'il faut, c'est que la misère du monde s'imprime dans notre chair, brûle notre sang. Qu'elle obsède nos pensées trop «reposées », qu'elle dérègle notre coeur trop sûr de lui. Vous me dites : « Moi aussi j'ai mes pauvres. » Non, ni vous ni moi n'avons « nos pauvres ».Les pauvres ne sont pas à nous. C'est nous qui leur appartenons. Il ne faut pas dire « mes pauvres » comme votre petite fille dit « mes poupées ». Il ne faut pas jouer à la poupée avec les pauvres.

2/Citation

Toute âme gagnée à la charité est déjà sur le chemin de Dieu.
Si, pour faire la charité, il suffirait d'être charitable, où serait le mérite? Et la joie?
Raoul Follereau

3/Citation

Attention. La charité : pas l'aumône. Pas cette offrande dédaigneuse qu'on laisse tomber «de haut en bas, »  et qui, si elle offense celui qui la reçoit, déshonore celui qui la donne. Cette aumône -là, c'est le fantôme, la caricature de la charité.
Raoul Follereau

4/Citation

Qu'importe Beethoven sourd, Rembrandt aveugle, Damien lépreux, Pasteur paralysé! Qu'importe Duman aux incurables, et Pauline Jaricot au bureau de bienfaisance! La charité accepte les épreuves, la charité demeure plus forte que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
 
Michel blogue Le Carême/Sujet/1/Choisir la dernière place à partir d'un fait vécu/2/L'aumône/
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: