Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Michel Blogue avec Dominique Guénet /Sujet le col romain/ sacerdoce royal des laïcs/

Aller en bas 
AuteurMessage
coeurtendre
Admin
coeurtendre

Masculin Nombre de messages : 5263
Age : 62
Localisation : Trois-Rivières
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/02/2007

Michel Blogue avec Dominique Guénet /Sujet le col romain/ sacerdoce royal des laïcs/ Empty
MessageSujet: Michel Blogue avec Dominique Guénet /Sujet le col romain/ sacerdoce royal des laïcs/   Michel Blogue avec Dominique Guénet /Sujet le col romain/ sacerdoce royal des laïcs/ Icon_minitimeDim 14 Avr - 23:52

Michel Blogue avec Dominique Guénet /Sujet le col romain/ sacerdoce royal des laïcs/ Th?id=OIP

Dominique Guénet a écrit : Bonjour Michel, C'est étrange ce besoin de reconnaissance, d'identification par des signes extérieurs. Je ne le comprends toujours pas. Iriez-vous, dans une assemblée, plus volontiers vers un col romain ? au risque de passer à côté de personnes dignes d'échanges. Je crains que cet accessoire n'ait un effet "répulsif" sur des non-croyants ou plutôt suscite la méfiance. Je suis désolée, mais pour moi cela a un petit côté un peu traditionnel. L'Eglise change et doit suivre l'évolution de la société et ne plus se confiner dans des rituels d'un autre temps J'ai bcp aimé la réponse de Jean-Marc "Tous les baptisés sont prêtres et appelés à servir." Bonne Semaine Sainte.

Michel réagit:Bonjour Dominique, c'est avec plaisir que je partage avec vous. Comme j'ai eu cette chance de  vivre avec des religieux et des prêtres pendant 25 ans et plus, je peux dire que ce qui vous paraît étrange à vous est très naturel pour moi.

Est-ce possible que par distraction vous n'ayez pas pris le temps de réfléchir en profondeur sur la différence entre les mots (reconnaître et reconnaissance) quand vous avez écrit (((ce besoin de reconnaissance)))?

Mgr Masson disait, dans une très belle remarque : "La soutane est vraiment, pour moi, une prédication silencieuse. "Un prêtre en soutane, c'est comme un phare : si on en croise un dans la rue ou dans les transports en commun, on peut toujours se diriger vers lui en cas de besoin. Ça montre aussi que le prêtre est toujours "de service". En dehors de leurs heures de travail, les policiers s'habillent en civil. De même, un prêtre qui s'habille en civil en dehors des offices donne l'impression qu'il fait une pause dans son sacerdoce. C'est mon sentiment.

 Dominique, vous ne m'avez pas donné votre réaction sur la citation que je remets ci-dessous...

Personnellement, je rencontrerais un homme avec un col romain que je ne connais pas, il me faudrait les mêmes preuves mentionnées ci-dessus concernant les noms de son diocèse et de son évêque pour savoir si j'ai affaire à un prêtre ou??? Nous sommes en 2019, il ne faut pas l'oublier, la prudence n'est jamais de trop. Qu'en pense Dominique? Je crois qu'il faut faire la différence entre le mot reconnaissance, et reconnaître un homme que l'on connaît parce que c'est un prêtre de notre diocèse.


Je vous rappelle que l'identification d'un prêtre portant un col romain n'est pas une question de reconnaissance mais d'identification. Malheureusement, aujourd'hui, quand nous savons que l'Église est infiltrée par plusieurs personnes d'orientation homosexuelle et pédophile, le col romain n'est pas suffisant, surtout sur le Web. Chaque profession a son identification comme chaque congrégation de religieux(ses) a elle aussi son identification d'après son charisme. Je ne vois pas du tout en quoi cela dérange de voir un prêtre en col romain.

Le col romain identifie que l'homme qui le porte a répondu à l'appel de Dieu, il est maintenant prêtre, un consacré à Dieu. Avec toute l'infiltration que subit l'Église depuis plusieurs années, qu'il s'agisse du col romain ou de la tenue civile, nous devons user de prudence auprès de toute personne, surtout sur le Web.

  Arrow Exemple à partir de faits vécus/1 Arrow

Voici quelques mois, j'ai été en contact avec trois jeunes hommes se disant séminaristes, mais dès que nous avons essayé  de connaître le nom de leur diocèse, ils ont disparu comme des courants d'air frais.

Arrow Exemple à partir de faits vécus/2 Arrow 

Un jour, je découvre dans une de mes recherches sur le Web, un site de nouvelle évangélisation ; en lisant les homélies d'un prêtre, je trouve ses homélies intéressantes, alors ça me donne le goût d'en savoir plus en faisant une recherche avec les nom et prénom du prêtre.

Dans ma recherche, je parviens à trouver d'autres nom et prénom presque semblables, mais avec seulement une petite différence : le nom de l'un avait un (1 r) et l'autre (2 r). J'ai fini par trouver la photo du prêtre avec un col romain. Un lien conduisait vers un prêtre accusé de pédophilie, qui avait fait de la prison, et l'autre conduisait sur un site de nouvelle évangélisation.

Arrow La question présente dans mon esprit était,
est-ce le même prêtre? Arrow

En prolongeant ma recherche avec les nom et prénom du prêtre, il fallait que je parvienne à trouver la  photo du même visage, présente sur le site des homélies où je l'avais trouvée. Dans les jours suivants, j'ai trouvé une deuxième photo semblable, mais le prêtre était inscrit sur un site de nudisme ; alors, il n'avait pas de col romain et ne s'identifiait pas comme prêtre. J'ai réussi à aller chercher assez d'informations pour découvrir le diocèse d’appartenance de ce prêtre, afin de leur faire parvenir mon matériel de recherche, en leur demandant d'intervenir auprès du site dont ce prêtre était le directeur spirituel ; d'autant plus que des jeunes fréquentaient le site, alors vous comprendrez que mon intervention avait pour but la protection des jeunes.
  
 Tout pour vous dire, cher Dominique, que nous ne sommes plus dans les années 50/60/ ; qu'un prêtre porte un col romain ou qu'il soit habillé en laïc, selon moi son diocèse est l'endroit idéal pour avoir de l'information.

Voici l'exemple de deux prêtres portant un col romain, mais combien différents!

Arrow Exemple 1/ Arrow

J'ai travaillé 5 ans avec un prêtre curé d'une paroisse qui portait un col romain, c'était un homme de prière au service des pauvres ; tellement, que j'ai été témoin à plusieurs reprises que plusieurs pauvres ont abusé de sa générosité.

Exemple 2/Dans la même paroisse, le vicaire portait lui aussi un col romain, mais c'était un prêtre qui passait trop de son temps devant la télévision, à un tel point qu'il tombait endormi en écoutant le téléjournal du midi ou du soir. Un homme qui racontait deux à trois fois les mêmes histoires, il tombait endormi dans le confessionnal. Je me souviens d'un dimanche de Pâques où il a raconté toute sorte d'histoire durant son homélie, mais sans parler du tout de la Résurrection. Malheureusement ce prêtre a posé un geste criminel envers un membre du personnel. Le curé a été dans l'obligation de lui demander de partir pour un autre ailleurs parce que tout le personnel en avait peur. J'ai appris que ce prêtre faisait partie des Bérets blancs. Il est allé vivre dans une communauté qui l'a accueilli, mais plus tard nous avons appris que la communauté lui avait interdit de dire la messe en public parce que les fidèles ne l'acceptaient pas : il ne respectait pas la liturgie.

À partir de ces deux faits vécus avec deux prêtres différents qui portaient le col romain, encore une fois je vous le dis, qu'un prêtre porte un col romain ou qu'il n'en porte pas, ce qui l’identifiera au Christ c'est l'amour passion qu'il aura pour le Christ, surtout s'il a dans son coeur de pasteur l'unique  désir d'aimer et de servir (((comme le Christ))).

Arrow La Parole de Dieu dit Arrow
« Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse.
Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas.
Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.
Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ;
ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogueset les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
Mt 23, 2-7

Essayez de vous mettre dans l'esprit qu'il y a du bon monde comme du moins bon monde dans toutes les professions comme dans toutes les vocations, quel que soit le profil extérieur, qui très souvent est trompeur. 

Personnellement Dieu m'a appris, quand je rencontre un riche ou un pauvre, à ne pas me guider sur l'apparence extérieure de la personne mais sur le contenu de son coeur. Je vous remercie de partager dans une ambiance évangélique, c'est rare sur le Web. Vous avez toutes mes félicitations comme celles de tous les autres.    

Dites-moi, en passant : Comment avez-vous rencontré le Christ dans votre vie de croyant? Si vous avez des questions, quel que soit le sujet, je répondrai de tout coeur. En ce temps de la semaine Sainte, que ma prière vous accompagne. Dieu soit votre Joie comme votre joie est en Dieu.  

  Arrow ||| Saint Jean-Paul II disait, à propos du sacerdoce 
ministériel et du  sacerdoce  royal des laïcs |||  Arrow


Rappelons-nous le texte conciliaire bien connu : « Le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, bien qu'il y ait entre eux une différence essentielle et non seulement de degré, sont cependant ordonnés l'un à l'autre : l'un et l’autre en effet, chacun selon son mode propre, participent de l'unique sacerdoce du Christ. Celui qui a reçu le sacerdoce ministériel jouit d'un pouvoir sacré pour former et conduire le peuple sacerdotal, pour faire, dans le rôle du Christ, le sacrifice eucharistique et l'offrir à Dieu au nom du peuple tout entier ; les fidèles, eux, de par le sacerdoce royal qui est le leur, concourent à l'offrande de l'Eucharistie et exercent leur sacerdoce par la réception des sacrements, la prière et l'action de grâces, le témoignage d'une vie sainte et par leur renoncement et leur charité effective.

   Le pape François a écrit, sur le sacerdoce 
ministériel et le sacerdoce royal des laïcs :


 Les fidèles du Christ sont ceux qui, en tant qu’incorporés au Christ par le Baptême, sont constitués en peuple de Dieu et qui, pour cette raison, participant à leur manière à la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ, sont appelés à exercer, chacun selon sa condition propre, la mission que Dieu a confiée à l’Église pour qu’elle l’accomplisse dans le monde.

" Entre tous les fidèles du Christ, du fait de leur régénération dans le Christ, il existe, quant à la dignité et à l’activité, une véritable égalité en vertu de laquelle tous coopèrent à l’édification du Corps du Christ, selon la condition et la fonction propre de chacun ".

 Les différences mêmes que le Seigneur a voulu mettre entre les membres de son Corps servent son unité et sa mission. Car " il y a dans l’Église diversité de ministères, mais unité de mission. Le Christ a confié aux apôtres et à leurs successeurs la charge d’enseigner, de sanctifier et de gouverner en son nom et par son pouvoir. Mais les laïcs rendus participants de la charge sacerdotale, prophétique et royale du Christ assument, dans l’Église et dans le monde, leur part dans ce qui est la mission du Peuple de Dieu tout entier ". Enfin il y a " des fidèles qui appartiennent à l’une et l’autre catégorie [hiérarchie et laïcs] et qui, par la profession des conseils évangéliques (...), sont consacrés à Dieu et concourent à la mission salvatrice de l’Église à leur manière propre ".

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Blogue avec Dominique Guénet /Sujet le col romain/ sacerdoce royal des laïcs/
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: