Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Michel Bernatchez Blogue avec des amis prêtres...

Aller en bas 
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21139
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Michel Bernatchez Blogue avec des amis prêtres... Empty
MessageSujet: Michel Bernatchez Blogue avec des amis prêtres...   Michel Bernatchez Blogue avec des amis prêtres... Icon_minitimeLun 21 Jan - 20:35


Michel Bernatchez Blogue avec des amis prêtres... Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2015-01-18-%C3%A0-16.46.13


Gérard Marier a écrit : Mon Dieu, en cette semaine de l'unité, nous prions plus que jamais l'Esprit d'unir tes enfants parce que par nous-mêmes nous arriverons au mieux qu'à dire aux membres d'une autre religion : Soyons frères, ou nous vous assommons.Quelle belle idée de prier.

Michel Bernatchez écrit au père Gérard Marier : Dans chaque religion il y a comme il y aura toujours un petit peu de nous-mêmes qui assomme les autres un jour ou l'autre ; comme chez les autres il y a aussi un petit peu d'eux-mêmes comme il y aura toujours un qui assommera d'autres ; personne n'est à l'abri, nous vivons dans un monde assommant, voilà un merveilleux défi pour chacun de nous ; qu'en pense le père Gérard?


Personne n'est parfait mais au fond de notre coeur il y a un petit quelque chose de gentil à découvrir pour devenir meilleurs que nous-mêmes, en accueillant quelqu'un de plus pauvre que nous. Quand un grand aime un plus petit que lui, parfois Dieu nous joue des tours car le petit devient plus grand que nous. Les petits ne sont pas toujours celles et ceux qui se croient petits, vous êtes sûrement au courant vous aussi.

Je me souviens d'un jour un prêtre est venu prêcher dans une des paroisses où j'ai travaillé pendant cinq ans. Au début de la retraite le prêtre a demandé à chaque personne de dire "bonjour ma vieille branche" à la personne assise à droite ou à gauche.

Moi j'étais assis à côté d'une dame de 90 ans, elle avait une canne et ne semblait pas trop en forme. Je l'ai regardée et je me suis dit intérieurement : Non, non, non, je ne peux dire à cette pauvre dame "bonjour ma vieille branche". Elle m'a regardé en souriant et elle m'a dit : Vous pouvez me dire bonjour ma vieille branche, je suis capable de vous répondre.


Alors je lui ai dit : Bonjour ma vieille branche, excusez-moi de vous traiter de la sorte, ma pauvre dame. Elle a regardé sa fille et lui a dit : Je le savais qu'il s'excuserait après m'avoir traitée de vieille branche. Mais le lendemain au presbytère, nous avons reçu plusieurs appels de personnes qui avaient trouvé cette approche assommante. Quant à moi l'attitude de la dame était tellement d'une simplicité au-delà de l'ordinaire que je ne me suis pas confessé de l'avoir traitée de vieille branche, mais c'est elle qui me l'a demandé ; sinon je serais resté muet comme une vieille branche cassée. Tout pour vous dire que l'on soit chez certains évêques, prêtres, diacres, religieux(ses) ou laïcs, il nous arrive un jour ou l'autre d'assommer quelqu'un avec nos paroles, même en pensant lui faire beaucoup de bien. Mais attention, il existe dans les mêmes catégories mentionnées ci-dessus des personnes minutieuses, respectueuses du message Évangélique, et qui ont ce don particulier de plonger leur coeur dans le Coeur du Christ en aimant comme le Christ et en accueillant sa Parole avant de prendre la parole pour annoncer la Bonne Nouvelle.

Je n'en veux pas à ce prêtre, mais il m'a appris que même dans un humour assommant il a permis que je rencontre un ange dans cette vieille dame, qui malgré ses 90 ans avait un sens de l'humour assommant. Je crois que parfois, en voulant faire rire tout le monde on en fait pleurer quelques-uns(es), la vie c'est comme ça ; mais je crois qu'il faut s'en réjouir parce que même nos paroles assommantes, sans oublier celles qui blessent, Dieu très souvent leur donne un autre sens qui relève presque du miracle.

En toute amitié Michel et France
Revenir en haut Aller en bas
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21139
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Michel Bernatchez Blogue avec des amis prêtres... Empty
MessageSujet: Re: Michel Bernatchez Blogue avec des amis prêtres...   Michel Bernatchez Blogue avec des amis prêtres... Icon_minitimeLun 28 Jan - 13:24


Gérard Marier a écrit : Mon Dieu, quelle est la plus grande ignorance dont nous puissions souffrir?- L'ignorance de votre grandeur.

Michel Bernatchez répond : Bonjour père Gérard, si vous regardez le ''Mon Dieu'' et L'immensité de Sa Grandeur comme quelqu'un qui vous surveille pour vous donner un coup de marteau à chaque fois que vous tombez ou que vous avez fait un mauvais coup volontairement ou involontairement, il y a de quoi souffrir en plus de vous laisser paralyser par la peur de l'ignorance de la grandeur de Dieu. Pourquoi misez-vous autant sur un questionnement concernant l'ignorance en lien avec une souffrance qu'il nous est possible d'éviter depuis que Dieu nous a fait bien comprendre le vrai sens profond de Sa Grandeur par sa Venue parmi les hommes, où Il s'est fait librement petit pour venir à notre rencontre? En vous lisant nous sommes loin>>très loin>>trop loin>> de la citation "N'ayez pas peur" de notre Bienheureux Jean-Paul II.

La Parole de Dieu dit :
« Est-il en effet un être de chair qui puisse rester en vie, après avoir entendu comme nous la voix du Dieu vivant parlant du milieu du
feu? » Dt 5, 26


Mais comme nous avons passé de l'Ancien Testament au Nouveau Testament nous savons maintenant que nous sommes tous les enfants d'un même Père qui nous invite à grandir avec Lui tout en nous faisant petits comme Lui. Dans la mesure où nous savons que Dieu est assez Grand pour se faire Petit afin d'entrer Son Grand Coeur dans notre petit coeur, alors disons adieu à la peur de souffrir par Celui qui s'est fait si petit pour éviter de nous faire souffrir de nos peurs.

La Parole de Dieu dit :
« "Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du
monde." » Mt 28, 20


Mais comme Dieu nous aime d'un Amour inconditionnel ainsi que la Parole de Dieu nous le révèle, alors je ne vois pas en quoi l'ignorance de la grandeur de Dieu peut nous faire souffrir de l'immensité de Sa Grandeur. Quand j'étais enfant, mon professeur de catéchèse avait dit devant tous les élèves : Dieu c'est Quelqu'Un qui ressemble à votre père de sang, il ne faut pas avoir peur de Lui.Comme mon père de sang était un homme alcoolique et violent, cette phrase m'a fait beaucoup souffrir et me paralysait par les émotions de mon coeur, par la peur de mourir, car j'avais très peur d'un Dieu Invisible qui serait le profil invisible de mon père, jusqu'au moment où Dieu m'a permis de Le connaître comme un Dieu plein d'Amour inconditionnel, d'une compassion qui se fait révélatrice d'une grandeur qui ne m'a jamais fait peur. Quand Dieu se manifeste dans le coeur d'un petit, Il le conduit sur le chemin de la petitesse qui lui donne le goût de découvrir que Dieu reste petit dans sa grandeur. Pourquoi avoir peur de la grandeur de Dieu quand Il nous a prouvé qu'Il pouvait descendre de Son Ciel en se faisant Petit enfant pour venir se coucher dans une crèche, afin de nous apprendre à grandir avec Lui en marchant à petits pas derrière Lui? Il y a une forme de connaissance qui nous évite de souffrir de l'ignorance de la grandeur de Dieu, quand nous avons la possibilité de Le connaître dans un coeur à Coeur où le coeur n'a aucune raison d'avoir à souffrir de l'ignorance de l'immensité de la Grandeur de Dieu.

La Parole de Dieu dit :
« "Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l'avoir révélé aux tout-petits." » Mt 11, 25

La Parole de Dieu dit :« Allez donc apprendre ce que signifie: C'est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs." » Mt 9, 13

Quand nous nous approchons de Dieu en branchant notre raison pour acquérir un raisonnement toujours meilleur afin de mieux connaître Dieu, pour moi c'est comme si on empruntait le chemin de notre ignorance pour parvenir à une connaissance inaccessible de Dieu, alors qu'il nous serait possible d'obtenir par le coeur ce qu'il nous est impossible d'obtenir par la raison, en prenant le chemin de la prière où la raison devient oraison quand elle remet au coeur ce qu'il lui est impossible de connaître par un simple raisonnement. Notre éloignement de Dieu nous rend ignorants de la Grandeur de Dieu, même si nous avons plein de connaissances en théologie ; car cette connaissance théologique très souvent est entremêlée de notre idéologie où c'est nous qui demandons à Dieu de nous écouter en refusant de l'Écouter, Lui. Cette pauvre connaissance théologique loin d'une vie relationnelle avec Dieu et entremêlée de notre idéologie, ne veut pas dire nécessairement que nous allons obtenir une meilleure compréhension du vrai langage de Dieu, qui n'est pas accessible, surtout si nous avons une méconnaissance de Dieu en refusant de prendre l'ascenseur de Son Amour pour descendre à l'étage de notre coeur, qui est le lieu privilégié pour que deux coeurs se rencontrent dans l'intimité d'un Amour Mystère. Il nous faut mettre l'accent sur l'intimité du coeur dans l'amour, le reste n'appartient qu'à Dieu.

La Parole de Dieu dit :« Il a aveuglé leurs yeux et il a endurci leur coeur, pour que leurs yeux ne voient pas, que leur coeur ne comprenne pas, qu'ils ne se convertissent pas et que je ne les guérisse pas.Isaïe a dit cela, parce qu'il eut la vision de sa gloire et qu'il parla de lui. Toutefois, il est vrai, même parmi les notables, un bon nombre crurent en lui, mais à cause des Pharisiens ils ne se déclaraient pas, de peur d'être exclus de la synagogue,car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu. » Jn 12, 40-43

On le voit de même dans une lettre de Sévère, évêque de Milève, à saint Augustin, qu'on peut lire parmi les lettres de ce dernier : « Il n'y a nulle mesure assignée à notre amour pour Dieu, attendu que la mesure selon laquelle on doit l'aimer est de l'aimer sans mesure. »

La Parole de Dieu dit :« "Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit ; et ton prochain comme toi-même" » Lc 10, 27

Personnellement j'ai connu Dieu dans la nuit et je ne désirais pas Le connaître du tout d'après ce que m'en avait dit mon professeur de catéchèse, mais Dieu en avait décidé autrement car c'est Lui qui est venu me rejoindre dans ma souffrance alors que je n'avais aucune connaissance sur Dieu, par exception de cette pauvre et médiocre phrase de mon professeur. Mais Dieu m'avait réservé un petit miracle que je ne comprends pas plus aujourd'hui que quand l'événement s'est produit, dans une obscurité totale où j'avais peur de tout, même de moi. En quelques secondes une phrase impossible est sortie de ma bouche, la voici :

Mon Dieu, si tu existes je ne te demande ni or ni argent mais fais-moi connaître la joie de ta présence. Au bout de quelques minutes j'ai senti une paix intérieure tellement douce et profonde que je croyais qu'il y avait quelqu'un proche de moi, sans oublier que je sentais une douce présence intérieure, au-dedans de moi. Cette rencontre s'est produite quand j'avais 15 ans 1/2, une rencontre inoubliable. Une rencontre qui nous empêche de nous laisser conduire sur le chemin de cette ignorance dont nous devrions ou pourrions souffrir, surtout si l'on emprunte le chemin de la raison au lieu de celui du coeur qui nous conduit dans la grandeur du Coeur de Notre Dieu qui n'est qu'Amour et Compassion.


La Parole de Dieu dit :« Je m'abrite en lui, mon rocher, mon bouclier et ma force de salut, ma citadelle et mon refuge. » Ps 18, 3

Rudolf Steiner a écrit :"Toute connaissance que tu cherches dans l’unique but d’enrichir ton savoir, d’amasser en toi des trésors, te détourne de ton chemin ; par contre, toute connaissance que tu recherches pour mûrir sur la voie de l’ennoblissement de l’homme et de l’évolution de l’univers te porte un pas en avant.

La Parole de Dieu dit :
« J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche, c’est d’habiter la maison du Seigneurtous les jours de ma vie, pour contempler la douceur du Seigneur, et m’attacher à son temple. » Ps 27(26), 4
Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Bernatchez Blogue avec des amis prêtres...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: