Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Michel Blogue J'aime de Facebook

Aller en bas 
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21137
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

Michel Blogue J'aime de Facebook Empty
MessageSujet: Michel Blogue J'aime de Facebook   Michel Blogue J'aime de Facebook Icon_minitimeLun 28 Jan - 22:11

Michel Blogue J'aime de Facebook 120901094643243_10_000_apx_470_

Mme Brémond a écrit : Une fonction m’intrigue depuis un bon moment, sur nos pages Facebook, cher Michel : Le clic sur « J’aime ». À quoi peut servir ce moyen d’expression ? Qu’exprime-t-il vraiment ? Quand je suis tentée moi-même de cliquer dessus, je me sens frustrée, j’ai envie d’en dire plus que « clic ! » Qu’en penses-tu ? Merci…

Michel Bernatchez répond : Rebonjour chère Mme Brémond, je vous ai fait part de ma première réponse à propos du "je t'aime dans la vie du couple'' ; un je t'aime qui est très et trop souvent maladroitement utilisé, parfois involontairement comme par ignorance, mais aussi parce que homme< et> femme vivent en couple sans sérieusement savoir pourquoi ils vivent ensemble ; cela peut paraître drôle d'écrire ainsi mais la vie c'est comme ça, nous en sommes rendus là. Ma très longue expérience d'accompagnateur me place devant une réalité où il y a un vide immense dans la vie de nombreux couples. Plusieurs couples vivent ensemble sans vraiment être ensemble comme de vrais amoureux, où très souvent l'un des deux a l'impression de vivre en prison. Certains vont jusqu'à avouer dans leur milieu de travail qu'ils vivent comme s'ils étaient frère et soeur. J'aurais beaucoup à écrire sur les "je t'aime" dans la vie du couple, mais ça serait trop long à écrire. Je crois en avoir assez écrit pour expliquer que les mots "je t'aime" dans un couple, sont utilisés comme certains utilisent "j'aime" sur Facebook ; un peu comme quand une personne a un tic nerveux incontrôlable en agitant une partie de son corps malgré elle, le "j'aime" de Facebook est utilisé sans qu'il y ait une motivation valable, ça devient un geste robotisé absent de tout sentiment où il est plus facile de faire clic que d'écrire avec des mots expliquant pourquoi (j'aime)...

Avant d'entrer dans une explication sur l'application ''j'aime de Facebook'' sans que plusieurs personnes disent pourquoi elles aiment, je voudrais aborder les "je t'aime" de certains enfants envers leurs parents à partir d'un fait vécu.

Regardons dans la vie de certaines familles, surtout celles dont les enfants vont visiter leurs parents une fois tous les premiers de chaque mois, pour aller leur dire (je t'aime), ou (je vous aime) quand les deux sont vivants. Je me souviens d'une femme qui allait visiter sa mère le premier de chaque mois, lui apportant à chaque visite un vieux manteau et d'autres vieux vêtements qu'elle lui vendait au prix de son chèque de pension de vieillesse. Un jour après avoir découvert cette malheureuse situation, je suis allé rencontrer la fille mais elle refusa d'admettre que c'était sa mère et pourtant elle lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. Sa mère vivait dans une cabane avec peu de nourriture, en plus de manquer de tout. La fille profitait de la maladie de sa mère pour lui soutirer son chèque de pension à chaque début de mois. Je ne sais pas si elle lui disait je t'aime mais c'était une rencontre payante de quelques minutes et bye bye maman. Dire (je t'aime), mais à quel prix? Cela peut paraître incroyable mais ça existe encore de nos jours. Tout pour vous écrire que si dans notre quotidien il y a beaucoup de je t'aime où l'amour est en voie de congélation, j'écrirai presque vide de tout vrai sentiment, alors ne soyons pas surpris que plusieurs de ces personnes se retrouvent sur Facebook ou sur plusieurs autres groupes sociaux avec les mêmes disfonctionnements cachés derrière un pseudo qui ne fait que clic clic sur les j'aime de Facebook.

La mémoire et les clic clic sans jamais faire autre chose que de cliquer trop facilement sur les j'aime de Facebook, clic clic sur les photos comme les vidéos, mais aussi sur tous les autres liens qui ne demandent aucun effort de la mémoire, agir ainsi c'est comme mettre sa mémoire en prison.
Le j'aime sur Facebook, je ne pense pas que ce soit ce qu'il y a de meilleur pour la mémoire car il n'y a pas grand-chose à retenir en cliquant sur (j'aime) sans écrire quoi que ce soit. Je suis certain que s'il était écrit (j'aime et dis pourquoi tu aimes), je suis convaincu à 100% que le nombre de clics diminuerait si l'on devait dire pourquoi on aime.

Que l'on appelle cela internet, le Web ou la Toile, l'utilisation que l'on en fait peut s'avérer très bonne comme instrument de communication ; mais aussi très destructif, tout dépendant de la raison du pourquoi et du comment on se sert de cet outil merveilleux qui peut devenir aussi un outil de malheur, surtout pour notre mémoire emprisonnée dans un monde évasif. Dans votre milieu de vie, quelqu'un pourrait bien vous dire : J'aime beaucoup ce que tu as dit. Vous pourriez faire suite à sa bonne réaction en demandant à cette personne ce qu'elle a aimé dans ce que vous avez dit. Très souvent la réponse est : Je ne m'en souviens plus mais j'ai beaucoup aimé... Logiquement parlant c'est quand j'ai aimé quelque chose que ma mémoire ne peut l'oublier, à moins d'avoir des pertes de mémoire profondes. Combien de personnes cliquent sur (j'aime) par simple habitude de mauvaise habitude, comme d'autres se donnent la mission de nous faire parvenir des photos, des vidéos et des Pps presque à tous les jours, sans même nous partager en quelques mots pourquoi elles ont décidé de nous faire parvenir telle ou telle>> image, vidéo, etc... Je connais des personnes de tout âge qui du matin au soir font parvenir des photos et des vidéos à des centaines de personnes presque à tous les jours. Ensuite ces personnes se demandent pourquoi leur mémoire est moins performante de jour en jour. Cette approche sur internet est la pire, pour ne pas écrire la plus destructive que je connaisse. Cette mauvaise habitude de se donner une fausse mission en faisant parvenir des Pps, vidéos, photos ou blagues, etc., à tous(tes) et à chacun(e), permet à ces personnes d'hériter d'une mémoire paresseuse où les seuls mots à mémoriser sont photo, vidéo, , sans oublier les clins d'oeil comme sur le site Ma Planète.


Si l'on compare la différence entre cette approche des clics clics sur j'aime avec celle de l'écriture en composant une variété de messages à des personnes différentes, la mémoire travaille beaucoup plus en composant qu'en cliquant sur j'aime sans écrire pourquoi l'expérience est incomparable.

Personnellement, vidéo, (diaporama Pps), etc., le tout va dans les messages indésirables. Par erreur j'ai déjà ouvert quelques-uns de ces messages en série, et malheureusement je me suis fait avoir avec un virus cheval de Troie. Une autre fois en cliquant sur un diaporama, il y a eu pas loin de 100 fois le même diaporama qui est entré dans ma boîte de courriel. Avec humour je dirai que quand cela nous arrive on ne nous demande pas de cliquer sur j'aime...

Que nous soyons évêques, prêtres, diacres ou laïcs qui s'intéressent à la Nouvelle Évangélisation, je crois qu'il n'est pas possible de se contenter de cliquer sur (j'aime) car notre mission est de dire pourquoi nous aimons, avec des actions concrètes qui correspondent au témoignage de notre foi vivant de l'Amour du Christ qui nous permet de mettre de l'équilibre entre la mémoire virtuelle et la mémoire de notre coeur. Quand un coeur rencontre un autre coeur c'est l'amour avec un grand ''A'' qui active notre mémoire-coeur. Le témoignage de notre foi va au-delà des clics sur j'aime ; il y a une façon d'exprimer notre foi qui a pris racine dans le Coeur de la Nouvelle Évangélisation où c'est l'Amour qui transmet la vie de coeur en coeur. Depuis plusieurs années que j'accompagne diverses catégories de personnes dans leur milieu de vie, et d'autres par internet, je suis très conscient de l'enjeu de notre mémoire quand elle n'a pas de projet concret en utilisant internet. Avant l'arrivée d'internet de nombreux internautes étaient amateurs(trices) de téléromans dont le contenu se ressemble d'un mois à l'autre. Regarder des téléromans d'une façon répétitive, ou encore cliquer sur j'aime, envoyer des photos ou des Pps d'une façon habituelle et automatique presque à tous les jours, c'est la pire chose qui puisse arriver à votre mémoire qui va devenir clic clic. Notre mémoire doit faire des efforts pour écrire ses raisons de cliquer sur (J'aime), etc., sinon elle va s'endormir en perdant contact avec le vrais sens de la vie.

Des études scientifiques ont prouvé que la télévision est un danger mortel pour la mémoire, surtout pour celles et ceux qui écoutent des émissions du genre téléroman, qui se ressemblent presque toutes.
En général on retient peu le contenu verbal. On a l'impression d'écouter, mais nous regardons beaucoup plus que nous écoutons et la mémoire devient de plus en plus paresseuse et passive. Pas surprenant que nous soyons dans une société... Si vous voulez réfléchir sur d'autres sujets en lien avec ma réflexion je vous ai préparé des liens de recherche en proposition de navigation libre.

Navigation Libre sur des sujets en lien avec la mémoire, la télévision, internet, etc. :


Comment internet modifie notre cerveau - Le Nouvel Observateur
Cerveau : Internet nous rend-t-il bête ? - CareVox
Internet nous rend-il idiots ? : Sature-t-il notre mémoire ...
Internet influence notre cerveau - Vidéo Actu France - wat.tv
Internet change notre façon d'utiliser notre mémoire - Le Figaro
Les conséquences d'Internet sur la mémoire humaine
impact de l'utilisation d'internet sur la memoire ... - Retour à l'accueil
Quels impacts ont les moteurs de recherche sur notre mémoire ...
PENSE-BÊTE – Comment Internet diminue notre mémoire | Big ...
Effet de l'ordinateur sur la mémoire humaine
Eteindre la télévision, allumez votre mémoire - Mind Matters - Santé Et...
Les effets nocifs de regarder la télévision Too Much - Brian Kim.net
La vraie raison pour laquelle la télévision est mauvais pour les enfants | Psychology Today
Les effets psychologiques de Nouvelles TV | Psychologie d'aujourd'hui
Top 10 des raisons que vous devriez arrêter de regarder la télévision
Débat en ligne: La télévision est nocive | Debate.org
Pourquoi les gens ne devraient pas regarder trop la télévision
Effets sur la santé négatifs de la télévision - Life123
Comment regarder moins de télévision

Effets de la violence à la télévision sur la mémoire pour les messages
L'utilisation d'Internet trop »peut endommager les adolescents« cerveaux »| Mail Online
Présence à la télévision pour enfants atteint des niveaux «alarmants», selon une étude
Comment la télévision affecte les personnes âgées expériences prestation de soins - ElderCarelink
Personnes âgées de satisfaction de la vie et de la télévision audience
Attitudes négatives à la télévision face au vieillissement affectent
La représentation des personnes âgées dans la télévision en prime time...
Comment la télévision affecte la mémoire | Comment améliorer...Athlète du cerveau -
L'ordinateur nuisible pour la mémoire ? | Facebook
Blog santé : Internet et votre mémoire, amis ou ennemis? - Le blog ...

mémoire définition
mémoire jeux
mémoire master
mémoire informatique
mémoire infirmier
mémoire des hommes
mémoire à court terme
mémoire jeu
sites internet des radios
Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Blogue J'aime de Facebook
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: