Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 ''Michel Blogue avec le père Guy Guindon,Pss''/Sujet/Un prêtre passe de la télévision à l'Adoration/

Aller en bas 
AuteurMessage
doucecolombe

doucecolombe

Féminin Nombre de messages : 21137
Age : 62
Réputation : 12
Date d'inscription : 07/05/2008

''Michel Blogue avec le père Guy Guindon,Pss''/Sujet/Un prêtre passe de la télévision à l'Adoration/ Empty
MessageSujet: ''Michel Blogue avec le père Guy Guindon,Pss''/Sujet/Un prêtre passe de la télévision à l'Adoration/   ''Michel Blogue avec le père Guy Guindon,Pss''/Sujet/Un prêtre passe de la télévision à l'Adoration/ Icon_minitimeJeu 7 Fév - 15:53

''Michel Blogue avec le père Guy Guindon,Pss''/Sujet/Un prêtre passe de la télévision à l'Adoration/ Car%C3%AAme-Lisieux

''Le carême est proche de nous mais la prière est déjà au-dedans de nous''

Guy Guindon Pss a écrit :Dans la vie spirituelle choisir c'est vivre et subir c'est survivre.

Michel réagit : Bonjour père Guy, votre citation je ne sais si elle est de vous mais pour un croyant comme moi qui n'a pas choisi de croire mais qui a été séduit par Dieu dans une rencontre mystérieuse, pour ne pas écrire plus que merveilleuse,je suis triplement heureux de cette profonde séduction qui s'est faite de l'intérieur de moi, où l'Amour avec un grand ''A''
a séduit mon coeur dans un silence impressionnant.


En méditant l'Évangile de saint Marc 5,21-43, je me suis dit plus chanceux que cette femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans sans aucune espérance de guérison. Voici la citation ci-dessous...

La Parole de Dieu dit : "Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu'elle l'écrasait. Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans... - Elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans aucune amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré -. . . cette femme donc, ayant appris ce qu'on disait de Jésus, vint par derrière dans la foule et toucha son vêtement."

Michel réagit : La seule différence entre cette femme et moi c'est qu'elle a dû entendre parler de Jésus, Le suivre et Le toucher pour demander d'être sauvée. Moi c'est Lui qui est Venu et Il m'a touché de Son Coeur à mon coeur, et Il a fait naître en moi une joie tellement douce et profonde qu'en plus de sentir une joie inconnue au-dedans de moi, je regardais autour de moi car j'avais comme l'impression qu'il y avait une personne pas loin de moi. Depuis l'âge de 15 ans et 1/2 où j'ai vécu cette merveilleuse rencontre, la plus belle de toutes les rencontres, aujourd'hui à 55 ans je ressens la même joie que celle vécue lors de ma première rencontre avec Dieu, la journée même de mon départ de la maison.

La Parole de Dieu dit :"Tu m'apprendras le chemin de vie, devant ta face, plénitude de joie,en ta droite, délices éternelles." Ps 16,11


Michel écrit au père Guy:Votre citation, qu'elle soit de vous ou d'une autre personne, elle renvoie des images sur la vie intérieure que j'ai vécue dans mes premières expériences d'évangélisation. Voici un premier exemple, celui d'un prêtre qui avait choisi de suivre le Seigneur mais en cours de route ses habitudes de vie l'avaient conduit plus souvent devant le télé-journal matin, midi et après le repas du soir, comme celui de 22 heures pm.

Ce prêtre a donné son témoignage dans une de mes soirées d'évangélisation, et j'ai vraiment été émerveillé de son témoignage comme prêtre du Seigneur. Je me souviendrai toujours de cette soirée inoubliable, c'était comme dans un rêve.

J'avais fait la présentation du diaporama de mère Teresa de Calcutta pour ensuite proposer aux paroissiens de partager sur un double sujet de réflexion qui était : ''Entre la pauvreté matérielle et la pauvreté spirituelle il y a un Dieu Riche qui nous attend avec Compassion,Amour et Patience.''

J'expliquais que notre pauvreté spirituelle très souvent nous empêchait de détecter en profondeur les vrais pauvres que le Christ nous permettait de rencontrer sur notre route, pour la simple raison de notre refus à monter sur la montagne afin d'écouter Dieu.

La Parole de Dieu dit :
« Ne détourne jamais ton visage d'un pauvre,
et Dieu ne détournera pas le sien de toi. » Tb 4, 7


Michel:Nous ne prenons plus le temps de prendre de notre temps pour nous rendre présents de corps, de coeur et d'esprit à la Présence Eucharistique de Jésus Pain de Vie. Combien de prêtres, combien de religieux(ses) et de laïcs qui travaillent en pastorale n'ont plus de temps pour écouter Celui qu'ils ne connaissent pas assez bien parce qu'ils ne Le rencontrent plus comme au début du premier appel, quand ils ont entendu le "Viens et Suis-Moi ; Viens, Demeure avec Moi".

La Parole de Dieu dit :
« Travaillez non pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure en vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l'homme, car c'est lui que le Père, Dieu, a marqué de son sceau." Jn 6, 27

Michel:Tout en parlant aux paroissiens(es) je voyais au fond de la salle un grand homme dans les six pieds et plus qui me regardait un peu trop, mais enfin je poursuivais mon enseignement. Je disais aux personnes qu'il y avait eu beaucoup de changement dans le monde de l'évangélisation et qu'il nous faudrait revenir à la Vraie Source principale de la prière et de l'oraison pour redécouvrir notre vraie raison de vivre pour et comme Jésus-Christ afin de devenir des imitateurs de Jésus.

Juste au moment où je disais que l'on avait perdu le vrai sens profond de notre mission depuis l'invention de la télévision, le grand homme de six pieds habillé d'une aube blanche s'avança dans ma direction très lentement. J'expliquais qu'autrefois avant l'invention de la télévision, on partait en mission en sortant de la maison pour aller vers un plus pauvre que nous et lui venir en aide.

La Parole de Dieu dit :
« Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les prescriptions suivantes: "Ne prenez pas le chemin des païens et n'entrez pas dans une ville de Samaritains ;
allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël.
Chemin faisant, proclamez que le Royaume des Cieux est tout proche. » Mt 10, 5-7


Michel:Mais aujourd'hui on reste trop longtemps dans la maison et au lieu de partir en mission on part en émission devant la télé pour ne pas manquer une seule de nos émissions. Combien de prêtres, de religieux(ses) et de laïcs passent un temps énorme à écouter les nouvelles au lieu de consacrer de leur temps à écouter la Bonne Nouvelle!

Le prêtre en aube blanche s'approcha de moi et me dit : Mon père, je suis prêtre et je veux vous demander quelque chose, est-ce possible?Je lui répondis que oui, mais avant je lui précisai que je n'étais pas prêtre mais un pauvre et simple laïc. Il me dit : Que vous soyez prêtre ou laïc, cela n'enlève rien à la vérité que vous avez exprimée dans le sujet de votre conférence.
Je voudrais tout simplement partager mon témoignage qui va dans le même sens évangélique que votre approche sur la vie spirituelle, où nous devons nous faire proches de Jésus pour comprendre Son Langage.

Je lui ai laissé ma place mais je dois vous écrire que j'étais loin de m'attendre à cette approche qui m'a beaucoup rassuré après, mais pas avant. Au début quand je le voyais venir vers moi, je croyais qu'il n'était pas d'accord avec ce que je disais dans mon enseignement. Je peux vous dire qu'au début mon coeur se débattait comme une vieille batterie de cuisine. Ce prêtre était tellement simple dans ses mots qu'on oubliait sa grande taille, qui était assez visible pour reculer de quelques pas afin de lui laisser la parole. Voilà, je vous laisse son témoignage que je rapporte ci-après comme un récit inoubliable.

Le prêtre, après lui avoir cédé ma place devant les paroissiens(nes), dit : Au début du carême, durant la présentation de l'homélie d'un dimanche avant la première semaine du carême, je voyais des paroissiens s'endormir durant mon homélie et d'autres regarder leur montre un peu trop souvent. Un homme assis sur le premier banc, ronflait tout au long de l'homélie. Juste à le voir et à l'entendre ronfler, je savais qu'il attirait le regard des autres paroissiens(nes) sur son ronflement beaucoup plus que sur mon homélie.


Après la messe les images des paroissiens(nes) et de celles et ceux qui regardaient leur montre me revenaient à l'esprit, mais surtout l'homme qui ronflait. Je décidai pour la première fois depuis plusieurs années de me rendre à la chapelle pour dire mon mécontentement au Seigneur devant le Saint Tabernacle : Seigneur, lequel des deux n'est pas correct, moi ou Toi? Je décidai de faire un contrat avec le Bon Dieu.Je dis au Seigneur : Comme le carême s'en vient à grands pas je veux bien faire une entente avec Toi, pour la première fois depuis que je suis prêtre. Tout le temps que je consacre habituellement au télé-journal je vais Te le donner, à Toi, et Toi en échange Tu t'occupes de moi et des paroissiens.Le prêtre avait pris une sage décision mais il était loin de savoir ce qui l'attendait concernant l'attitude de ses confrères qui étaient habitués à le voir tous les jours devant la télévision et non à la chapelle.

Dans les jours qui suivirent, la cuisinière ne voyant plus le père devant le petit écran le chercha très longtemps et finit par le trouver dans la chapelle, devant la Sainte Présence Eucharistique. Elle s'approcha de lui et s'informa avec beaucoup d'inquiétude, à savoir comment se portait sa santé : Êtes-vous malade mon père? Le prêtre lui répondit que non et qu'il allait mieux qu'avant.

Quelques jours plus tard, ses confrères qui comme la cuisinière le cherchaient à chaque étage en allant voir devant chaque télévision, ne le trouvèrent pas. Après avoir interrogé la cuisinière, elle leur dit d'aller voir dans la chapelle puisque la veille c'était là qu'elle l'avait trouvé car elle le croyait malade.
Celui de ses confrères qui le trouva le premier alla lui demander si tout allait bien. Le père lui répondit qu'il allait très bien, comme jamais, et de ne pas s'inquiéter : Si je devais aller mal, je vous le dirais, soyez-en certain. Ses confrères étaient si peu habitués à le voir de longues heures à la chapelle qu'ils firent appel au Provincial pour lui faire part de leur inquiétude, pensant que le père mentait sur son état de santé en se cachant des regards pour ne pas faire paraître qu'il était malade.


Le Provincial voulait comme tous les autres en avoir le coeur rassuré, aussi alla-t-il voir le père pour lui demander comment sa santé se portait, en lui faisant promettre de dire toute la vérité et rien que la vérité. Encore une fois, en espérant que ce soit la dernière, il répondit à son Provincial que jamais durant toute sa vie de prêtre il ne s'était senti aussi heureux et en santé ; comme jamais auparavant.


La Parole de Dieu dit :
« Je te rends grâce, Yahvé, de tout mon coeur, tu as entendu les paroles de ma bouche. Je te chante en présence des anges,je me prosterne vers ton temple sacré. Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité ; ta promesse a même surpassé ton renom.Le jour où j'ai crié, tu m'exauças, tu as accru la force en mon âme. » Ps 138, 1-3


''Michel fait suite au témoignage du prêtre''


Le dimanche suivant durant son homélie, il n'a pas parlé du bulletin des nouvelles comme il le faisait dans les dimanches passés. Il a vraiment prêché sur les Lectures et La Bonne Nouvelle de l'Évangile, en faisant plusieurs liens avec des citations Bibliques en rapport avec les Lectures et l'Évangile du dimanche. Pour la première fois après la messe, plusieurs personnes sont venues le rejoindre dans la sacristie pour lui demander des consultations et des confessions. Certains lui disaient qu'il y avait quelque chose de changé en lui, mais impossible de dire en quoi consistait ce changement mystérieux. Il y a eu de si grands changements qu'il a fallu lui adjoindre deux autres prêtres, tellement les paroissiens faisaient des demandes de consultations, de confessions, sans oublier plusieurs accompagnements spirituels.


Les dimanches du carême qui suivirent, le prêtre décida de rendre témoignage de l'Action de Dieu dans sa vie de prêtre, tout simplement parce qu'il avait décidé de donner à Dieu le temps qu'il donnait au télé-journal de chaque jour, où trois fois par jour il se retrouvait une heure et plus devant la télévision pour écouter des nouvelles, sans oublier le temps accordé aux sports. Autant Dieu a été privé de ma présence, autant je fus transformé en Sa Douce Présence.
Fin du témoignage du prêtre.


La Parole de Dieu dit :
« De même que la pluie et la neige descendent des cieux et n'y retournent pas sans avoir arrosé la terre, sans l'avoir fécondée et l'avoir fait germer pour fournir la semence au semeur et le pain à manger,ainsi en est-il de la parole qui sort de ma bouche, elle ne revient pas vers moi sans effet, sans avoir accompli ce que j'ai voulu et réalisé l'objet de sa mission. » Is 55, 10-11


''Michel donne sa réaction sur le témoignage du prêtre''

Le témoignage de ce prêtre sur le changement radical de sa vie loin de Dieu en une vie devenue proche de Dieu, m'a beaucoup interpellé, pour ne pas écrire bien plus, m'a séduit de l'intérieur. Un prêtre qui subissait sa vocation non pas par méchanceté mais un peu comme quelqu'un qui ne sait pas comment s'y prendre pour faire mieux. Personnellement je me sens très bien quand je parle en public, mais je pense que je me sentirais extra-mal si en parlant je voyais plusieurs personnes regarder leur montre sans arrêt, en plus d'en voir d'autres dormir et ronfler, assis devant moi ; je crois que ce serait ma dernière rencontre.

Après le témoignage de ce prêtre je me dis aujourd'hui : Béni sois-Tu, Seigneur, pour les personnes qui dorment devant moi, surtout celles et ceux qui ne cessent de regarder leur montre, sans oublier ceux qui ronflent quand j'ose parler de Toi en vivant loin de Toi.


La Parole de Dieu dit :
"Le zèle pour ta maison me dévorera." Jn 2, 17


Voilà chers(ères) amis(es), nous sommes encore sur le chemin de la vie où très bientôt notre prière nous conduira au désert de l'Amour avec un grand ''A'', pour commencer à entrer dans le carême qui s'en vient à grands pas ; où Dieu nous invite à nous faire proches de Lui, pour partager un peu de nous avec Lui et beaucoup de Lui avec nous. En cette année de la Nouvelle Évangélisation, pourquoi ne pas suivre l'exemple de ce prêtre qui pendant plusieurs années a subi sa vocation, mais comme par miracle Dieu lui a appris à découvrir la prière pour choisir de renaître à sa mission d'apôtre du Christ en plongeant son coeur au Coeur de la Bonne Nouvelle?

En toute amitié Michel et France un couple de Trois-Rivières.
Revenir en haut Aller en bas
 
''Michel Blogue avec le père Guy Guindon,Pss''/Sujet/Un prêtre passe de la télévision à l'Adoration/
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: