Écoute Partage Parole

Ecoute et partage la Parole avec ton coeur
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Michel Blogue/une question de l'abbé Pierre-Hervé Grosjean/Sujet le col romain/+/

Aller en bas 
AuteurMessage
coeurtendre
Admin
coeurtendre

Masculin Nombre de messages : 5234
Age : 62
Localisation : Trois-Rivières
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/02/2007

Michel Blogue/une question de l'abbé Pierre-Hervé Grosjean/Sujet le col romain/+/ Empty
MessageSujet: Michel Blogue/une question de l'abbé Pierre-Hervé Grosjean/Sujet le col romain/+/   Michel Blogue/une question de l'abbé Pierre-Hervé Grosjean/Sujet le col romain/+/ Icon_minitimeJeu 11 Avr - 2:29


L'abbé Pierre-Hervé Grosjean dit dans la vidéo Kto : Si l'habit ne fait pas le moine, le col romain fait-il le prêtre ?

Michel réagit:Personnellement j'ai eu l'occasion de vivre avec des religieux et des prêtres comme laïc pendant 25 ans. Une expérience extraordinaire à vivre que de voir Dieu présent dans le coeur de ceux qui ont répondu à son Appel du" Viens-Suis-Moi" de Jésus-Christ par un seul et unique "oui, je le veux" à cet Appel de Jésus-Christ.         

Je peux dire que oui, l'habit ne fait pas le moine, comme il est possible de dire aussi, qu'aujourd'hui  l'important n'est pas nécessairement l'apparence qui habille le corps du prêtre comme celui du religieux ou de la religieuse). L'important, quelle que soit notre identité, même chez les laïcs, c'est de se laisser (habiter) <> (habiller) le coeur de l'Amour Miséricordieux de Notre Dieu qui nous a envoyé le Modèle de Son Fils Jésus-Christ à imiter. Tout ceci pour permettre à notre visage de disciple ou d'apôtre de devenir tout lumineux de Dieu, afin de projeter Son Visage sur le visage des chercheurs de Dieu. Aimer et vivre comme le Christ, pour que tous les pauvres puissent Le Reconnaître dans notre regard tout lumineux de Dieu, comme Moïse l'a vécu quand il redescendit de la montagne du Sinaï.

Je trouve très bien, pour ne pas écrire extra bien, de voir un prêtre circuler dans un autobus, dans un métro ou un avion, et même dans une rue, avec un col romain, mais selon moi, que ce soit un habit de franciscain, de moine trappiste, ou d'un simple prêtre avec un col romain, aujourd'hui ça ne suffit pas comme identification si le coeur n'est pas  (habité) <> (habillé) de cette Présence mystérieuse de Dieu qui nous permet de projeter le Regard de Celui qui a séduit notre coeur de pauvre pécheur (Le Christ).

Raoul Follereau disait, dans son petit livre qui avait pour titre (Le livre d'amour) : "La Charité, c'est la projection du Visage du Christ sur le visage du pauvre." Cette charité qui projette le Visage du Christ sur le visage du pauvre, elle nous manque comme jamais dans notre monde en voie de déchristianisation. Alors, en réponse à cette question >>> (Si l'habit ne fait pas le moine, le col romain fait-il le prêtre ?), selon moi, (col romain (((ou))) pas romain), l'important ne sera pas l'apparence mais toujours la transparence et le contenu du coeur de celui qui porte un col romain ou de celui qui n'en porte pas.

Pendant plusieurs années j'ai côtoyé les deux (avec col romain et ceux qui n'en portaient pas, comme les religieux en habit de religieux et ceux qui s'habillaient en laïc). Mon expérience de plusieurs années m'a fait comprendre qu'il y a du bon, très bon, extra bon des deux côtés, mais parfois ça pouvait être le contraire de ce que je viens d'écrire ci-dessus. Je pourrais reprendre cette citation  pour remplacer du bon, du très bon, et de l'extra bon, par de l'extra médiocre quand le coeur est comme un désert sans source.

Je suis convaincu à 100% que l'abbé Pierre-Hervé Grosjean est d'accord  avec moi, que si un prêtre portant le col romain n'a pas ce désir, pour ne pas écrire cette passion, d'aimer, de vivre et de servir comme le Christ comme l'enseigne si bien l'Évangile, alors que vaut ce prêtre avec un col romain? Rien, rien et pire que rien.

Je  pourrais poursuivre en écrivant : Que vaut un religieux qui porte l'habit qui l'identifie au charisme du fondateur de sa communauté, sans qu'il dégage cet amour compassionnel du Christ? Rien, rien et pire que rien. Que vaut un laïc qui porte une superbe croix en or dans le cou, si celui-ci ressent un malaise de rendre témoignage de son amour pour le Christ? Rien, rien et pire que rien.

Tout pour écrire que selon moi, porter un col romain pour un prêtre, un habit religieux pour un(e) religieux(se), une croix pour un laïc, c'est une très bonne chose, mais attention... Si le coeur n'est pas habillé de Dieu en refusant de marcher sur le chemin de la prière qui devrait  conduire notre coeur au coeur d'une oraison 4 saisons toujours en floraison, qui enflamme les coeurs qui cherchent Dieu, alors notre apparence avec notre col romain, notre habit de religieux(se) ou notre croix en or, n'a aucune influence si notre coeur n'est pas habillé de Dieu.

Pour aller dans le même sens que l'abbé Pierre-Hervé Grosjean, je peux dire que je n'ai pas assez de doigts aux mains et d’orteils aux deux pieds pour compter le nombre d'amis que je me suis fait en rencontrant des prêtres dans le métro comme dans les autobus, etc., portant un col romain avec un regard tout lumineux de Dieu. Je me suis fait aussi beaucoup d'amis parmi les plus pauvres en me promenant dans les rues, sans oublier les plus ignorants qui ne portaient aucun signe religieux sur eux mais qui avaient le coeur plein de Dieu.

Le danger, selon moi, c'est de croire qu'en portant un col romain, un habit religieux ou une croix, cela nous suffit comme signe pour faire connaître le Christ. Il faut aller au-delà de l'apparence, au-delà du signe matériel ; ça prend cette transparence d'une charité pleinement Christique, qui projette le regard du Christ sur tous les regards de ceux et celles qui cherchent Dieu, sans oublier ceux qui ne Le cherchent pas et Le trouvent parce que Dieu l'a voulu ainsi.

Arrow |||Voici une question qui est, selon moi, aussi importante que celle 
sur le sujet du col romain, de l'habit religieux, et de la croix que 
portent certains laïcs.||| Arrow
 
Voici un exemple sous forme de question qui devrait en faire réagir quelques-uns : Que vaut un prêtre, un religieux, une religieuse, un laïc, présent sur les groupes sociaux ou sur le Web en général, et qui se contente de cliquer sur j'aime et je partage? Rien, rien et pire que rien. Plusieurs d'entre eux affichent leur photo de multiples fois, d'une façon excessive ; on y voit des photos du Sacré-Coeur, de la Vierge Marie, mais jamais ces personnes ne rendent témoignage de leur première rencontre avec le Christ. Jamais ces personnes n'abordent des sujets en lien avec la Parole de Dieu, alors que vaut leur présence sur le Web? Rien, rien et pire que rien. Une bonne retraite d'un mois et plus leur ferait du bien pour faire la restauration de leur coeur vide de cette Source Parole de Dieu.

C'est avec plaisir que j'ai répondu à cette question qui me tient à coeur avec autant d’enthousiasme que l'abbé Pierre-Hervé Grosjean. 

Voir aussi les liens ci-dessous...

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Blogue/une question de l'abbé Pierre-Hervé Grosjean/Sujet le col romain/+/
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Écoute Partage Parole :: Forum de Partage-
Sauter vers: